Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Petite mobilisation mercredi à Lyon contre l’interdiction des avertisseurs de radars

Une quarantaine de Lyonnais avait répondu à l’appel d’entreprises commercialisant ces appareils. Réunis devant la préfecture à partir de 13h, ils ont ainsi récolté près de 80 signatures contre la mesure du gouvernement.

Le projet défendu jeudi dernier en comité interministériel rentrerait en vigueur dès septembre. Alors si la plupart des manifestants ne voulaient pas entendre parler de compromis, certains étaient plus partagés. C’est le cas de Fabrice Mabru, membre de l’Association française des fournisseurs et utilisateurs de technologie d’aide à la conduite. Pour lui, ces appareils ne doivent pas disparaître même s’ils perdent leur fonction d’avertisseur radar.
« Ça devient vraiment un outil d’aide à la conduite, juge-t-il. Nous en avons tous besoin. Aujourd’hui, à titre personnel, ces avertisseurs m’aident à être un meilleur conducteur. Et je fait 50 000 kms par an, précise-t-il Outre l’aspect sécuritaire, le produit peut évoluer. Il pourrait avertir sur les accidents graves ou d’autres incidents qui peuvent intervenir sur la route. Ne pensons pas qu’aux radars sur ce type de produits. »
Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a déclaré cet après midi qu’il n’était pas question de renoncer à l’interdiction des avertisseurs de radars.



Tags : circulation | radar |

Commentaires 2

Déposé le 19/05/2011 à 18h56  
Par Yvan, de Lyon. Citer

Non seulement ces gens-là, demande à être informé des zones où ils doivent respecter le code de la route, pour éviter de perdre des points et de l'argent. Mais en plus ce mouvement, est artificiellement organisé par des entreprises qui ont des intérêts économique ! Pitoyable, que des gens puissent participer à ce type de mouvement. Allez présenter vos arguments débiles, aux victimes meurtries dans leurs chairs et aux proches de victimes disparues. Je suis content que monsieur 53%, supprime les panneaux d'information et dispositif GPS.

Déposé le 18/05/2011 à 18h21  
Par Bgl Citer

40 ? Il y avait bien plus de monde. Il y avait au moins une centaine de personnes. Mais beaucoup n'ont fait que passer et déposer leurs pétitions et ce pendant près d'une heure. Et oui, le mercredi beaucoup travaillent et ils n'avaient pas le temps de rester. C'était donc pas très impressionnant pour la photo mais c'est un bon début. Maintenant rendez-vous le 2 juin prochain pour une mobilisation générale avec tous les acteurs associatifs et un blocage des routes.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.