Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Manifestation contre l’extrême droite mercredi à Lyon

Le collectif 69 vigilance contre l'extrême-droite manifestera mercredi à 18h30 devant la mairie du 7e arrondissement et devrait dans la foulée être reçu par la maire Jean-Pierre Flaconnèche. Ils protestent contre le Bunker Korps Lyon / Lyon Dissident, initiative prétendument culturelle du 7e. Le collectif présente dans son communiqué ce local comme « néo-nazi », et demande sa fermeture immédiate.?



Tags : extrême droite | identitaire | identitaires | reybene |

Commentaires 10

Déposé le 24/02/2011 à 20h41  
Par tous les mêmes Citer

bah des fachos il y en a autant à l'extreme gauche qu'à l'expreme droite, c'est 50/50!

Déposé le 23/02/2011 à 10h14  
Par Tryph Citer

on notera que, si les commentaires des extrémistes de droites confirment les menaces, aucun réfute le fait que ce local abrite des néo-nazis... si c'est pas un aveux ça...

Déposé le 23/02/2011 à 08h44  
Par GONE 69 Citer

Ne vous plaignez pas extrémistes de gauche, vous prônez l'interdiction d'organisation au mépris de la liberté d'expression en faisant des amalgames sans preuves et sans fondement et vous vous étonnez qu'il y ait des réactions ! On n'entend jamais vos protestations sur toutes les violences gratuites dont sont victimes nos concitoyens et votre indignation est sélective. Les Français réagissent et ne se laisseront pas faire et celà n'a rien à voir avec un prétendu extrémisme de droite imaginaire et fantasmé. La démocratie est valable pour tout le monde et en tant que minorité vous n'avez pas de mandat de quiconque pour imposer vos opinions.

Déposé le 23/02/2011 à 00h43  
Par Rex Citer

Les français républicains, libres et égaux et fraternels, ne laisseront pas les fachos détruire ni notre pays ni notre ville. Les fachos sont des paranos et des pauvres types qui se croient forts en bande qand ils tapent sur un mec seul ou sur des femmes homos. Bande de lâches. l'ennemi c'est pas une "anti-France" fantasmée, qui n'existent que dans leurs délires, c'est le capitalisme & la connerie haineuse.

Déposé le 22/02/2011 à 19h45  
Par Géraud Citer

Les vrais français se moquent des gesticulations des anti-France.

Déposé le 22/02/2011 à 19h42  
Par action antifasciste Citer

Bonjour, Suite à l'appel de Vigilance 69 à une manifestation contre les actions violentes de groupuscules d'extrême droite et à la fermeture d'un local néo-nazi dans le quartier de Gerland, dans les pentes de la Croix-Rousse, des tags appe­lant à un règle­ment de compte mer­credi (date de la manifestation) ont surgis ce week-end : http://rebellyon.info/local/cache-vignettes/L450xH338/img005r-44fa0.jpg (a noter : sur la photo, la croix dans un cercle est une croix celtique, ce symbole a été repris par l'extrême-droite, jusqu'à en devenir l'un des symboles les plus courants. Il symbolise couramment le «pouvoir blanc» et est courant dans l'extrême-droite française)

Déposé le 22/02/2011 à 18h54  
Par jean michel Citer

je vois que la presse de gauche est de partout. vous relayez les communiqués des fachos de gauche elle est belle la presse enfin un jour tout cela .............. un Français

Déposé le 22/02/2011 à 18h38  
Par bruno Citer

Alors qu'un grand nombre de collectifs et d'organisations, réunis au sein du Collectif vigilance 69, appelle à un rassemblement pacifique mercredi prochain, des menaces apparaissent sur le web et dans les rues. Dans les pentes de la Croix-Rousse, des tags appe­lant à un règle­ment de compte mer­credi ont surgis ce week-end. Sur la toile, le site Lyon Dissident se défend, dans un com­mu­ni­qué, de pro­mou­voir les idées fas­cis­tes [1] et accuse le col­lec­tif Vigilance 69 d'inci­ta­tion à la vio­lence. Drôle de point de vue, lorsqu'on ana­lyse le ton de leur texte. Ainsi, com­ment com­pren­dre ces quel­ques phra­ses si ce n'est comme des mena­ces : "Aller recru­ter des col­lé­giens/lycéens avec vos tracts pour par­ti­ci­per à votre petite sau­te­rie, en les envoyant au « casse-pipe » c'est sim­ple­ment de l'irres­pon­sa­bi­lité ! Vous n'êtes pas sans savoir que le risque zéro n'existe pas. Ne mettez pas de l'huile sur le feu car qui sème le vent récolte la tem­pête !" Ces inti­mi­da­tions doi­vent cesser. Les pou­voirs publics ne peu­vent plus fermer les yeux sur l'arro­gance et les crimes de la droite extrême à Lyon (est-il besoin de rap­pe­ler les nom­breu­ses condam­na­tions de ses mem­bres ?).

Déposé le 22/02/2011 à 18h16  
Par ggrrrr Citer

les fachos faite pas chier!

Déposé le 22/02/2011 à 12h15  
Par collectif vigilance69 Citer

Le collectif de vigilance 69 contre l'extrême-droite appelle à un rassemblement le mercredi 23 février à 18h30 contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d'extrême-droite et d'État. Depuis plu­sieurs mois main­te­nant l'extrême-droite lyon­naise tend à s'ins­tal­ler dura­ble­ment sur le dépar­te­ment, en par­ti­cu­lier à Lyon. Les nom­breu­ses agres­sions depuis six mois (voir enca­dré) mon­trent cette implan­ta­tion dans nos quar­tiers. Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses et popu­lis­tes des partis d'extrême-droite. Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que quand ils uti­li­sent les réa­li­tés socia­les à leurs fi ns pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d'exclu­sion de l'autre. Implantation d'un local néo-nazi à Gerland au 22, impasse de l'Asphalte… Côté jardin : la « culture » Retransmission des matchs de l'OL aux « hoo­li­gans » inter­dits de stade, concerts de grou­pes de rock d'extrême-droite dis­til­lant une idéo­lo­gie raciste et de haine de l'autre, livres et revues révi­sion­nis­tes fai­sant l'apo­lo­gie du nazisme… Côté cour : la « culture physique » Entraînement aux sports de combat, exer­ci­ces pra­ti­ques « de ter­rain » : agres­sions ver­ba­les et phy­si­ques des Arabes, des noirs, des « pédés » et des « goui­nes », des juifs, des fémi­nis­tes, des alter­mon­dia­lis­tes, des socialo-com­mu­nis­tes, des gau­chis­tes… dans dif­fé­rents bars et quar­tiers de Lyon ou de sa ban­lieue. Le 15 janvier et le 4 février, une escalade gravissime dans la violence physique des fascistes. Dans la nuit du 15 au 16 jan­vier, un groupe d'extrême-droite patrouille durant plu­sieurs heures, insul­tant, pro­vo­quant des per­son­nes qui se ren­daient à une soirée de sou­tien à l'ouver­ture d'un centre social. Vers minuit, un couple est vio­lem­ment agressé. Après inter­ven­tion des pom­piers, ils res­te­ront hos­pi­ta­li­sés plus d'une semaine. Bilan : 20 et 60 jours d'ITT, ainsi que des séquel­les neu­ro­lo­gi­ques à vie pour la jeune fille. L'ins­truc­tion est en cours. Le 4 février vers 19h aux Terreaux, une lycéenne reve­nant d'un ras­sem­ble­ment est vio­lem­ment agres­sée par deux fas­cis­tes à coups de cutter, alors qu'elle atten­dait le bus. Bilan : 10 jours d'ITT. Stop à la violence de l'extrême-droite et à la violence d'État qui la nourrit. Le racisme, la xéno­pho­bie, le néga­tion­nisme et le révi­sion­nisme his­to­ri­que dont le FN a fait un fonds de com­merce dis­til­lent une idéo­lo­gie de haine de l'étranger et de l'autre qui pousse à l'acte vio­lent les fran­ges les plus radi­ca­les de l'extrême-droite, dont se récla­ment les « uti­li­sa­teurs » du local de Gerland. Il ne s'agit pas là d'opi­nions mais de délits punis par la loi, dont les pre­miè­res vic­ti­mes sont tou­jours les clas­ses popu­lai­res et les popu­la­tions les plus fra­gi­les. Nous n'accep­tons pas que cette idéo­lo­gie de haine qui pousse aux agres­sions vio­len­tes soit dis­til­lée, reven­di­quée (sur des vidéos, par inter­net…) et culti­vée impu­né­ment au coeur de la ville, dans un local semi public. Nous demandons des explications aux autorités de la ville de Lyon et au préfet. Cette recru­des­cence de la vio­lence des ultra-radi­caux de l'extrême-droite accom­pa­gne la remon­tée de celle-ci sur fond de bana­li­sa­tion des idées racis­tes et du pro­gramme du FN. La vio­lence d'État telle qu'elle s'est mani­fes­tée place Bellecour le 21 octo­bre ainsi que sa poli­ti­que actuelle (chasse aux sans­pa­piers, débat hai­neux et raciste sur l'iden­tité natio­nale, délit de soli­da­rité…) cons­ti­tuent également un encou­ra­ge­ment à une fuite en avant dans la vio­lence de ces grou­pes d'extrême-droite. Dès le 22 octo­bre, les « iden­ti­tai­res » s'affi­chaient place Bellecour autour de slo­gans hai­neux et racis­tes, dans un ras­sem­ble­ment non auto­risé, ren­contrant à la fois une grande com­plai­sance poli­cière et ins­tru­men­ta­lisé par la Préfecture pour ren­voyer dos à dos ces authen­ti­ques fas­cis­tes et ceux qui les com­bat­tent. Nous appelons à un rassemblement : - contre la propagation de la haine et de la violence, amplifiées par le local néo-nazi au cœur de Gerland, - pour dire stop aux agressions physiques de l'extrême-droite, - pour exiger la fermeture de ce local, Mercredi 23 février à 18h30 devant la mairie du 7e arron­dis­se­ment, place Jean Macé (métro ligne B, Tramway ligne T2). Respect de l'égalité des droits humains et sociaux, par­tout, pour tous et toutes !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.