Manifestations lycéennes : débordements et dégâts à Lyon

Manifestations lycéennes : débordements et dégâts à Lyon

Alors que le mouvement lycéen a continué de plus belle lundi matin, des incidents ont été à déplorer tout au long de la journée. Tout d'abord du côté de la Croix-Rousse, où plusieurs véhicules ont été brûlés. Les CRS et les jeunes se sont ensuite fait face rue de la Ré, entre avancées, charges et reculs. Le cortège s'est, par la suite, mobilisé aux alentours de la place Louis Pradel, où les dégradations ont continué. La foule des manifestants a terminé sa course à Jean Macé en se greffant au mouvement mené par les syndicats.

Il y a eu de nouveaux incidents lundi matin à Lyon. La manifestation de 2000 lycéens a dégénéré dans le quartier de la Croix-Rousse, où des dégradations ont été commises. C’est aussi le cas dans les 7e et 8e arrondissements, mais aussi à Vénissieux. 7 voitures ont été incendiées, 5 autres ont été renversés. Des abris-bus et des vitrines ont été cassés. 2 policiers ont été légèrement blessés. 28 jeunes ont été interpellés. Une autre manifestation réunissant 1400 personnes, dont des lycéens, des étudiants et des cheminots, s’est déroulée lundi après-midi sans incidents entre la place Bellecour et Jean Macé. Les syndicalistes ont quitté vers 16h Jean Macé. Il y a eu par la suite de nouveaux heurts entre la police et les manifestants restés sur place.



Et pourtant, lundi matin, la collège Récamier dans le deuxième arrondissement barrait l’entrée de l’établissement d’un grande banderole « Blocage pacifique. » Cela n’a pas été vraisemblablement le cas du côté de la Croix-Rousse, où l’on déplore plusieurs voitures retournées, dont une brûlée. Les jeunes, partis par petits groupes du 7ème et du 8ème arrondissement de Lyon, se sont retrouvés place Bellecour dans la matinée, pour remonter jusqu’au lycée Diderot à la Croix-Rousse. C’est en redescendant vers les Terreaux que les dégradations ont été commises. Les quelque trois-cents lycéens ont fait face aux CRS au niveau des Cordeliers. Les CRS ont chargé et procédé à plusieurs interpellations. Le cortège est remonté sur la Place Louis Pradel, derrière l'opéra, où les manifestants ont renversé un Kangoo de la Poste. Des dégradations sur le mobilier urbain, les abris-bus, sont également à déplorer. Vers 15h45 alors que le cortège, au départ de la place Bellecour, avait rejoint la place Jean Macé, les lycéens, greffés à la manifestation menée par la CGT, Sud Rail et Solidaires, ont essuyé la charge des CRS.

X
19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
laurens le 18/10/2010 à 18:58

j ai 63 ans a leurs age mon pere m aurait foutu un coup de pieds au cul pour aller a l ecole faite sortir l armee au faite bravo sigolene et martine chapeau !!elle ne se fait meme pas appeler par son vrai nom de famille elle a honte de vivre avec un magrebien!!!! ont se retrouvera en 2012!! cela va durere encore une semane jusqu au vacances et les casseurs ils oublient que c est les parents qui paient!!

Signaler Répondre

avatar
anais le 18/10/2010 à 17:52

en fait c'est pas une manif c'est un jeu de rue .d'un coté vous avez les bleus et de l'autre les noirs

Signaler Répondre

avatar
nono le 18/10/2010 à 17:49

c'est la chienlie le bordel maais moi général a mon époque j'avais Frey comme ministre de l'interieur et l'inoubliable Papon comme Prefet de police. je suis sur nicolas que tu m'envies.

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 18/10/2010 à 17:41

EN 1789 c'est pas la racaille qui manifestait mais les bourgeois. tu dois faire parti des salariés qui vont bosser 2 aou 3 ans de plus. moi je suis a la retraite depuis quelques mois. je t'envoie de gros bisoux et n'oublie pas d'aller bosser demain car tu as ma très bonne retraite a payer.

Signaler Répondre

avatar
anais le 18/10/2010 à 17:35

la ville est a feu et a sang et pendant ce temps Collomb est allé bouffé quelques sushi. Collomb nous protège de soucis en bectant quelques sushis.chacun ca merde!!!!

Signaler Répondre

avatar
professeur Emile Sot le 18/10/2010 à 17:31

je vois dans votre vidéo une scene touchante. ce brave CRS qui protège ce petit lyceen avec ces gros bras musclés. quelle belle scene. je ne comprend pas tous ces journalistes qui dans leurs ecrits veulent opposer la jeunesse et nos force de l'odre.

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 18/10/2010 à 17:26

c'est une honte la police s'en prend a des touristes (suedois ou norvégiens ) qui viennent visiter la ville calme et paisible de lyon. a cette heure la je pense que notre maire doit etre dans les bras de morphé en asie

Signaler Répondre

avatar
Dilemna le 18/10/2010 à 16:51

Il y a 1/ manifester et 2/ casser. Certains ne viennent que pour casser et piller! Ils n'en ont rien à faire de leur retraite ou d'avoir un job: ils ne vont déjà plus à l'école! et s'en tapent parce que derrière l'état français est là pour assurer le RSA, la CMU, les APL: payer à ne rien foutre! Et en plus ils dealent, volent ou vivent de menus larcins qui leur rapportent plus gros que ceux qui se lèvent pour aller bosser! Voir un minet à capuche dans une voiture à plus de 50.000 euros: oui ça m'écoeure! et ce sont eux et la gauche bobo planquée qui manipulent les petits cons qui sont dans les rues en ce moment, qui n'ont de repect pour personne et démolissent les biens d'autrui: honte sur eux!!! S'ils veulent manifester leur mécontentement qu'ils le fassent mais au moins avec respect! On est déjà assez emmerdés sans essence, sans transport en commun, sans écoles!

Signaler Répondre

avatar
BLANCA le 18/10/2010 à 16:19

Ces manifs semblent bien violentes. Ces jeunes sont en colère, désir de vengeance bien compréhensible dénotant un malaise politique certain. Je déplore ces violences mais aprouve le fait de se lever tôt, non pour gagner une misére et engraisser un patron à l'égo surdimensionné se prenant pour un Dieu de l'Olympe, un papa, ou un roi, mais pour défendre ses droits et ceux de la majorité des travailleurs et de leurs enfants...

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 18/10/2010 à 15:36

que fait le préfet es t il deja en vacances de toussaint remplace le nicolas

Signaler Répondre

avatar
thibault le 18/10/2010 à 15:22

Tout simplement scandaleux!!!!! Qu'on envoi l'armée pour déloger tous ces petits cons.........Toutes ces racailles!!!! car c'est bien le nom qu'ils portent!!!!

Signaler Répondre

avatar
penser le 18/10/2010 à 15:09

L'UMP essaie de nous ressortir le vieux "manifestants égale casseurs, casseurs égale gauche"...usé.

Signaler Répondre

avatar
dujnou le 18/10/2010 à 15:09

Alors bon courrage pour ta retraite, car ton tour viendra, si la maladie ne t' emporte pas avant. Il faudra bien qu' il y en est, des C____D, pour te la payer...

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 18/10/2010 à 14:42

Pas encore contribuable et ils se permettent de casser le mobilier urbain.

Signaler Répondre

avatar
Un ami du Mal Aimé le 18/10/2010 à 14:22

Ce faire abuser par un roi ou par des C _ _ _ _ _ D de socialistes, communistes, fénéants, ... en l'occurence vous ! Je n'y vois pas de différence ! Au lieu de payer la taille royale on vous paie les rétraites, le RMI... pour que vous puissiez faire grève tranquillement ! CQFD

Signaler Répondre

avatar
aiglemalin le 18/10/2010 à 13:54

Je suis passé près de cette manif. Elle est menée par des jeunes à capuche qui visiblement se sont spécialement déplacés des banlieues. Ils ont vraiment des airs peu engageants et paraissent ultra violents et décidés à casser. D'ailleurs, les lycéens "normaux" n'ont pas l'air très rassurés. Ils feraient mieux de retourner en classe pour que la police puisse interpeller tranquillement les voyous avant qu'il n'y ait des morts.

Signaler Répondre

avatar
romeoaflou le 18/10/2010 à 13:44

Tout ces voyous en prisons Un ancien combattant algerie 28 mois de service regiment operationel Prise du travail a 14 ans apres le certif bien surt Un gapian A +

Signaler Répondre

avatar
dujnou le 18/10/2010 à 13:23

Prends ta pelle et ton seau, et va jouer dans la cours. N' importe quel étudiant et même citoyen peut se transformer en voyou ou en casseur quand les injustices débordent. Si il n' y en avait pas eu en 1789, tu serais encore à faire des courbettes à un roi. Quoi que, tu continues sans doute à en faire...

Signaler Répondre

avatar
Le Mal Aimé le 18/10/2010 à 12:14

Allez les CONNARDS sont encore de sortie. Mais ils ne font pas face à des étudiants, ce sont des voyous, des casseurs ... La police doit répliquer de la même violence face à leurs adversaires. Il faut y aller, les arrêter et les foutres en taule pour "trouble public". Bravo aux Socialistes qui y sont pour beaucoup dans ce désordre. Bravo à Martine Aubry, Ségolène Royale ... Continuer Mesdames, faites vous plaisirs mais ATTENTION, en 2012 pas le droit à l'erreur ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.