Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Elimination des Bleus : l’oeil de Jean-Marc Chanelet

Notre consultant Jean-Marc Chanelet fait le point sur la coupe du monde des Bleus, la défaite face à l’Afrique du Sud, la fédération française de football et le retour des joueurs de l’OL. A consommer sans modération.

Lyon Mag : Quel est ton sentiment au lendemain de l’élimination ?
Jean-Marc Chanelet :
C’est une grosse déception. Après chaque match, on espérait la réaction. On s’est finalement rendu compte qu’il s’agissait d’une descente aux enfers. Cela s’est terminé par cette triste élimination. Les équipes ne nous étaient pas supérieures sur le papier, mais sur le terrain, elles ont démontré leur supériorité. Nous avons été inférieurs.

Comment vois-tu l’avenir de cette équipe de France ?
Il va falloir prendre des décisions réfléchies. Il faut laisser redescendre la pression avant. Il faudra ensuite se poser les bonnes questions : qui doit bouger, qui doit partir, qui doit-on mettre en place ? La critique doit maintenant laisser place à la reconstruction. Cela passera-t-il par la démission d’Escalettes et consorts ? On verra. Il faudra surtout réussir à mettre des personnes qui permettront à l’Equipe de France de se reconstruire sur le terrain, et d’aborder les échéances avec une nouvelle mentalité.

Tu es optimiste avec la venue de Laurent Blanc ?
Tout à fait. On sait que c’est une personne qui va fédérer, qui a une aura. On entend en permanence que Domenech n’a pas de légitimité. Je trouve l’argument faible. Domenech a été un joueur de football qui a porté le maillot de l’équipe de France. Si pour entraîner l’équipe de France il faut avoir gagné une coupe du monde, il y a peu d’entraineurs susceptibles de répondre à ce critère. C’est un argument souvent avancé par les mondialistes de 98, que je trouve un peu dépassé. Laurent Blanc a ce sens tactique, cette aisance à communiquer avec les joueurs pour les fédérer. Ce n’est pas seulement dû au fait qu’il ait gagné la coupe du monde 98.

Penses-tu que Blanc va pouvoir reprendre l’autorité sur le groupe ?

On a tellement critiqué Domenech que je pense qu’aujourd’hui, les esprits sont beaucoup plus sensibles à la nouveauté. Laurent Blanc fait l’unanimité. Sur le terrain, il dégageait cette sérénité. A Bordeaux également. Il a su s’imposer comme étant un leader. Il aura l'assurance auprès du groupe d’être écouté.

Son arrivée, c’est également une nouvelle ère pour la fédération ?

Je ne sais ce que cela va engendrer au niveau de la fédération. Escalettes à l’air de s’accrocher à son poste de président. Lui qui avait soutenu Domenech pour le maintenir, il est maintenant fier d’annoncer un nouveau départ, sur de nouvelles bases. Il dit ne pas vouloir lâcher le navire. Mais l’équipe de France a déjà sombré. Quelque part, il s’appuie sur la venue de Laurent Blanc pour légitimer sa non-démission. Mais il y aurait certainement des changements à apporter au sein du conseil fédéral. Avec d’anciens mondialistes certes, mais pas seulement. Il faut que les réflexions soient menées pour qu’à l’avenir, les bonnes décisions puissent être prises au bon moment.

Qu’est ce que Laurent Blanc doit apporter à cette équipe de France pour reconstruire sur le terrain ?
On sait qu’on a des joueurs de qualités. Après, ce qui fait la difficulté du sélectionneur, c’est que chaque grand joueur sélectionné est bon dans son club, mais pas forcément en sélection. La faute parfois aux automatismes. La tâche n’est pas facile. Un sélectionneur n’est pas un entraîneur qui a réellement le temps de mettre en place une tactique et de la répéter semaines après semaines dans le cadre des entraînements. Les préparations de l’équipe de France sont, en général, assez courtes. Pour réussir à inculquer cet état d’esprit, il faut réussir à faire passer le message d’une équipe qui doit faire corps, jouer ensemble. Rien que cela doit amener sur le terrain une cohésion de groupe, et à mieux jouer.

Le premier match amical, c’est le 11 août, face à la Norvège. Cela va être très rapide. Comment imagines-tu son installation à la tête des Bleus ?

Il y a du boulot. Ceux qui ont participé à cette triste épopée devront oublier le football pendant quelques temps. Il faut qu’ils changent de mental. On verra aussi la sélection que fera Laurent Blanc, quels nouveaux joueurs il va inclure. Après, avec tout ce qui s’est passé, ceux qui sont passés à côté de cette coupe du monde auront à coeur de montrer leur vrai visage. Les nouveaux auront envie de mériter leur sélection. cela va créer une dynamique positive.

Qui garde-t-on, qui doit partir ?

Je pense que pour Nicolas (Anelka), Thierry (Henry), la sélection, c'est terminé. Après, est-ce qu’un Gallas va être repris ? Je n’en sais rien. Il peut encore jouer. Mais je pense que Laurent Blanc tirera les enseignements de ce qui s’est passé. Gignac ou Cissé seront-ils là au prochain match, va-t-on rappeler les absents comme Benzema, Nasri ou Ben Arfa ? Nous le voyons avec notre oeil extérieur. Je n’ai eu personnellement aucun retour de ce qu’il s’est passé. Laurent Blanc aura eu forcément beaucoup plus d’informations, et sera peut être amené à prendre des décisions sur les prochains matchs, qui pourront peut être nous surprendre. Certains joueurs, qui ont encore le talent et l’âge pour faire partie de la sélection, seront peut être écrémés dans un premier temps.

Côte lyonnais, Toulalan, Lloris et Réveillère vont revenir à Lyon. Vont-ils être marqués et Claude Puel devra-t-il gérer cela ?
Je pense qu’il ne doive aspirer qu’aux vacances en ce moment ! Il faut oublier le foot un moment. Ils ont en plus la fatigue physique de la préparation du mondial. Le championnat terminé, ils repartaient deux jours après à Tignes pour retravailler. Ajouter à cela  la fatigue mentale et morale liée à tout ce qu’ils ont vécu. Je ne sais pas combien de temps de vacances ils auront, mais il leur faudra bien au moins trois semaines de coupures pour digérer. Mentalement, ils seront peut être contents de revenir dans un groupe qui les apprécie, et de se relancer dans une nouvelle saison, de se rassurer dans leurs prestations et leurs résultats avec l’Olympique Lyonnais.

Seront-ils prêts pour la reprise ?

Ca risque d’être compliqué. Il faudra que les organismes soufflent. Ils sero



Tags : bleus | mondial | chanelet |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.