Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

” On dit que je suis un Robin des Bois mais je suis quelqu’un de normal”

Ce sont les premiers mots de Toni Musulin, prononcés mardi matin à 11h30, lors de son procès.
L’ex-convoyeur de fond jugé depuis au tribunal correctionnel de Lyon a expliqué avoir dérapé par la force des choses, pointant du doigt son employeur la société Loomis. Ajoutant que cela faisait trois ans que sa direction lui volait des heures. Le procès pour le vol de 11 millions d’euros dont 2 millions n’ont toujours pas été retrouvés doit s’achever mardi soir ou mercredi matin. Toni Musulin risque 5 ans de prison.



Tags : prison | Toni Musulin | convoyeur de fonds |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.