3 graffeurs comparaîtront bientôt devant le tribunal correctionnel de Lyon

3 graffeurs comparaîtront bientôt devant le tribunal correctionnel de Lyon

Ils ont été arrêtés le 22 mars dernier alors qu’ils réalisaient des fresques sur le pont de Lattre de Tassigny. Dans Le Progrès, ces trois jeunes dénoncent le manque d’espaces d’expression à Lyon. A la barre, ils risqueront jusqu’à 7 500 euros d’amende et des peines de travaux d’intérêt général.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
amateur d'art sauvage le 07/04/2010 à 14:32

et si je vous dis qu'ils risquent 15 000€ d'amende chacun, étant plusieurs, ca vous rassure ou vous auriez préféré la lapidation en place publique ? (peut-être le coupage d'une main autrement, pour être clément...)

Signaler Répondre

avatar
perenono69 le 06/04/2010 à 14:09

Pas assez d'espaces d'expressions à Lyon. Quand un peintre officie il achète ses toiles, un écrivain son papier ... Il n'y a que eux pour polluer visuellement tout les espaces. A peine un mur est repeint qu'il est déjà tagué. 7500€ je ne trouve pas cela suffisant pour des pollueurs qui ne se gêne pas pour même taguer des murs d'habitations.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.