Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Perben : « Il faut voter pour ceux qui sont en face du FN »

Le 1er vice-président du Conseil général persiste et signe. Moins sibyllin que son président Michel Mercier, il appelle sans ambages à faire barrage au FN. Il évoque aussi le 2eme tour des Cantonales sur le canton de Lyon VI face à son homologue de Lyon Divers Droite et maire du 6e arrondissement, Jean-Jacques David.

Lyon Mag : Vous appelez donc à voter PS ou Europe écologie-Les Verts pour faire barrage au FN au 2nd tour des Cantonales ?
Dominique Perben :
Ma position est très claire. J’ai trouvé le communiqué de la Licra tout à fait judicieux. Il rappelle l’essentiel, à savoir les raisons pour lesquelles nos valeurs ne peuvent pas être partagées avec le Front National. Dans tous les cas de figure, il faut s’abstenir de voter pour le Front National. Donc voter pour ceux qui sont en face du FN. Cela me parait très clair.

Deux droites s’affrontent au deuxième tour des Cantonales sur le canton de Lyon VI dont vous êtes le conseiller général sortant. Quelles sont vos différences ?
J’aurai préféré les évoquer dans le cadre d’un débat. Il a malheureusement été refusé par Mr David. Vous évoquez deux droites. Jean-Jacques David s’inscrit dans la tradition des millonistes, dont on connait l’histoire politique. En ce qui me concerne, je suis membre de l’UMP, et je suis rentré en politique en rejoignant la famille gaulliste à laquelle je reste fidèle. Mes positions sur les débats actuels font montre de cette fidélité.

Revenons plutôt sur le contenu...

Je suis un conseiller général à la disposition des électeurs. Je pense l’avoir montré dès 2004, date de mon élection. Il y a pour moi deux éléments très importants dans l’action du Conseil général. Tout ce qui concerne la petite enfance et l’enfance d’une part, et tout ce qui concerne les personnes âgées d’autre part. S’agissant de la petite enfance, j’ai, comme administrateur du collège Vendôme, mené toute l’opération de rénovation du collège et de création d’un service de restauration. Je rappelle que c’est une compétence du Conseil général, pas de la mairie d’arrondissement.
J’ai souhaité également que les collèges privés puissent être accompagnés. J’ai participé, s’agissant du collège Fenelon (Lyon 6e), à la fois  à des travaux de rénovation mais également à la numérisation des contenus au service des élèves.
J’ai également une attention toute particulière pour les associations, au titre de ma délégation. J’ai accompagné le Masque de Fer (1) dans le développement d’une section handisport. J’ai également accompagné la création de crèches associatives, privées ou d’entreprise, pour appuyer ce que fait de son côté la mairie de Lyon. Nous avons participé avec les collègues du Conseil général à l’implantation d’un EHPAD rue Dusquene. Ces exemples ont valeur de bilan et de priorités.

Votre opposant vous tient grief d’avoir augmenté les impôts durant votre mandature alors que vous prétendez le contraire, faisant même de cette stabilité budgétaire votre punchline de campagne ?
J’ai été élu conseiller général en mars 2004. Le budget 2004 était déjà voté. A partir de 2005, nous avons stabilisé la fiscalité. Les taux d’imposition du Département n’ont plus bougé jusqu’à cette année. Je ne pouvais pas faire quoi que ce soit avant d’être élu. Il faut quand même être raisonnable.

On vous tient souvent grief pour votre double-casquette de député et de conseiller général...

C’est un peu sous-estimer la capacité de travail du candidat que je suis. J’ai toujours été à la fois élu local et député. Je pense que c’est indispensable pour l’efficacité de la politique. C’est important de faire son travail à Paris comme député pendant trois jours, comme il est important d’avoir les pieds sur le terrain à travers un mandat local pour bien rester ancrer dans cette réalité des territoires.

Le dernière fois que vous avez invité la presse, vous assuriez faire une campagne « tupperware. » Qu’en est-il pendant cet entre-deux tours ?
Pendant l’entre-deux tours, c’est un peu différent. J’ai continué à faire ces réunions d’appartements, que j’appelle « tupperware », c’est à dire chez des particuliers. Nous faisons un gros travail également par téléphone pour mobiliser les électeurs. Je fais en ce moment beaucoup de terrain, du porte à porte. Un travail tous azimuts que je mène avec mon équipe.

(1) Club d’escrime handisport installé sur 6e arrondissement

A lire également : 

- Vers un contentieux électoral sur les cantons de Lyon VI et Lyon XI ?

- Les réponses de Jean-Jacques David à Dominique Perben

- Cantonales : tension à comble entre David et Perben



Tags : perben | david | cantonales |

Commentaires 16

Déposé le 25/03/2011 à 22h44  
Par Dom la défonce Citer

Je me demande si Perben pense "défoncer" David dimanche ?

Déposé le 25/03/2011 à 19h10  
Par Marc Citer

Et bien donnez les nous, car cela n'est tout simplement pas possible !

Déposé le 25/03/2011 à 18h21  
Par Fiscaliste Citer

Consultez le site du ministère des finances. C'est assez complexe, j'en conviens, mais on trouve via google toutes les explications.

Déposé le 25/03/2011 à 18h20  
Par Aline Fauch Citer

Loupiotte ? Pas de réponse ? Eclairez-nous je vous prie.

Déposé le 25/03/2011 à 17h23  
Par Marc Citer

Fiscaliste débutant apparemment car ce que vous dites est tout simplement impossible !

Déposé le 25/03/2011 à 17h02  
Par logiquedelyon Citer

Mme Fauch, Monsieur Loupiotte, j'ai suivi vos échanges de près, je m'étonne juste que Loupiotte ne réponde pas entièrement )à Mme Fauch. Est il vrai que JJ David a essayé de s'appuyer sur les socialistes pour gêner la majorité du Conseil général ? FLO69 : l'augmentation de 2006 correspond à un transfert de fiscalité de l'Etat vers le Conseil général, révisez un peu avant de diffuser des inepties !

Déposé le 25/03/2011 à 17h02  
Par Fiscaliste Citer

La variation de l'année 2006 correspond à des transferts de fiscalité de l'Etat aux collectivités locales. Les taux ont donc mécaniquement augmenté mais pas de la part du conseil général. Une belle preuve de manipulation de la part de Lyon Divers Droite. Les taux n'ont pas augmenté depuis 2006.

Déposé le 25/03/2011 à 16h32  
Par Flo69 Citer

Certains prétendent que les taux d'imposition du Département n'ont plus bougé en 2005 et 2006 ! Voici la preuve du contraire !!! http://lyondiversdroite.blogspot.com/2011/03/certains-pretendent-que-les-taux.html M. Perben, voici la preuve que vous mentez !

Déposé le 25/03/2011 à 16h30  
Par Loupiotte Citer

Vous connaissez bien mal JJ.David !!!! Arretez de penser que M.Perben est le centre du monde. M.David a bien d'autres choses à faire que de parler de lui, croyez moi !!!! Mais votre crédulité vous permet de tout croire, tant pis pour vous. En attendant, "mis à part les deux journées quasi-systématiquement consacrées à l'Assemblée nationale (le mardi et le mercredi)", j'ose espérer que M.Perben, qui a prêté serment devant la Cour d'appel de Paris en juin 2010 pour devenir avocat, honore ces engagements vis à vis du cabinet parisien BBG (Beauquier – Belloy – Gauvain). Et inutile de consulter le registre des présences au Cons Général, heureusement qu'il y est, le 1er devoir d'un élu est bien de sièger !

Déposé le 25/03/2011 à 15h59  
Par Aline Fauch Citer

Merci de m'en donner l'occasion. Monsieur David n'a eu de cesse d'expliquer à ses élécteurs que Dominique Perben n'était jamais à Lyon. Chacun sait pourtant que mis à part les deux journées quasi-systématiquement consacrées à l'Assemblée nationale (le mardi et le mercredi) Dominique Perben est bien evidemment à Lyon. Il suffit de consulter les registres de présence du Conseil général du Rhône pour le constater. Il faut aussi avoir fréquenté le Tennis Club de Lyon et d'autres clubs sportifs du canton d'ailleurs, pour constater combien Monsieur le maire utilise les remises de trophées (ou son adjoint) pour précisément "dire du mal" de son adversaire. Je vois que vous ne parlez pas des autres manoeuvres, avérées. Et j'ajoute d'ailleurs, (encore une fois article du progrès et vérification auprès d'élus) que le coup de fil passé par Monsieur David au cabinet de Gérard Collomb (qui témoigne des excellentes relations qu'ils entretiennent... ah la famille) afin de faire poser une question sur le Collège Vendome par Monsieur Bolliet (conseiller général socialiste) et mettre en difficulté le Conseiller général du VIème canton (dommage, le projet était réalisé) ne fait pas partie de la clarté du positionnement politique et de l'élégance dont il se réclame. J'ai toujours plutôt à droite, je n'ai pas d'hostilité particulière à l'égard de Monsieur le maire, mais quelles méthodes...

Déposé le 25/03/2011 à 15h58  
Par Le Gone Citer

Je comprends que les millonistes et le front national votent David Il est clair que Perben a travers son parcours a acquis une compétence que n'a pas son adversaire. Etant centriste, le discours de Perben recouvre totalement mes valeurs. Il est surprenant que les socialistes poussés par Collomb fassent tout pour faire élire David????

Déposé le 25/03/2011 à 15h47  
Par bersail Citer

Ils sont là à hurler -tous- à l'idée d'avoir des conseillers généraux FN mais il y a en France plus d'une centaine de conseillers Régionaux. Cela pose t-il un problème pour la démocratie ? Cette gesticulation est grotesque ! Faisons RESPIRER la démocratie oui au vote FN !

Déposé le 25/03/2011 à 14h56  
Par Loupiotte Citer

Merci de me dire ce que David dit de mal sur son adversaire !!!!!!

Déposé le 25/03/2011 à 13h18  
Par Aline Fauch Citer

En 2008 Monsieur David était content de faire 53,36% au 2eme tour avec la liste Balas sur laquelle il figurait en 6ème position. Ceux dont Monsieur David dit tant de mal aujourd'hui, et qui avaient un réel programme, des idées, et un ancrage certain dans le 6ème étaient alors ses amis. Trop facile de les utiliser quand il en avait besoin et de se retourner contre eux quand ils le gènent. Que Monsieur David accepte simplement que d'autres aient des idées, une conception politique différente, et qu'il respecte les règles élementaires de la démocratie (conf article du progrès de ce matin, les exclusions de bureaux de vote, les réquisitions...)

Déposé le 25/03/2011 à 12h06  
Par Loupiotte Citer

En 2008, Mme Balas était contente de faire 53,36 % au 2ème tour avec la liste Balas-Chevassus, sur laquelle figurait David en 6ème position.. Ceux que vous diabolisez aujourd'hui, et qui avaient un réel ancrage (dû à leur travail) dans le 6ème était alors vos amis !!!! Trop facile d'utiliser quand vous en aviez besoin, et de diabolisez quand ils vous gènent !!!! Acceptez simplement que d'autres aient une conception de la politique différente de la votre, et surtout respectez la Démocratie !!!

Déposé le 25/03/2011 à 11h36  
Par LUGDUNUM Citer

soyez gentil de retourner à vos pénates à Chalon Sur Saône et de ne pas vous mêler de la politique lyonnaise où vous n'avez pas beaucoup brillé et surtout vu le mépris que vous affichez pour Lyon et les Lyonnais. Nous n'avons pas besoin d'un parachuté de plus...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.