Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rentrée polémique pour Michel Mercier au Département

Certes, le tronçon nord du COL a été voté. Certes, les agriculteurs de la filière bovine du Rhône pourront compter sur presque 550 000 € validés par le Conseil général. Mais vendredi, le retour de Michel Mercier a surtout valu par les différentes polémiques auxquelles a du répondre le nouveau ministre de la Justice. Rhonexpress, cumul des mandats, Roms...Un exercice périlleux dont Mercier s’est tiré à bon compte, mais passablement courroucé. 

Il est allé les saluer un à un, Michel Mercier ! Le toujours président du Conseil général du Rhône et nouveau ministre de la Justice a eu un mot pour chaque groupe, en pré-séance, lors de son entrée dans le semi-hémicycle de l’Hôtel du Département. Une arrivée discrète, comme l’on rentre chez soi, dans une maison que l’on connaît bien. Et de la discrétion, Michel Mercier aurait sans doute préféré en bénéficier un peu plus pour son retour dans le Rhône. Il n’en a évidemment rien été, la faute à l’opposition qui s’en est donné à coeur joie sur les sujets éminemment polémiques, de Rhônexpress au cumul des mandats, et passant par le récurrent des Roms.

Rhônexpress : l’enquête de la PJ sera rendue visible


C’est la conseillère générale PS de Meyzieu Odette Garbrecht qui, en début de séance, a donné la chiquenaude sur l’affaire Rhônexpress. Reprise au vol par son camarade villeurbannais Richard Llung, l’opposition ne s’explique pas la concomitance entre le classement sans suite de l’affaire Rhônexpress et la nomination quelques jours plus tard de Mercier place Vendôme. « Je vous donne toute autorisation d’aller voir le procureur » lâche Mercier face à un Richard Llung dubitatif. « Je lui écrirai, continue Mercier, il peut tout vous donner. Et si vous voulez inspecter chez moi, je vous offrirai à boire et à manger. » On lavera donc le linge départemental en famille : pour Llung, rendez-vous est pris. Dès réception des éléments d’enquête transmis au procureur par la section économique et financière de la PJ, il communiquera l’ensemble à ses camarades conseillers généraux.

Conseil général : Mercier pointera !

Interpellé par Louis Pelaez sur le cumul des mandats, Michel Mercier assume. « Je veux bien que l’on note quand je suis là et quand je ne suis pas là » assure-t-il, assumant « avoir l’habitude d’être en Paris, Lyon et Thizy. » Une triangulation « qui suffit à mon bonheur », se défend-il, en réitérant son « attachement extrême au Département du Rhône. » « Ce sont toujours les électeurs qui m’ont envoyé ici et personne d’autre, rappelle Mercier. Je pense être celui qui connaît le mieux le territoire du Rhône, chaque route, chaque recoin. » Maire de Thizy depuis 33 ans, président du Conseil général du Rhône depuis 20 ans, Michel Mercier ne choisira pas entre le différents mandat. Il honorera chacun d’eux.

Roms : « Je ne me sers pas des pauvres pour faire des opérations politiciennes »


Toujours sensible, le sujet de l’expulsion des Roms du terrain de la Part-Dieu fait des heures supplémentaires à l’Hôtel du Département. En cause : les populations expulsées et dorénavant errantes dans l’agglomération lyonnaise. Ils auraient d’ailleurs trouvé les portes de la Maison du Rhône du 3ème arrondissement closes, le jour de leur expulsion. L’état de fait étonne le président du Conseil général, qui rappelle que les maisons du département, ce sont quelque 200 000 personnes au niveau national qui ont eu recours à ces structures d’accompagnement social et de conseil aux familles. Et de rappeler toute la procédure mise en place par le Département pour le suivi de ces populations nomades : partenariat avec les départements roumains de Timas et d’Alba, suivi de la réimplantation des familles. Le Département s’investit. c’est le manque de reconnaissance de l’assemblée départementale qui interpelle Michel Mercier. « Si j’avais pris un arrêté d’insalubrité, le terrain de la Part-Dieu aurait été évacué en un quart d’heure » justifie Mercier, rappelant que le Département a pris à charge l’enlèvement des ordures du site et la vaccination des enfants en bas âge. Alors quand Louis Pelaez évoque le déplacement de Lionel Lassagne en Roumanie pour s’assurer de la bonne mis en place de cette coopération décentralisée, il dénonce une opération de communication. « J’ai une petite éthique. Je ne me sers pas des pauvres pour faire des opérations politiciennes » s’emporte Mercier. Applaudissements à droite. Et Michel Mercier de terminer par cette formule : « quand on me cherche, on me trouve ! »

L’assemblée départementale a par la suite voté, non sans débats, le tracé du COL partiel et les subventions aux agriculteurs de la filière bovine, à hauteur de 549 500 €. Dans la tribune, une vingtaine de parents, manifestants silencieux, ont arboré des tee-shirts au nom des leurs enfants autistes. Ils ont dénoncé le traitement tout à fait confidentiel de cette maladie et le manque de moyens mis à disposition pour les soins et le suivi. Preuve que de tous côtés vendredi, à l’Hôtel du Département, l’heure n’était pas aux flagorneries pour le retour du nouveau ministre de la Justice au Conseil général.



Tags : mercier | département | COL |

Commentaires 1

Déposé le 22/11/2010 à 22h21  
Par tueursnet Citer

Voici l'humain ! Voilà les Roumains qui s'y mettent… A jeter la pierre sur les Roms, en les traitant de tous les noms… Sous prétexte que ces gens ne peuvent vivre qu'aux dépens de leur prochain… brigandages, chapardages et pillages... C'est le comble de l'infamie ! J'ai honte pour la Roumanie qui renie les siens, rien que pour accéder aux biens des européens… Partager leur pain et leur dédain. Si j'avais mon mot à dire, c'est aux Roumains que j'interdirai l'accès à une Europe qui a été créée pour que des gens comme les Roms puissent vivre et mourir en paix ! http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Roumanie

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.