La Demeure du Chaos devra être remise dans son état d’origine

La Demeure du Chaos devra être remise dans son état d’origine

La cour de cassation confirme la décision de la cour d’appel de Grenoble.
Thierry Ehrmann est donc condamné à remettre en état la Demeure du Chaos, cette œuvre d’art apocalyptique située à St Romain au Mont d’Or. Le conflit dure depuis 10 ans maintenant. La commune rhôdanienne est à l’origine de la procédure, car elle estime que l’artiste ne respecte pas le code de l’urbanisme. Thierry Ehrmann entend maintenant saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
max le 29/05/2013 à 15:23
Roger a écrit le 24/12/2009 à 12h52

Arrêtons d'appeler "oeuvre d'art" n'importe quel détritus ! Il s'agit ici d'une belle victoire devant une provocation. D'une belle victoire devant la bétise.

Tout comme la notion de l'esthétisme la notion de bêtise ne peut être partager par tous. Pour moi par exemple c'est de descendre une oeuvre sans aucune argumentation

Signaler Répondre

avatar
Roger le 24/12/2009 à 12:52

Arrêtons d'appeler "oeuvre d'art" n'importe quel détritus ! Il s'agit ici d'une belle victoire devant une provocation. D'une belle victoire devant la bétise.

Signaler Répondre

avatar
romeoaflou le 21/12/2009 à 05:32

OU va la france Drole de citoyen A +

Signaler Répondre

avatar
entropik le 16/12/2009 à 23:51

décidément...pas la bonne année pour le chaos ! Artprice vient de perdre 115.000 euros en appel également dans une affaire de licenciement abusif, c'est pas de chance pour le grand titi...

Signaler Répondre

avatar
thierry le 16/12/2009 à 19:43

Chambre Criminelle de la Cour de Cassation saisie dans le cadre d'un deuxième pourvoi a rendu un arrêt du 15 décembre 2009 demandant la destruction des 3 123 ?uvres d'art Tous les détails et développement sur : http://blog.ehrmann.org/?p=172 et toujour pour nous soutenir : Signez la pétition : http://999ddc.net/ddc/petition/new Faites Tourner !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.