L’antenne-relais de Pomeys ne sera pas démontée

L’antenne-relais de Pomeys ne sera pas démontée

Dans la continuité du rapport AFSSET, remis jeudi dernier, sur les effets biologiques des ondes électromagnétiques, une habitante de Pomeys a perdu mercredi son procès contre l’opérateur Orange.

Elle avait saisi la justice il y a trois ans pour demander le démantèlement de l’antenne installée en 1997 à 103 mètres de sa maison, en mettant en avant des problèmes de santé survenus depuis. Il s’agit du 2e procès perdus pour demander le démantèlement d’une antenne en deux mois, après celui perdu par les parents d’élèves de l’école Gerson dans le 5e arrondissement de Lyon.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Clafoutis le 22/10/2009 à 10:55

si on attaquait tous les opérateurs pour le moindre rhume a cause d'une antenne placée dans les parages on reviendrait vite au téléphone arabe.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.