Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le futur Pont Schuman - DR

Pont Schuman : « Nos élus foulent au pied le principe de démocratie participative »

Le futur Pont Schuman - DR

Les associations de riverains sont vent debout contre la délibération votée lundi dernier au Grand Lyon sur le projet de Pont Schuman, qui « passe outre la réserve émise par le
commissaire enquêteur dans son rapport d’Aout 2011. »

Les riverains ne s’expliquent pas pourquoi les engagements pris par le Grand Lyon lors de la concertation préalable en 2007 ont abouti « à des décisions contraires » concernant la conservation des contre-allées du quai Gillet, le maintien des places de parking aux résidents, les mesures de limitation de l’impact sonore et la conservation de l’emprise de la voirie. Ce pont, qui reliera Vaise au 4e arrondissement et dont la construction coûtera 65 millions d'euros, ne répond ainsi plus à l'objectif du Grand Lyon de fluidifier le trafic sur les deux cotés de la rive. « Nos élus, en charge de cet ouvrage, foulent au pied le principe de démocratie participative qu’ils prônent haut et fort : quelle écoute de leurs concitoyens ? A fortiori quand l’intérêt public n’est pas prouvé ? C’est bien ce qui saute aux yeux des riverains et des associations, qui pour certains, participent à la concertation depuis 2005. Des habitants et électeurs qui se sont intéressés à leur vie de quartier et son avenir et se sentent aujourd’hui trahis par ces politiques », constate l’association de défense Gillet-Mazaryk soutenue dans sa démarche, précise-t-elle, par diverses associations de riverains des quartiers de Vaise et des Monts d’Or.



Tags : schuman |

Commentaires 11

Déposé le 07/12/2011 à 15h31  
Par archi Citer

Marly a écrit le 06/12/2011 à 19h12

Le quai Gillet était dans les années 80 un lieu qui aurait pu recevoir un pont, une réserve foncière étant toute indiquée pour cet usage et les habitations y étant inexistantes. La Courly en a décidé autrement en vendant ses propres terrains et en délivrant des permis de construire. De même en rive droite les habitations n'ont fait que croître et prospérer et ce n'est, semble-t-il, pas terminé. Donc la population actuelle (motorisée) dans ces secteurs n'est plus ce qu'elle était il y a trente ans. Donc ressortir des cartons (du 9e) un vieux projet des années 1980 (parce que chose promise, chose due.....) et maintenir le positionnement du Pont Schuman à un endroit où il ne peut plus résoudre ni la fluidification du trafic sur les deux rives ni permettre la gestion des flux venus des Monts d'Or, est une erreur. Le reconnaître aurait été raisonnable, persister est un défi au bon sens. Heureusement, il reste "Archi" pour expliquer aux ramassis d'irresponsables/râleurs qui se rassemblent en associations, ce qu'est la vox populi... et pour leur exprimer son impatience de pouvoir enfin un jour rester bloqué sur le pont Schuman entre rive droite et rive gauche.

C'est bien parce que la population augmente que ce pont supplémentaire devient nécessaire et se justifie aujourd'hui d'autant plus que lors des années 80. Ce me semble assez logique.
Quant à Marly, qui me prête des mots que je n'ai pas dis, je le (la) renvoi(e) à ses méthodes et autres projections divinatoires.
En attendant, le pont a été voté, je comprends sa déception ...

Déposé le 06/12/2011 à 19h12  
Par Marly Citer

Le quai Gillet était dans les années 80 un lieu qui aurait pu recevoir un pont, une réserve foncière étant toute indiquée pour cet usage et les habitations y étant inexistantes. La Courly en a décidé autrement en vendant ses propres terrains et en délivrant des permis de construire. De même en rive droite les habitations n'ont fait que croître et prospérer et ce n'est, semble-t-il, pas terminé. Donc la population actuelle (motorisée) dans ces secteurs n'est plus ce qu'elle était il y a trente ans. Donc ressortir des cartons (du 9e) un vieux projet des années 1980 (parce que chose promise, chose due.....) et maintenir le positionnement du Pont Schuman à un endroit où il ne peut plus résoudre ni la fluidification du trafic sur les deux rives ni permettre la gestion des flux venus des Monts d'Or, est une erreur. Le reconnaître aurait été raisonnable, persister est un défi au bon sens. Heureusement, il reste "Archi" pour expliquer aux ramassis d'irresponsables/râleurs qui se rassemblent en associations, ce qu'est la vox populi... et pour leur exprimer son impatience de pouvoir enfin un jour rester bloqué sur le pont Schuman entre rive droite et rive gauche.

Déposé le 05/12/2011 à 15h37  
Par dequoijememele Citer

l'intéret public de ce pont n'existe plus:le fait qu'il y aura des feux à trois temps aux extrémités du pont,que le quai du Commerce sera zone verte,fera que les voitures seront bloquées et sur les 2 quais,et sur la route de Saint Cyr.CXomme le parking du métro est complet des 7h du matin, bon courage aus usagers et n'oubliez surtout pas d'économiser pour les futures augmentations d'impot

Déposé le 05/12/2011 à 14h49  
Par morfar Citer

Le seul intérêt de cette goulotte à voitures est de canaliser la circulation en provenance des Monts d'Or et du val de Saône dans les parkings vides de la rive gauche du Rhône.
Encore un "signal fort" en entrée de ville: après les balises phalliques de la confluence et de la Part Dieu, il fallait un arc de triomphe pour verrouiller le Nord.

Et le prix ne compte pas, chers concitoyens, il suffira de racheter au Conseil général du Rhône quelques millions de "prêts toxiques DEXIA" que les mandatures suivantes pourront rembourser à des taux amicaux hors usure.

Déposé le 29/11/2011 à 09h41  
Par Collombitude Citer

A Décines on connaît bien ces procédures depuis 2007.Les enquêtes publiques, la démocratie participative ne sont qu'un leurre pour donner un semblant de teinture démocratique à nos élus.Ils se foutent du résultat, des avis des commissaires, Gégé na peur que d'une chose, du tribunal.

Déposé le 28/11/2011 à 18h42  
Par toctoc Citer

Jean paul Bret maire de villeurbanne est aussi 1 er adjoint a la courly grand lyon donc démocratie il connait pas demander à ces adjoints verts ump et .......même socialos.
donc démocratie participative

Déposé le 28/11/2011 à 18h05  
Par vb Citer

Des associations qui ne défendent que l'intérêt privé... Pas l'intérêt de l'agglomération.

Déposé le 28/11/2011 à 17h47  
Par archi Citer

Par quel miracle le pont Schuman créerait une augmentation de la circulation et des nuisances? Une génération spontanée d'usagers de la route qui se mettrait à proliférer?
Que je sache, la population du secteur Vaise et des Monts d'Or concernée par cet ouvrage n'est pas plus importante avec ou sans le pont.
Ce pont est indispensable et attendu. On peut comprendre que l'intérêt très particulier des propriétaires de la rive gauche soit mis en balance dans cet affaire. Sauf, que cette réalité n'est jamais avancée objectivement par ces mêmes personnes. Leurs arguments n'assument pas cette dimension privative. Rien ne sert d'en appeler à la démocratie participative si c'est pour défendre un intérêt personnel.
Je suis aussi un riverain et je suis totalement pour le pont Schuman, pour autant je ne vais pas monter un comité ou une association de râleurs à la gloire de ce pont. Ces associations ne représentent qu'elles mêmes. Elles ne sont en aucun cas la vox populi et ne peuvent en aucun cas considérer représenter la majorité.
Alors, je le dis, vivement le pont, il est indispensable.

Déposé le 28/11/2011 à 16h14  
Par jm Citer

La démocratie participative est à Lyon le principe selon lequel ceux qui touchent de l'argent de la mairie, plébiscitent a posteriori les décision de la mairie. Il ne manqueraient plus qu'ils ne le fassent pas.

Déposé le 28/11/2011 à 15h58  
Par jm Citer

Votez Collomb vous compenserez l'augmentation de la TVA sur le caviar.

Déposé le 28/11/2011 à 15h48  
Par delyon Citer

La responsabilité des élus se vérifient dans leurs votes et leurs prises de paroles.
Certains sont clientélistes et d'autres depuis 2007 ont une position globale sur les enjeux de mobilité pour notre agglomération. Les impacts sonores et sur la pollution atmosphérique sont a prendre en compte bien évidemment mais l'essentiel reste de se poser globalement la question des pendulaires du val de saone et de l'ouest lyonnais qui transite par vaise et valmy et qui ne trouve pas d'offre de transports en commun efficace. La question des professionnels ne pouvant que se déplacer en voiture est réelle aussi !

Ce sont les écologistes qui portent cette parole

A votre disposition

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.