Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le débat sur l’identité nationale est passé par Lyon

Le débat sur l’identité nationale a eu lieu hier en fin d’après-midi à Lyon. Près de 270 personnes étaient réunies hier à la Préfecture du Rhône pour débattre sur le sujet en présence du ministre de l’Immigration Eric Besson. Responsables associatifs, politiques ou des élèves de lycées et leurs professeur, tous ont débattus pendant près de 3 heures sur ce sujet polémique en France. Une manifestation anti-Besson a d’ailleurs eu lieu avant le débat. Une bagarre entre militants d’extrême-gauche et d’extrême-droite a éclaté à la fin de la manifestation précédant le débat. Une bagarre qui a fait un blessé.

Ils étaient près de 350, rassemblés juste derrière la Préfecture pour manifester. Membres de partis politiques, d’associations anti-racistes, tous sont venus demander l’arrêt de ce débat et la démission du ministre de l’Immigration. Pour Delphine Sall, une membre de SOS-Racisme, tout cela n’aurait jamais être crée : «Ça va beaucoup trop loin. Ce débat n’a pas été lancé par le ministère de l’Éducation Nationale, ou par le biais de l’ensemble des ministères de façon collégiale. Il a été lancé par Eric Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale.» A l’intérieur de la Préfecture pourtant, dans le Grand Salon, les questions et les remarques des personnalités s’enchaînent. Education, travail, formation, religion, citoyenneté… Tous les thèmes qui attraient à l’identité sont évoqués.
Ismaël, un jeune lycéen, se permet même de recentrer le débat : «Il faut savoir que l’intégration  a été plus ou moins oubliée. C’est une question individuelle et non collective. pour l’instant, je ne l’ai pas entendu, et ça pour moi c’est très important. Eric Besson a quant à lui beaucoup écouté, remplissant même son carnet de note. Le ministre a tout même tenté de résumer ce long entretien : «Les français disent qu’au, fond, ils souhaitent que la France reste une terre d’accueil, d’immigration et d’intégration, à condition que l’on respecte ses lois, ses coutumes, ses traditions... En contrepartie, la République doit tenir ses promesses.» Et les rapports de ces débats donneront lieu dans quelques jours à une réunion interministérielle, à l’Elysée.



Tags : prefecture | identite nationale |

Commentaires 2

Déposé le 25/01/2010 à 15h38  
Par Roger Citer

Cette parodie de débat est ridicule.

Déposé le 23/01/2010 à 13h48  
Par ln Citer

salut

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.