Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Antennes-relais : “On ira au procès”

Membre du Collectif lyonnais pour une école sans antennes, Stéphanie Torres annonce qu’elle va saisir la justice si l’antenne-relais située sur l’école Gerson dans le 5e n’est pas démontée.

Pourquoi vous avez manifesté fin octobre ?
Stéphanie Torres : Parce qu’on n’est pas entendus ! Avant l’été, la mairie avait promis de faire baisser les émissions de l’antenne située juste en face de l’école Gerson, dans le 5e arrondissement, puis de la faire démonter, comme celle située sur l’école Victor Hugo. Mais depuis, rien n’a été fait. Alors qu’on a réalisé des mesures prouvant que les émissions sont tout aussi inquiétantes. Voilà pourquoi on a organisé un journée “école morte” à la rentrée, puis une manifestation fin octobre.
Le problème avec cette antenne-relais ?
C’est simple. La cour de récréation est sur le toit. Du coup, les enfants jouent à à peine 30 mètres de cette antenne ! Et comme par hasard, ils saignent du nez, ils ont des migraines effroyables... Donc on demande simplement l’application du principe de précaution.
Pourquoi la mairie de Lyon ne réagit pas ?
Selon eux, les émissions ont baissé. Ce qui est faux. Et puis, ils prétextent que l’immeuble sur lequel se trouve cette antenne est privé, donc qu’il faut négocier avec l’opérateur. Résultat, ils nous proposent plutôt une campagne de sensibilisation à l’utilisation du portable d’ici Noël ! C’est bien mais certainement pas suffisant. C’est pourquoi on envisage d’aller plus loin et de porter plainte. D’autant plus que des habitants de Tassin ont remporté une grande victoire il y a quelques semaines.
Quelle victoire ?
Ils ont réussi à faire condamner Bouygues et à faire respecter ce principe de précaution. Avec une reconnaissance des risques sanitaires. Une première en France ! C’est une décision qui fait l’objet d’un appel, mais on va l’utiliser pour engager une procédure. On a d’ailleurs consulté l’avocat qui a gagné, Me Forget. Et on ira jusqu’au bout pour éloigner les antennes de cette école, même si on se bat contre des montagnes. Parce qu’il n’est pas question que les intérêts économiques passent avant la santé de nos enfants.



Tags : antenne relais | antennes relais | Stéphanie Torres |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.