Les agents de la Ville de Lyon bientôt fixés sur les suppressions de postes

Les agents de la Ville de Lyon bientôt fixés sur les suppressions de postes

Jean-Baptiste Fauroux, le directeur des services de la Ville de Lyon présentera, demain mercredi 7 octobre, la version finale du projet Emeraude. L’intersyndicale, qui avait organisé une grève des agents municipaux en mai dernier, n’est plus. L’inquiétude s’est apaisée, malgré l’annonce de suppressions de postes. En off, les syndicats ne cachent pas leurs craintes.

Rigueur. Tel est le mot d’ordre de la Ville de Lyon et de Gérard Collomb. « Trouvez des niches, faites-preuve d’inventivité ! » a demandé le sénateur-maire à ses services généraux. Ainsi, toutes les directions ont été mobilisées pour trouver une idée originale : tailler dans les effectifs. Proposition que l’on retrouve dans le projet Emeraude, qui prévoit notamment une réduction des coûts et une amélioration de la qualité du service public… dans une démarche de développement durable.
Une grève avait été organisée en mai dernier par l’Intersyndicale. Les agents de la Ville de Lyon s’étaient réunis sous les fenêtres de l’Hôtel de Ville, un jour de conseil municipal. Puis, les sept syndicats ont décidé, de concert, de faire valoir  leurs revendications de manière indépendante, un accord ayant été trouvé avec la direction générale des services. Les syndicats ont pu obtenir une revalorisation des tickets restaurants, une participation de la Ville aux frais de transports, et l’assurance de promotions plus justes et équitables. Un diagnostic a été réalisé dans le cadre de la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Selon une source proche du dossier, « la Ville compte faire une économie de 3 % de la masse salariale ». Soit, 240 emplois supprimés indirectement : il n’y aura pas de nouveaux postes ni de remplacements en cas de départ à la retraite. Les directions des sports et de l’éducation seront les premières à mettre en place le dispositif. Pour l’heure, les syndicats se posent la question de savoir si la Ville va continuer à payer la mutuelle à ses agents. En aparté, ils ne cachent pas leurs craintes quant aux conditions de travail à l’issue de l’application du projet Emeraude. « Les agents auront plus de travail et devront faire face à plus d’exigences tout en étant plus productifs. Cela ne fera qu’amplifier le stress au travail » s’inquiète l’un d’eux.
Mais alors, pourquoi un tel mutisme ? Serait-ce pour ne pas entraver les négociations avec la direction générale des services, ou pour ne pas vexer un maire difficilement critiquable ? En tout cas, ces économies faites sur la masse salariale font déjà grincer des dents. « Quand on voit que la Ville a provisionné 25 millions d’euros pour rembourser les erreurs de la SACVL (1) et qu’elle nous dit qu’elle n’a pas d’argent, on se demande bien quelles sont ses priorités ! » tempête une représentante syndicale. Rigueur…*


Abdelwahid Djaballah


(1)Lien vers l’article : http://www.lyonmag.com/article/10732/logements-sociaux-la-ville-de-lyon-intoxiquee-par-ses-propres-emprunts

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tête de Collomb ! le 09/10/2009 à 19:45

Collomb et ses sbires préfèrent "tailler dans les effectifs" tout en débloquant 25 millions d'euros pour réparer les bourdes de la SACVL comme le dit cet article. Toujours du même auteur : les collectivités locales donnent beaucoup d'argent à l'OL. Mais dites-moi, Collomb pourrait créer une nouvelle doctrine politique : le social-capitalisme ! Et dire qu'il parlait de Social-écologie... la couche d'ozone n'est pas dans la merde !

Signaler Répondre

avatar
Brice de Lyon le 07/10/2009 à 22:57

Collomb a encore de l'argent a donner à son ami Aulas : 500.000 € de subvention chaque année. Une chose est certaine: il ne fera pas d'économies sur la communication et continuera de transférer les charges de la ville sur la commmunauté urbaine. Un grand gestionnaire, assurément.

Signaler Répondre

avatar
despote le 07/10/2009 à 08:07

collomb aurait dit en apparté.- pas de remplacement des agents qui se suicident-

Signaler Répondre

avatar
riton le 07/10/2009 à 08:03

monsieur collomb vous considérez vos salariés comme le patron "assassin " de france telecom. combien de suicide voulez vous

Signaler Répondre

avatar
Higgins le 06/10/2009 à 17:39

De gauche, de gauche, n'exagérons pas. Collomb est au PS. Donc, on ne peut pas dire qu'il soit réellement de gauche.

Signaler Répondre

avatar
Le Cygne le 06/10/2009 à 14:26

Gauche, droite, c'est la même chose !

Signaler Répondre

avatar
gaston le 06/10/2009 à 14:01

les syndicats ne sont plus a la hauteur depuis longtemps.ils sont soient incompétents soient peut être pire

Signaler Répondre

avatar
tonton le 06/10/2009 à 13:53

TCL, ville de Lyon, Grand Lyon. Monsieur le Maire je sais bien que la chasse est ouverte mais ne tue pas tout le gibier d'un seul coup

Signaler Répondre

avatar
le malin le 06/10/2009 à 13:46

Gérard je n'ai pas voté pour toi en 2002 et en 2008 car je ne vote pas a gauche. Se ne savais pas que tu était une taupe de la droite. toi tu sais mater les salariés.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.