Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Mélenchon entouré d'ouvriers d'Arkéma lors de l'Internationale - Photo LyonMag

A Lyon, le professeur Mélenchon choisit “les barbares”

Mélenchon entouré d'ouvriers d'Arkéma lors de l'Internationale - Photo LyonMag

Le candidat du Front de Gauche a livré mardi dans la salle du Double Mixte une prestation remarquable et remarquée par les militants venus en nombre. "Du jamais vu pour un meeting de la vraie gauche", se réjouit-il.

Jean-Luc Mélenchon - Photo LyonMagJean-Luc Mélenchon - Photo LyonMag
Hollande a eu son Bourget, Mélenchon son Double Mixte. Envahie par près de 10 000 militants, partisans ou simples observateurs, l’espace Double Mixte devait effectivement être "le seul endroit de France métropolitaine où il ne fait pas froid", comme l’a fièrement clamé le maître de cérémonie. En effet, la ferveur n’a cessé de s’intensifier au fil des minutes, face à l’imminence de l’arrivée de Jean-Luc Mélenchon au lutrin. Les drapeaux CGT et Front de Gauche flottent à l’unisson, les Rio Tinto Alcan de Saint Jean de Maurienne sont coiffés de leur casque de chantier, les étudiants claironnent dans des vuvuzelas magentas. Certains ont choisi de déboucher une bouteille et de partager un bout de saucisson pour passer le temps. Les cheminots, les ouvriers d’Arkéma, Lejaby et Véninov ont aussi répondu présent. Chacun est venu ici pour trouver ses réponses. Valérian, étudiant en sciences politiques, "est là en tant qu’électeur, pour observer". "Je n’attends pas de nouveauté, explique Mick, une sexagénaire de la Loire, mais je suis là pour me faire du bien, entendre ce que j’ai envie d’entendre". "On est venu lui apporter notre soutien comme lui nous soutient", rapporte Julien, salarié d’Arkéma à Saint-Fons. La foule s’impatiente pendant que des titres de Manu Chao ou Zebda sont crachés dans les haut-parleurs.

Il est 20h20, le show est lancé. A peine arrivé face aux micros de la scène, Mélenchon souligne le caractère inédit du meeting : "C’est la première fois qu’on en fait un sur deux étages !" En effet, le candidat, victime de son succès, a dû aller saluer les 6 000 personnes installées dans la salle basse du complexe, avant de naviguer dans la foule et monter les marches de la grande scène installée dans la salle du haut et ses 4 000 têtes. Et ceux-là sont remontés. Danielle Obono, représentante du mouvement Convergences et Alternatives, et Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, venus épauler leur candidat, n’ont pu prononcer le nom "Sarkozy" sans déclencher une horde de sifflets et de huées lors de leur intervention. Ici, les "résistances" sont scandées en lieu et place des habituels "Mélenchon Président". Et ce n’est pas pour déplaire au représentant de la gauche unie pour les élections présidentielles, abhorrant le culte du chef. On l’a compris, pour Mélenchon, c’est le collectif qui prime, alors qu’il se contredira quelques minutes plus tard, voulant calmer la foule dans son style si particulier : "Y’en a un qui parle, c’est moi. Maintenant écoutez-moi et prenez des notes". Les belles phrases de façades sont rapidement éclipsées par la personnalité débordante de l’eurodéputé.

Un discours maitrisé et incisif

Le candidat du Front de Gauche est un réel show man, maître dans l’art oratoire et manieur de mots hors pair. Durant près d’une heure et demie, il va enfin pouvoir dérouler son discours, sans obstacle. Il faut dire qu’ici, il prêche dans sa paroisse. Désormais, tous les yeux sont rivés sur la scène ou sur les deux écrans géants. Il commence avec un petit tacle bien senti pour les journalistes, ne laissant que trop peu de temps de parole à son parti : "Ne comptez que sur vous-mêmes. Le premier média, c’est le peuple lui-même". Le logement, l’écologie, la condition des femmes, les relations franco-allemandes, le revenu minimum, la retraite, tout y passe. Alors qu’il est critiqué parce qu’il adopterait un langage trop intellectuel pour les classes populaires, l’ancien professeur utilise constamment des images facilement identifiables. Il se montre très pédagogue lorsqu’il s’agit d’expliquer pourquoi la législation du travail vaut mieux que le contrat, recommandé par les socialistes. C’est d’ailleurs une autre particularité de son discours : taper sur ses adversaires (Sarkozy, Le Pen) et ses concurrents (Hollande). L’ex-ministre socialiste préfère lancer des avertissements et des conseils au candidat du PS. Il oppose par exemple le poing fermé, "un vrai signe de ralliement", au geste créé par l’équipe de communication du PS, rappelant la gestuelle du haka néo-zélandais, qui signifierait "radio du thorax", selon le traducteur en langage des signes qui se tient à ses côtés. Ces déclarations plaisent au public. Cela se vérifie lorsqu’il tape sur Marine Le Pen, qui lui dispute l’électorat ouvrier. Le fin lettré lui a d'ailleurs dédicacé un vers de Victor Hugo : "La haine, c’est l’hiver du cœur". Il sent qu’il arrive à faire passer son message. Par instants, des parallèles s’établissent avec la place Tahrir, lorsque les premiers rangs crient "Dégage" à l’évocation du nom du président sortant, ou avec les Indignés de New York, quand Mélenchon répète "Vous êtes les plus nombreux", si proche du "We are the 99%". Certes, il n’appelle pas au Grand Soir, mais il prend date. Le 18 mars, début officiel des campagnes présidentielles, un grand meeting sera organisé sur la place de la Bastille, pour lancer "la révolution citoyenne qui se fera par les urnes et qui amènera la VIe République". Il conclut en contant au public une page des Misérables de Victor Hugo, comme un père raconterait une histoire à ses enfants avant d’aller au lit : "S’il fallait choisir entre les barbares de la civilisation et les civilisés de la barbarie, nous choisirions les barbares !". A 22h40, à peine l’Internationale et la Marseillaise chantées, Rachid, employé d’Arkéma, ressort du Double Mixte satisfait : "Il nous a dédié le meeting, ça nous fait plaisir. Ceux qui ont de la matière grise et un peu de jugeote ont tout compris ce soir".

A voir : Diaporama

M.R.



Tags : melenchon | presidentielle | élection présidentielle |

Commentaires 34

Déposé le 09/02/2012 à 12h57  
Par Thierry Citer

Ivpmp a écrit le 08/02/2012 à 22h24

Rectification (j'étais présent au meeting) : lorsque Mélenchon a prononcé le "Y’en a un qui parle, c’est moi. Maintenant écoutez-moi et prenez des notes", c'était parce qu'un spectateur avait crié une phrase cri assez vulgaire à l'adresse de Sarkozy, alors que Mélenchon s’apprêtait à commencer sa démonstration de la remise en cause du code du travail par Sarkozy, et non parce qu'il cherchait à asseoir une image de chef autoritaire.
Merci de prendre note.

Je confirmes qu'il n'y avait rien d'autoritaire dans son propos. C'etait bien le sens de ma précédente intervention.
De plus je n'ai même pas entendu la vulgarité criée dont vous parlez. Comme quoi, il n'y a pas a polémiquer sur ce bref passage. Je considere, que c'était une formule qui a permis de retenir l'attention du public, sur une nouvelle carabistouille (entourloupe) gouvernementale. DIs comme cela, je n'ai pas de doute sur le fait que M. Mélenchon prends cette actualité à cœur.

Déposé le 09/02/2012 à 00h55  
Par Paul l'étudiant Citer

HIER : presque 10.000 personnes au meeting de Mélenchon à Villeurbanne ! + 4.000 internautes sur le net !

AUJOURD'HUI : Encore presque 10.000 personnes au meeting de Mélenchon à Montpellier ! + 13.000 internautes sur le net qui visionnaient en direct !

C'est hallucinant ! AUCUN AUTRE CANDIDAT NE REMPLIT AUTANT LES SALLES !

Renseignez-vous sur le programme qu'il porte et lisez Jacques Généreux 'Nous on peut !'.

La France a les moyens de sortir de la crise par une politique de relance ! Dites non à l'austérité !

Et informez vous sur le traité européen qui se construit avec le concours de l'UMP et du Centre, et dans l'indifférence du PS qui se contente de s'abstenir ! (Petit rappel, au Congré de Versaille, c'est l'abstention du PS qui a fait passé le traité de Lisbonne en France, 2 ans après le "NON" au Référendum !)

CITOYENS, INFORMEZ-VOUS !

Déposé le 08/02/2012 à 22h24  
Par Ivpmp Citer

Rectification (j'étais présent au meeting) : lorsque Mélenchon a prononcé le "Y’en a un qui parle, c’est moi. Maintenant écoutez-moi et prenez des notes", c'était parce qu'un spectateur avait crié une phrase cri assez vulgaire à l'adresse de Sarkozy, alors que Mélenchon s’apprêtait à commencer sa démonstration de la remise en cause du code du travail par Sarkozy, et non parce qu'il cherchait à asseoir une image de chef autoritaire.
Merci de prendre note.

Déposé le 08/02/2012 à 19h23  
Par jm Citer

Le privilège est une zone de non-droit.

Déposé le 08/02/2012 à 19h04  
Par Thierry Citer

J'y étais... Et j'ai aimé. A voir les commentaires certains ont du mal à assumer de s'être trompé en suivant M. Sarkozy. Le discours à été très instructif sur les manœuvres politiques préélectorales du moment, et M. Mélenchon à utiliser la bonne formule sur un ton humoristique "il n'y en a qu'un seul qui parle ici et c'est moi. Prenez des notes pour expliquer à votre tour." pour attirer toute l'attention de la foule, sur un événement récent pour lequel je me suis étonné qu'aucun média n'avait commenté : le projet de laisser plus de libertés aux patrons sur les contrats de travail en inversant la hiérarchisation loi>convention collective> contrat de travail. "Résister" c'est cela.... ne pas laisser passer ce projet au nez et à la barbe de tous en février.
Une question : ça ne vous plaît pas d'être protégé par la loi ou les conventions collectives lorsque vous êtes en conflit avec votre employeur ?
Alors faites attention à se que l'on vous propose... Certains diront que le meeting d'hier manquait de propositions, mais franchement quand on analyse l'actualité, on comprends que la priorité est de combattre ceux qui veulent défaire instantanément tous les aquis sociaux (et non pas des privili?ges) que nos aînés ont mis des siècles à conquérir, pour faire de notre avenir une existence déçente.

Déposé le 08/02/2012 à 18h53  
Par Progressiste Citer

Paul Itique a écrit le 08/02/2012 à 18h22

Vous n'avez clairement pas compris mon précédent commentaire...
Cordialement,

Bien dans ce cas. Est ce que Mélenchon propose des médicaments à nos maux. Bien sûr. Ses propositions sont concrètes, ce ne sont pas que des mots. Sinon nous pourrions dire la même chose de tous les candidats. Mais la différence est que nous proposons un médicament neuf tandis que les autres utilisent des patchs dans l'espoir de guérison. Mais quand un système est dépassé, c'est dans son ensemble qu'il faut le revoir. Une rustine de plus ne sert à rien. À force de mettre des rustines sur un pneu il fait bien finir par en changer. Et bien sûr en profiter pour choisir un meilleur pneu.

Déposé le 08/02/2012 à 18h22  
Par Paul Itique Citer

Vous n'avez clairement pas compris mon précédent commentaire...
Cordialement,

Déposé le 08/02/2012 à 18h03  
Par Progressiste Citer

Paul Itique a écrit le 08/02/2012 à 17h40

M.Melenchon utilise le principe du parti attrape-tout, en se focalisant sur une catégorie sociale.
La difficulté de la vrai politique, c'est de répondre au "comment" et non au "pourquoi".
Que ce soit les militant, le site FDG ou Melenchon, il n'y a absolument rien. Ce sont des mots.
La société à veut du fictif pour son moral, et du concret pour ces besoins. Repond-il réelement aux besoins des Français?

Bien sûr qu'il répond aux besoins. Les français ont besoin d'espoir, de revenus plus élevés, de sécurité (c'est à dire pas la précarité). Et il répond à cela. La politique ne doit pas s'intéresser au pourquoi selon vous ?
Pour dire répondre à des maux, ils faut un diagnostic. Apparemment, les autres candidats ont oublié de faire un diagnostique avant de proposer des médicaments. Moi j'appelle cela de la médecine à l'aveugle.

Déposé le 08/02/2012 à 17h40  
Par Paul Itique Citer

Progressiste a écrit le 08/02/2012 à 17h01

Votre réalisme à vous n'est pas très éclairé. Vous employez le mot démagogie à tort et à travers, dès que vous voyez une quelconque notion de progrès. Tout comme le mot populiste. Décidément, vos arguments sont au plus bas de ce qu'on peut avancer pour combattre nos idées. Vous faîtes des raccourcis plus que faciles. L'idée est de transformer une situation qui ne nous profite pas, à une situation qui profite à tous.

Ah au fait, si vous ne saviez pas : Travaillez moins et gagner plus, c'est ça le progrès. Travailler plus pour gagner plus, ça c'est de la stagnation, voire du retour en arrière.

M.Melenchon utilise le principe du parti attrape-tout, en se focalisant sur une catégorie sociale.
La difficulté de la vrai politique, c'est de répondre au "comment" et non au "pourquoi".
Que ce soit les militant, le site FDG ou Melenchon, il n'y a absolument rien. Ce sont des mots.
La société à veut du fictif pour son moral, et du concret pour ces besoins. Repond-il réelement aux besoins des Français?

Déposé le 08/02/2012 à 17h31  
Par Gene Citer

Cet homme est un fou furieux!

Déposé le 08/02/2012 à 17h01  
Par Progressiste Citer

Paul Itique a écrit le 08/02/2012 à 16h43

Melenchon n'utilise que des phrases d'accroches, il rabaisse les autres partis. Qu'est ce qu'il propose? Enlever les frontières, mettre le smic a 1700 euros, donner des papiers à tout le monde. Travailler moins pour gagner plus.
Ceci est économiquement une catastrophe, la France deviendrait une poubelle politico-economique.
Je comprend malgré tout que certaine personnes ne comprennant rien à la politique dégustent les bonnes paroles démagogiques de Melenchon... Mais un peu de réalisme ne fait pas de mal; heureusement qu'il y aura a peine 8% des Français qui voterons FDG, ça prouve que la majorité n'est pas dupe.

Votre réalisme à vous n'est pas très éclairé. Vous employez le mot démagogie à tort et à travers, dès que vous voyez une quelconque notion de progrès. Tout comme le mot populiste. Décidément, vos arguments sont au plus bas de ce qu'on peut avancer pour combattre nos idées. Vous faîtes des raccourcis plus que faciles. L'idée est de transformer une situation qui ne nous profite pas, à une situation qui profite à tous.

Ah au fait, si vous ne saviez pas : Travaillez moins et gagner plus, c'est ça le progrès. Travailler plus pour gagner plus, ça c'est de la stagnation, voire du retour en arrière.

Déposé le 08/02/2012 à 16h50  
Par Progressiste Citer

le Chtit 69 a écrit le 08/02/2012 à 16h04

C'est fait. Même son bouquin. Intéressant, de bonnes idées et des vérités bien amenés. Mais ca reste du Chavisme à la Française, et je suis gêné par la partie de son programme, visant à mettre sous contrôle, au nom du peuple, l'éducation et la presse.

Je ne voterais pas pour lui, après lecture je n’adhère pas à sa révolution citoyenne, qui contient des germes liberticides, mais je j'espère qu'il fera un bon score pour peser dans la vie politique et que le FDG aura des députés.

Lorsque vous dîtes : "mettre sous contrôle l'éducation et la presse" je ne peux que sentir mon poil se hérisser de par votre compréhension du programme. Vous pouvez voir ça comme liberticide. Je considère que nos médias actuellement sont très très loin d'être libres et sont aux mains de groupes financiers qui n'ont aucun intérêt autre que la rentabilité. C'est pour cela que nous avons des JT très intéressant... (ironiquement bien sûr).
Pour l'éducation je ne vois rien qui puisse être de près ou de loin un contrôle.

Déposé le 08/02/2012 à 16h43  
Par Paul Itique Citer

Melenchon n'utilise que des phrases d'accroches, il rabaisse les autres partis. Qu'est ce qu'il propose? Enlever les frontières, mettre le smic a 1700 euros, donner des papiers à tout le monde. Travailler moins pour gagner plus.
Ceci est économiquement une catastrophe, la France deviendrait une poubelle politico-economique.
Je comprend malgré tout que certaine personnes ne comprennant rien à la politique dégustent les bonnes paroles démagogiques de Melenchon... Mais un peu de réalisme ne fait pas de mal; heureusement qu'il y aura a peine 8% des Français qui voterons FDG, ça prouve que la majorité n'est pas dupe.

Déposé le 08/02/2012 à 16h06  
Par Progressiste Citer

Paul Itique a écrit le 08/02/2012 à 15h23

C'etait pitoyable. 10 000 pantins qui criaient sans comprendre la moindre énormité que Melenchon racontait.

@Paul Itique C'est vous le pantin du système, le larbin coincé dans sa caverne comme l'illustre l'allégorie de la caverne de Platon. Vous êtes tellement coincé dans votre paradigme néolibéral que vous ne pouvez entrevoir que le monde peut être autrement. Ouvrez les yeux à la réalité, nous ne pouvons pas continuer comme cela. Nous devons passer à un modèle plus respectueux de l'Humain et de la nature. Vive la planification écologique !
Les gens qui restent assis sans rien faire ne nous apportent rien ! Si la France n'avait été peuplée que de gens comme eux, alors jamais nous n'aurions eu la Révolution Française, jamais nous n'aurions eu le droit de vote pour les femmes, jamais nous n'aurions eu les congés payés, jamais nous n'aurions eu de baisse du temps de travail... Nous avons raison, car nous sommes pour le progrès et c'est naturel !!!

Déposé le 08/02/2012 à 16h04  
Par le Chtit 69 Citer

Fred a écrit le 08/02/2012 à 09h38

Mélenchon est le seul candidat valable de ces élections.
Lisez son programme avant de juger.

C'est fait. Même son bouquin. Intéressant, de bonnes idées et des vérités bien amenés. Mais ca reste du Chavisme à la Française, et je suis gêné par la partie de son programme, visant à mettre sous contrôle, au nom du peuple, l'éducation et la presse.

Je ne voterais pas pour lui, après lecture je n’adhère pas à sa révolution citoyenne, qui contient des germes liberticides, mais je j'espère qu'il fera un bon score pour peser dans la vie politique et que le FDG aura des députés.

Déposé le 08/02/2012 à 15h46  
Par jean Citer

Paul Itique a écrit le 08/02/2012 à 15h23

C'etait pitoyable. 10 000 pantins qui criaient sans comprendre la moindre énormité que Melenchon racontait.

inapte et incapable voila ce que les autres ligne politique sont!
Regardez la France comme elle est triste,je suis fiere de dire oui je vais voter melenchon comme bon nombre pour tout remettre a plat.Stop à l'assistanat des riches !Place au peuple!

Déposé le 08/02/2012 à 15h40  
Par Citoyen Citer

Surtout ne nous "mélenchon" pas avec le PS, cette gauche canada dry !

Déposé le 08/02/2012 à 15h23  
Par Paul Itique Citer

C'etait pitoyable. 10 000 pantins qui criaient sans comprendre la moindre énormité que Melenchon racontait.

Déposé le 08/02/2012 à 15h08  
Par Jules d'Orange Citer

Celui qui va gagner (Mélanchon ) empêchera tout le monde de perdre pour partager les richesses

Déposé le 08/02/2012 à 13h34  
Par touille Citer

Petite rectif les camarades en bleu de travail et casques rouge c'etait rio tinto alcan st Jean de Maurienne

Déposé le 08/02/2012 à 13h33  
Par papillon Citer

il n'y à guère que toi qui voyait sa fin venir !

Déposé le 08/02/2012 à 13h32  
Par papillon Citer

il n'y a que toi qui voyer sa fin venir!

Déposé le 08/02/2012 à 11h46  
Par ventdebout Citer

Même si les médiacrates et les chiens de garde continu ce matin à faire barage à la voie du Peuple, ils ne peuvent plus nier le tsunami qui déferle.
Une révolution de plus à inscrire dans les livres d'histoire. Nous avons l'énorme chance de la faire et de la vivre. Vive la 6è république, Vive la constituante, Vive l'Humain d'abord. On ne lache rien!

Déposé le 08/02/2012 à 10h53  
Par union de la vraie gauche Citer

Présent hier soir au double mixte pour mon 1 er meeting politique. Je suis fier de voir enfin la vraie gauche se rassembler pour porter un autre choix de société : Arrêter de courber l'échine, et proposer de vraies solutions pour que tout le monde puisse vivre dignement dans notre pays et sur notre planète : LIBERTE EGALITE FRATERNITE!!!
Longue vie au front de gauche!!!

Déposé le 08/02/2012 à 10h51  
Par OGU Citer

louis a écrit le 08/02/2012 à 09h10

la bétise humaine a encore de beaux jours

Vive les barbares éclairés ,portant le flambeau de la résistance aux marchés dit "invisibles" mais qui,en' ces temps ,sont tant "ressentis" Brrr...Allumer le Feu.....Ce soir à Montpellier, suite , c'est une gerbe de flammes qui jaillira chauffant les coeurs et les corps,la St Jean au parc des Expositions en février on a pas vu ça depuis....?1OOOO bravo , 113 étaient ailleurs dormant dans la rue entre deux feuilles de carton pâte ou sous une bâche mitée par endroits,laissant passer les courants d'air .Sarko en début de régne avait dit "Je veillerai à la dignité humaine,avec MOA,pas une personne ne sera sur le trottoir.. Nous ne sommes pas des sauvages tout de même.Comme dirait Pompidou "Comprenne qui pourra" Moi j'ai toujours compris,depuis la Libération.

Déposé le 08/02/2012 à 10h43  
Par union de la vraie gauche Citer

Présent hier soir, et fier de voir enfin une union de la vraie gauche!!! porteuses de valeurs humanistes.
Nous sommes devant un choix de société : continuer à courber l'échine ou redonner un peu de sens à notre existence...

Déposé le 08/02/2012 à 10h29  
Par OGU Citer

louis a écrit le 08/02/2012 à 09h10

la bétise humaine a encore de beaux jours

Pas mal...J'imagine l'ambiance Les 10 000 de Villeurbanne,par moins 8...ILs allument les fagots de la victoire,avec l'allumette du Front de Gauche,ils vont porter les flambeaux,tels des barbares éclairés et mettre le feu aux chantiers des marchés et autres agences de notation AH AH AH ...Les gueux du nouvel âge sont là...C'est dans l'air ....Ce soir je vais avec mes pots vivre la suite....10 000 et plus à Montpellier sans doute.Ce n'est qu'un début Messieurs les sondeurs de piste.

Déposé le 08/02/2012 à 10h27  
Par Vréman Citer

Agochetoute a écrit le 08/02/2012 à 09h50

Quand on prétend avoir des valeurs de gauche, il est impossible de ne pas regarder du côté de Mélenchon.
Regarder du côté d'Hollande, c'est regarder vers un système bobo autoproclamé humaniste qui n'est en définitif ni plus ni moins de l'UMP light.
PS = UMP édulcoré

Exactement.
On pense que c'est meilleur à la santé mais en définitif, c'est plus cher et il n'y a que les plus riche qui peuvent se payer l'édulcoré.

Déposé le 08/02/2012 à 10h17  
Par gero Citer

bravo melenchon enfin un mec a gauche !! pleine de bonnes idees et de solutions et c est plaisant un disc ours un peu intello ca releve le niveau general qui est bien bas depuis qqls annees .. le peuple va l entendre c est sur .. allez melenchon degage ces escrocs!!!!

Déposé le 08/02/2012 à 10h16  
Par Dalyin Citer

Magnifique leçon de politique à tous les enragés du pouvoir. Melenchon est un homme qui a de bonnes idées, qui est intègre et républicain.

Je suis heureuse car je commançais à désépérer d'une véritable alternative. Voter à droite plus jamais, voter à gauche jamais fait mais c bon je suis prête!

Merci Melenchon!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.