Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bleus : Chanelet veut voir du foot

L’ancien latéral droit de l’OL Jean-Marc Chanelet a confié à Lyon Mag son ressenti sur cette équipe de France iconoclaste et délirante. Déçu mais pragmatique, le défenseur souhaite que les joueurs ne passent pas outre le dernier match, décisif, face à l’Afrique du Sud mardi à 16h. Les règlements de compte attendrons. Interview.

Lyon Mag : Que pensez-vous de cette situation ?
Jean-Marc Chanelet :
C’est un vrai feuilleton, avec chaque jour des événements nouveaux qui apparaissent. C’est surprenant et à la fois décevant car on en oublie le football lui-même. On espère que tout cela va galvaniser et remobiliser les joueurs de l’équipe de France, qui ont pris une décision surprenante en boycottant l’entrainement.

Vous avez été choqué par ce qu’il s’est passé ce week-end ?
C’est vraiment surprenant. Je peux comprendre que le groupe ait mal vécu l’éviction d’Anelka, parce qu’ils l’ont vécu en interne. Je crois que le grand public n’est pas vraiment au courant de la façon dont cela s’est déroulé. Toutes les instances dirigeantes, pour contrôler la situation, ont pris une décision. C’est cette décision qui a certainement marqué les joueurs. Décider de boycotter un entrainement reste une première, et restera sans doute dans les annales de l’équipe de France.

Avez-vous déjà vécu de telles situations ?

Non. Là, c’est le summum. C’est déjà arrivé dans ma carrière de rencontrer à un moment donné des mécontentements. Mais de là à en arriver à une telle situation, non. C’est assez rare !

Comment dans ces conditions-là est-il possible de jouer un match de coupe du monde ?
C’est la grande interrogation.  Je pense que les joueurs vont surement réaliser aujourd’hui l’ampleur de la décision qu’ils ont prise dimanche. Ils vont se rendre compte de la réalité qui les attend,du fait qu’ils ne se sont pas entrainés depuis quelque temps et qu’ils ont beaucoup fait parler d’eux. Ils vont devoir montrer qu’ils peuvent aussi être présents sur le terrain afin que l’on n’ait plus de regrets et que l’on ne soit plus attaqué sur notre prestation de mardi contre les Bafanas.

Est-ce que cela a un réel impact si les joueurs ne sont pas concentrés sur la compétition ?

Il y a deux choses à noter. Il y a le mental et ensuite l’aspect physique. Je pense qu’à la veille du match, ils vont se remettre dans le droit chemin pour être prêt. En revanche, il y a l’aspect physique? Quand on joue le vendredi, il y a généralement le samedi un décrassage pour ceux qui ont joué. Ceux qui n’ont pas joué subissent un entrainement un peu plus intensif. Le dimanche, surlendemain du match, on récupère pour refaire un entrainement dynamique le lundi afin de solliciter à nouveau le corps. Or, dimanche, ils ne l’ont pas fait. Nous sommes à la veille du match. Ils ne vont pas pouvoir faire un entrainement très intense parce qu’il ne faut pas qu’il se fatiguent. Cela peut être gênant. Si l’on a vu Robert Duverne s’énerver, c’est que l’on a peut-être encore une chance de se qualifier.

Est-ce Domenech qui fera l’équipe mardi ?

Il est sans doute dépassé par tous ces événements depuis vendredi. Je pense qu’il a pris un gros coup en pleine tête. Diamnche, il s’est retrouvé enfermé dans le bus. Il s’est ensuite exposé aux médias pour lire un texte qui aurait du être lu par les joueurs eux-mêmes. Je ne sais pas comment il se situe dans cette situation et comment il est perçu maintenant par les joueurs. Mais c’est lui qui va construire l’équipe. Après est-ce que les joueurs vont encore prendre le pouvoir ? Je pense que cette fois-ci l’entraineur va tenir son rôle jusqu’à cette fin de coupe du monde.

Quelle équipe peut-on aligner demain dans ces conditions sachant que Toulalan est suspendu ?
Il y aura forcément des changements entre Toulalan et Anelka qui n’est plus là. Après le risque est de faire jouer des joueurs qui n’auraient le rythme pour un match important. Il va falloir essayer de remobiliser ceux qui étaient sur le terrain vendredi et qui se doivent de prouver que ce qui ont fait à un sens. Je ne sais pas du tout comment Domenech et son staff vont raisonner sur cette composition d’équipe. Ceux qui sont sur le terrain doivent arriver à gagner ce match pour atténuer un peu ce qui a été fait, même si l’on ne se qualifie pas.

Thierry Henry, par son expérience, n’apporterait-il pas quelque chose à ce match ?
Potentiellement oui, mais il n’a pas joué depuis trop longtemps. Il s’agit de jouer un match à énorme enjeu. La France se doit de marquer quelques buts. Henry a de grandes qualités et, mentalement, il est surement à la hauteur. Mais il n’est plus dans le tempo, comme nous avons pu le constater sur les quelques matchs où il est rentré.

Comment l’équipe de France pourrait-elle s’en sortir alors que, depuis 5 matchs, elle ne marque pas ?
Peut-être que ce qui s’est passé va permettre aux joueurs de se remobiliser, de prendre conscience de l’enjeu de cet événement. Ils ne peuvent plus ternir leur image par une mauvaise prestation. Ils ont la possibilité de se redorer un peu leur blason par leur prestation. S’ils jouent bien demain, s’ils passent, on pourra dire que ce qui s’est passé n’a fait qu’apporter un plus.

Qu’est-ce qui ne fonctionne pas dans ce football français ?
La question qui ressort la plupart du temps par les anciens « footeux », qui faisaient parti de cette équipe, est de savoir s’il est judicieux d’avoir maintenu Raymond Domenech à ce poste après 2006 ou après 2008.

Que faut-il faire pour que cela avance ?

Je pense qu’avec ce qu’il s’est passé, il va y avoir un peu de remue-ménage à tous les niveaux. Même le Président de la République à chargé Roselyne Bachelot d’une réunion avec les principaux protagonistes. Je pense qu’il y aura également un « coup de balai » qui sera donné au niveau du conseil fédéral et de la fédération.

Laurent Blanc par exemple ?
Aujourd’hui il n’y a rien d’officiel concernant Laurent Blanc. On parlait également de Marino Faccioli comme étant l’intendant, mais rien n’est encore fait. Il y a des dossiers en cours qui ne sont pas encore officialisés.

Est-ce un véritable point d’interrogation pour l’avenir du football français ?

On assiste à une véritable cacophonie. Cependant, il faut parfois que tout éclate pour repartir sur de saines bases. Il faut recomposer l’équipe de France avec des pe



Tags : bleus | mondial | chanelet |

Commentaires 2

Déposé le 23/06/2010 à 17h05  
Par le mal aime avec son i phone Citer

T pas le seul Jean Marc

Déposé le 22/06/2010 à 11h37  
Par Allez l'OL Citer

Bonne analyse de Jean-Mars Chanelet. D'un côté, personne ne comprend ce qu'il se passe dans cette équipe de France.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.