Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les bungalows de Dom'Ici, à Villeurbanne - Photo Lyonmag.com

Des bungalows pour lutter contre le mal-logement à Lyon

Les bungalows de Dom'Ici, à Villeurbanne - Photo Lyonmag.com

80 personnes logent depuis deux semaines à Villeurbanne dans des bungalows financés par un particulier lyonnais, qui souhaite dupliquer son projet.

L’usine ABB, à l’abandon depuis quelques années dans le quartier du Bon Coin, doit devenir d’ici cinq ans l’Arena de l’ASVEL. Mais en attendant, c’est un entrepreneur lyonnais qui occupe une partie du parking du site avec sa vingtaine de bungalows. Alain Sitbon, 75 ans, qui a fait fortune en dans la gestion des aires d’accueil pour les gens du voyages, a mis 800.000 euros sur la table pour lancer les études et acquérir les "logements" en Russie. Et depuis le 2 janvier, chaque nuit, 80 personnes qui ont fait appel au 115, le Samu Social, profitent de Dom'Ici, ces installations sommaires (lits, sanitaires, douches) mais chauffées et surtout avec un local pour manger le repas du soir. Une initiative privée mais qui "n’est qu’une question de volonté. L’Etat aujourd’hui ne peut pas tout faire tout seul", commente Alain Sitbon, "je dis que la solidarité nationale doit agir par ceux qui ont les moyens, ceux qui ont un budget dans une entreprise. Je suis pour la création d’une loi spécifique pour qu’on permette aux entreprises de financer ce genre de choses. Je suis persuadé que cela marcherait."

L’idée d’Alain Sitbon date de l’hiver dernier, après avoir constaté que l’ouverture des gymnases pour accueillir "en extrême-urgence des sans-abris était humainement inacceptable." Son concept est alors très simple : installer en 4/5 jours ses bungalows, les relier à l’électricité et à l’eau courante, en confier la gestion à une association de personnes en difficulté, et la démonter, si besoin, en deux jours. Mais le problème qu’a rencontré le chef de société au début de son projet, c’est-à-dire le manque de terrains disponibles ou volontaires pour les accueillir, pourrait se reproduire. Et pourtant, Gérard Rongier, le directeur de l’association "L’Hôtel Social", qui gère les premiers bungalows de France à Villeurbanne, n’est pas inquiet : "Il faut instaurer un climat de confiance avec les collectivités territoriales. Elles pourront mettre un terrain à disposition en sachant qu’une association gère le concept et si elles ont confiance sur l’aspect technique. On va pourvoir s’appuyer en tout cas sur cette première expérience." Alain Sitbon est d’ailleurs prêt à démarcher d’autres patrons pour installer dès l’hiver prochain, d’autres bungalows partout en France.



Tags : mal-logement | sdf | alain sitbon | l'hôtel social |

Commentaires 2

Déposé le 12/01/2012 à 19h30  
Par jm Citer

Belle initiative mais je ne comprend pas tout. "qui a fait fortune en dans la gestion des aires d’accueil pour les gens du voyages" ??

Déposé le 12/01/2012 à 14h32  
Par innocent Citer

j'espère que ces logements seront affectés aux mal logés en situation régulière

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.