L’UFAP dénonce les agressions de surveillants par des détenus mineurs

L’UFAP dénonce les agressions de surveillants par des détenus mineurs

Le syndicat pénitentiaire pointe du doigt la dizaine d’agressions perpétuées cette année dans l’établissement pour mineurs de Meyzieu.

Mardi dernier, trois surveillants ont été frappés ou bousculés par des jeunes de 14 à 16 ans. L’UFAP déclare que le manque d’effectif pénitentiaire est la cause de ces débordements. L’établissement compte 33 jeunes incarcérés.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.