Najat Vallaud-Belkacem porte secours à la jeunesse qui manifeste... et à Royal !

Najat Vallaud-Belkacem porte secours à la jeunesse qui manifeste... et à Royal !

La porte-parole de la candidate socialiste aux élections présidentielles de 2007 est montée au créneau par voie de communiqué mercredi, sur la question de la jeunesse qui manifeste. Alors que Nicolas Sarkozy n’avait pas jugé « sérieux » l’appel à manifester lancé aux jeunes par Ségolène Royal sur TF1 mardi soir, la conseillère municipale lyonnaise défend les positions prises par sa championne.

« L’UMP et le gouvernement se sont fait une spécialité de diviser les Français (...) c’est aujourd’hui au tour de la jeunesse d’être la victime de cet ostracisme démocratique qui voudrait décider de la légitimité de telle ou telle catégorie de la population à s’exprimer » a déclaré Belkacem en écho au propos du président. La veille, c’est François Fillon qui avait jugé « irresponsable » que le PS envoit les jeunes dans la rue pour manifester. « Il est heureux que les jeunes s’expriment, il est vertueux que le responsables publics les incitent à le faire en les initiant ainsi aux réalités de la démocratie et aux valeurs d’une citoyenneté active, impliquée et responsable » continue-t-elle, fustigeant l’indignité « des responsables de l’UMP comme du gouvernement d’exclure avec tant de brutalité toute une classe d’âge du débat public. » A en juger par le ton du propos, Ségolène Royal a toujours un allié de point entre Saône et Rhône en la personne de Najat Vallaud-Belkacem.

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
CéRAS le 14/10/2010 à 20:07

Au fait : information : "Du Président de la République jusqu'aux ministres, la droite voit en Ségolène Royal l'ennemi à abattre. Tout simplement parce qu'elle dit la vérité à propos de la destruction de notre sécurité sociale et nos retraites, notre patrimoine hérité de la résistance et des luttes ouvrières. Ainsi, ce mercredi l'ensemble de l'UMP s'est déchaîné sur Ségolène Royal en hésitant pas à tordre la vérité des mots que des millions de téléspectateurs ont pu entendre au journal télévisé de TF1.Pourtant c'est très explicitement que Ségolène Royal a répondu à Laurence Ferrari qui l'interrogeait à propos des jeunes Laurence Ferrari : "Vous les appelez à descendre dans la rue, dès demain, dès jeudi, dès samedi?" Ségolène Royal : "C'est à eux d'en décider. Non. J'ai dit que s'ils devaient redescendre dans la rue, il fallait qu'ils le fassent très calmement. Le pouvoir, sinon, va exploiter le moindre incident pour décrédibiliser ce mouvement." Le pouvoir préfère tronquer les phrases comme il trompe les Français. Ils ne sont pourtant pas dupes.

Signaler Répondre

avatar
CécilRas le 14/10/2010 à 20:05

"Si le gouvernement créait un impôt sur la connerie, il serait tout de suite auto-suffisant (Jean Yanne)" et à certains com : Vous êtes contaminés !! vous avez attrapé la "conneritude attitude" de NS ! Najat : Bravo et amitiés.

Signaler Répondre

avatar
CéRas le 14/10/2010 à 20:01

Si le gouvernement créait un impôt sur la connerie, il serait tout de suite auto-suffisant (Jean Yanne) et je rajouterai certains com ci - dessus aussi, vont bien avec l'ambiance connerie vous êtes contaminés ! Bravo Najat ! toutes mes amitiés.

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 14/10/2010 à 18:12

et bien oui belka sème la merde .belka sur cette photo me fait plus penser a Emmanuelle en orient pas vous

Signaler Répondre

avatar
venytral le 14/10/2010 à 17:37

Madame Royal , est royalement menteuse .

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 14/10/2010 à 17:03

Nous n'avons pas les mêmes valeurs @de Bully. Une phrase qui vient de la part d'un milicien de César ne me touche en rien.

Signaler Répondre

avatar
Serge de Bully le 14/10/2010 à 15:40

@ lyonnais: monsieur, vous êtes ce que l'on appelle un fasciste de m****

Signaler Répondre

avatar
pjf le 14/10/2010 à 14:29

Lisez donc, chers amis UMP, à l'adresse www.lepost.fr/article/2010/10/14/2264608_quand-nicolas-sarkozy-encourageait-la-jeunesse-a-manifester-contre-le-cpe.html La preuve que la jeunesse est parfaitement légitime à manifester.

Signaler Répondre

avatar
Tonio le 14/10/2010 à 14:29

Je trouve que Madame Vallaud-Belkacem a parfaitement raison. Les jeunes peuvent aussi s'exprimer. Ce n'est pas parce que l'on ne peut voter qu'à partir de 18 ans que l'on doit se taire avant.

Signaler Répondre

avatar
DM le 14/10/2010 à 12:57

Entre 2 voyages, NVB trouve à nous sortir une imbécilité qui, si elle n'émanait pas de quelqu'un qui cherche à avoir des responsabilités, serait risible mais qui du coup est insensée. Mais c'est vrai qu'avec Collomb et Fournel, nous avons déjà les enfants du primaire qui ne peuvent pas manger à la cantine qui se retrouvent à la rue...

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 14/10/2010 à 09:27

Vous êtes comme votre maîtresse, Madame Vallaud-Belkacem, vous appelez à l'émeute, à la guerre cilvile, vous êtes toutes les deux des politique irresponsable.

Signaler Répondre

avatar
henry vina le 14/10/2010 à 08:53

Je ne vais pas reprendre les commentaires de Najat car suis en accord avec elle. Pour nous, quand nous avions 15 ans, nous étions la plupart, des benêts qui rougissaient devant les filles. Maintenant, les 15 ans sont des hommes ou des femmes qui connaissent pratiquement mieux la politique que nous les vieux. Leur avenir est entre leurs mains et ils apprécient grandement le couillonnage qu'on leur prépare. Pas de boulôt, pas de retraite... Alors, oui, il faut qu'ils descendent dans la rue avec nous (nous les soixantuitars). Au fait, comment a commencé 68, si vous avez bonne mémoire : n'est ce pas les étudiants et les lycéens qui ont commencé ? Alors, votre morale droitière, comme dans les slogans : vous pouvez vous la mettre où vous voulez... Merci Najat.

Signaler Répondre

avatar
ft le 14/10/2010 à 08:32

La jeunesse a le droit de s'exprimer, par contre si Najat Vallaud-Belkacem pouvait se taire, ça nous arrangerait !!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.