Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Vente d’alcool interdite après 22h à Lyon : Touraine « veut tarir la source »

Le 1er adjoint du maire de Lyon Jean-Louis Touraine, en charge de la sécurité, est revenu pour Lyon Mag sur l’interdiction estivale de vente d’alcool de 22h à 6h à Lyon, dans les commerces type épiceries.

Lyon Mag : Qu’est-ce qui a motivé cette décision municipale d’interdire la vente d’alcool après 22h à Lyon ?
Jean-Louis Touraine :  Depuis quelques années, il y a une augmentation de la consommation, aux conséquences sanitaires graves. De plus, les alcoolisations très fortes créent des troubles à l’ordre public, voire des accidents. C’est un phénomène de mode avec le binge drinking, ces alcoolisations massives et brutales en l’espace de quelques minutes. Ceux qui le pratiquent perdent, à un moment donné, toute conscience de leurs actions et de leur comportement.

Le souci de sécurité prime dans votre choix ?
Non, c’est d’abord un souci de santé publique. Il y a eu beaucoup de personnes qui ont eut des ennuis de santé ou des accidents liés à l’alcool. Certains sont tombés dans le Rhône, d’autres ont eu des accidents de voiture ou de moto. Les comas éthyliques sont fréquents. Ceci nous a amené à conduire une réflexion pour trouver une formule. L’analyse montre qu’un des facteurs est l’amplification de la tentation. Beaucoup de nouvelles épiceries qui se sont installées et qui font l’essentiel de leur chiffre d’affaire par la vente d’alcool fort pendant la deuxième partie de la nuit. C’est une tentation à laquelle ne résistent pas toujours certains noctambules. Notre propos n’est pas développer une prohibition, mais que les gens puissent faire la fête tranquillement et qu’ils évitent de racheter encore de l’alcool à trois heures du matin, alors qu’ils en ont déjà une quantité certaine dans le sang.

Pourquoi ne pas faire simplement respecter la loi qui interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique ?
Il est difficile de la faire respecter. Quand il y a une patrouille de police qui se déplace avec quatre policiers, une ou deux personnes sont en possession de bouteilles d’alcool, ils peuvent être verbalisés ou rappelés à l’ordre et leurs bouteilles confisquées. Si les policiers se trouvent face à un groupe de 50 personnes, il est évident que l’application de la règlementation devient plus difficile. Surtout quand ils vont se réapprovisionner toutes les demies-heures. Il faut tarir la source.

N’avez-vous pas peur que personne ne respecte l’arrêté, voire que des voies parallèles en approvisionnement d’alcool voient le jour ?
La police municipale et nationale va  procéder à des contrôles. Les amendes sont fortes. Elles peuvent dépasser 700€, avec en cas de récidive la fermeture administrative de l’établissement. Je pense que les commerçants vont respecter le règle.
Quelques lieux en ville sont déjà sensibles, avec une interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique. On ne peut pas faire respecter une telle mesure si à côté vous avez des ventes d’alcool largement répandues au niveau des commerces de proximité. Mais sachez qu’on trouve également des boulangeries, voire des salons de coiffure qui ouvrent la nuit pour vendre de l’alcool ! Il nous faut le réglementer.

J’ai interdiction d’acheter après 22h à Lyon certes, mais si je suis frontalier avec Villeurbanne, je peux contourner l’arrêté en me réapprovisionnant sur cette autre commune...
Tout le territoire de Lyon est concerné. Le phénomène est nouveau par rapport à d’autres endroits en France qui pratiquent mais seulement sur certaines zones. Là, c’est la totalité d’une très grande ville. Cela exclue la possibilité d’aller s’alimenter. Si les gens veulent aller dans d’autres communes chercher de l’alcool, nous ne pouvons rien y faire. De même qu’ils peuvent aller dans leur cave chercher d’autres bouteilles. Notre but n’est pas d’empêcher la consommation, mais d’éviter les incitations qui aboutissent à l’excès le plus dangereux. Nous voulons enrayer la spirale qui faisait, qu’année après année, la situation devient de plus en plus grave alors que l’on souhaite qu’elle s’améliore. Nous ferons le bilan le 10 septembre puisque cet arrêté n’est valable que pour la période estivale.



Tags : alcool |

Commentaires 13

Déposé le 22/07/2011 à 19h02  
Par le lecteur fou de lyon mag Citer

si on picole plus on pourra plus voter socialo. car il n'y a plus qu'en France qu'il y a des cocos ds nos assemblées.

Déposé le 22/07/2011 à 17h01  
Par alcolique Citer

Puisqu'on ne peut plus acheter d'alcool après 22 h à Lyon, je m'en vais à Boulouris, tous à Boulouris.
Bonnes Vacances !

Déposé le 21/07/2011 à 17h18  
Par Communautariste Citer

Cet élu n'est-ce pas celui qui est parrain du délinquant Guilherme Hauka-Azanga ?

Déposé le 21/07/2011 à 08h35  
Par Libre & Responsable Citer

Bruyante, alcoolisée, droguée et stupide, voila l'image de la jeunesse qu'a le taliban qui a pondu cet arrêté.
Avant l'interdiction, ce même taliban a déjà tenté contre les acteurs de la nuit leur faire signer une charte aussi stupide qu'inutile.
Un élu pareil ferait sensation en Afganhistan.

Déposé le 20/07/2011 à 13h40  
Par Jeune lyonnais Citer

Bah alors Jean-Louis, on se prend un excès d'autoritarisme ?
Cet arrêté est inepte, inefficace, inutile.
Ce grand manitou de la médecine devrait le savoir, mais bon, ce n'est pas sa présence sur le terrain et le contact avec ses administrés qui l'étouffent

Déposé le 20/07/2011 à 13h15  
Par Ridicule Citer

En étant moins alcollisé, les gaillards vont être plus virils.
N'assitera-t-on pas à une décharge de préservatifs remplis jetés sur les bas ports ?
Ne nous inquiétons pas, l'arrière grand père en photo fera un autre arrêté municipal.

Déposé le 19/07/2011 à 19h55  
Par CQFD Citer

Quand on constate que c'est un vieillard qui gère la vie nocturne à Lyon, on comprend beaucoup mieux certaines décisions.

Déposé le 19/07/2011 à 16h24  
Par Auguste Detoeuf Citer

Il faut écouter le vieillard : il y a toujours dans ce qu'il dit un petit peu de vérité.
Mais il ne faut pas lui obéir, car il a perdu ce qui faisait sa force : la jeunesse.

Déposé le 19/07/2011 à 09h51  
Par Kryss Citer

Y sont tellement drôle ces hommes politiques !

Le problème va donc être résolu ! Désormais, nous, les jeunes, nous ne pourrons plus causer de trouble à l'ordre public ! Nous allons arrêter de dégrader notre belle ville et en finir avec les viols collectifs de personnes âgées !

Enfin, nous allons retrouver le droit chemin. Mais pour qui se prend-il ce vieux personnage d'un autre temps ???

Malheureusement, "les jeunes" ne sont pas aussi stupides que vous, Mr Touraine, et si l'alcool est permis avant 22h, je ne vois pas ce qui les empêchera de prendre de plus grosses quantités pour boire encore plus toute la nuit plutôt que de boire progressivement avant les dégâts. Y avez-vous seulement pensé ?

D'ailleurs, connaissez-vous la société "Speed Apéro", qui livre de l'alcool jusqu'à 5h du matin où que vous soyez dans Lyon (et aussi à Vénissieux) ??

Je trouve votre initiative complètement démago et fachiste. Arrêter de faire passer "les jeunes" pour des pestiférer !

Nous avons encore le droit de vote, malheureusement pour vous...

Déposé le 19/07/2011 à 09h17  
Par Philosophe Citer

La Mairie de Lyon qui encourrage les jeunes à plutôt fumer du cannabis, voire sniffer de la coke que de boire. C'est un choix de société.

Déposé le 18/07/2011 à 19h42  
Par Gaveroche Citer

A "Jeune & Fainéant", bien vu ! Un bel article qui fait la Une des "Canards" et... de Google avec, en prime, une belle photographie affichant un large sourire d'autosatisfaction... Quelle main de fer ! Les jeunes... délinquants, si délinquants il y a..., sont, tout au plus, prévenus..., il suffira de faire le "plein" avant 22h00, ben oui !... Tout bêtement... Encore une fois, un grand coup de "moi-je" et, surtout, ignorer le "vrai" problème !...

Déposé le 18/07/2011 à 18h46  
Par Jeune & Fainéant Citer

Quel mépris de la jeunesse !
Traduction de l'arrêté municipal : "ces jeunes sont trop idiots et fainéants, même pas capable de prévoir avant 22 h le plein d'alcool".
Le grand père en photo de votre article, il ne serait pas anti jeune ?

Déposé le 18/07/2011 à 17h40  
Par Constator Citer

Dépénaliser le canabis et interdire l'alcool, voilà encore un élu d'une cohérence affligeante.
Lire du responsable de la Police Municipale, on ne peut pas faire respecter la loi alors on a pensé à un subterfuge... cela laisse pantois !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.