Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Nadine Gelas - DR

Nadine Gelas : « ESMOD à Burdeau ? Une histoire kafkaïenne ! »

Nadine Gelas - DR

L’école ESMOD ne s’installera pas au Centre Burdeau (1er arrondissement). Le projet de déménagement de l’institut de formation aux métiers de la mode, qui se trouve actuellement Rue de Sèze (6e arrondissement), a été abandonné par la direction. Le dossier a vraisemblablement pris trop de temps. Ce qui déçoit Nadine Gelas, la vice-présidente du Grand Lyon en charge du développement économique des activités créatrices.

Lyonmag.com : Pourquoi le déménagement d’ESMOD ne se fera pas ?
Nadine Gelas : Je pense que le dossier a beaucoup traîné pour des raisons techniques. Notamment pour une histoire kafkaïenne d’antenne-relais pour téléphone mobile. Du coup, les délais n’étaient plus acceptables pour ESMOD, en terme de calendrier et en terme financier. Le budget avait explosé et ESMOD n’était plus capable de l’assumer. Ce sont les deux raisons de cet abandon. Tant qu’on ne bat pas le fer pendant qu’il est chaud, on arrive à des inquiétudes qui ont fait changer la position de l’école.

On parle de problème avec Orange donc, de problèmes d’amiante aussi et de travaux sur le bâtiment aussi…
Je pense que c’est surtout les problèmes d’antenne-relais qui ont énormément traînés. Sur la partie technique, je ne suis pas assez au courant. Mais c’est histoire kafkaïenne entre Orange, le Grand Lyon, la mairie du 1er arrondissement et l’école. Ca a beaucoup traîné à mon avis.

Le président mondial d’ESMOD, Saturo Nino, était prêt à mettre 2 millions d’euros pourtant dans ce déménagement…

Mais la proposition d’achat de Saturo Nino date du 10 janvier 2010. Et où en est-on aujourd’hui ? C’est quand même très long non ? Et je peux comprendre qu’avec un budget de PME, et des dépassements dans le prévisionnel pour l’achat, le projet soit remis en question. Mais à ma connaissance, ESMOD n’a pas abandonné son projet de déménagement.

C’est-à-dire ?
ESMOD veut rester à Lyon. Le déménagement vers le Centre Burdeau n’aura pas lieu. Mais l’école est toujours à la recherche de locaux à Lyon. Etudiants et administration doivent partir en décembre 2012 de la Rue de Sèze car leur bail se termine et il y a toujours un projet pour une nouvelle implantation et un développement. Ils veulent toujours déménager dans ce quartier du 1er arrondissement, le Bas des Pentes, qui est le quartier de la création. Le centre Burdeau n’est pas le seul local vide du 1er ou du 4e arrondissement.

Mais j’imagine que vous êtes déçue par cet abandon ?
Bien sûr que je suis déçue. Je trouve que c’était un beau projet pour renforcer toute l’identité créative du territoire, avec le Passage Thiaffait, le Village des Créateurs. Beaucoup de stylistes occupent des locaux dans cette partie de la ville. Et cette identité créative aurait pu être renforcée avec la présence de 200 étudiants dans une école qui a une excellente réputation. Mais rien n’est abandonné pour que se constitue un centre de la mode.



Tags : esmod | gelas |

Commentaires 1

Déposé le 15/09/2011 à 01h38  
Par Perrachois Citer

Et pourquoi pas à la Confluence? ESMOD aurait largement sa place à la Conf', du côté du Campo par exemple...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.