" On dit que je suis un Robin des Bois mais je suis quelqu'un de normal"

" On dit que je suis un Robin des Bois mais je suis quelqu'un de normal"

Ce sont les premiers mots de Toni Musulin, prononcés mardi matin à 11h30, lors de son procès.
L’ex-convoyeur de fond jugé depuis au tribunal correctionnel de Lyon a expliqué avoir dérapé par la force des choses, pointant du doigt son employeur la société Loomis. Ajoutant que cela faisait trois ans que sa direction lui volait des heures. Le procès pour le vol de 11 millions d’euros dont 2 millions n’ont toujours pas été retrouvés doit s’achever mardi soir ou mercredi matin. Toni Musulin risque 5 ans de prison.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.