Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Luc Mélenchon au milieu des salariés d'Arkéma mardi à Saint-Fons - LyonMag

Mélenchon aux salariés d’Arkéma : “Vous avez à faire à un dépeceur, résistez !”

Jean-Luc Mélenchon au milieu des salariés d'Arkéma mardi à Saint-Fons - LyonMag

Le candidat du Front de Gauche a visité mardi après-midi l’usine de Saint-Fons après la cession en novembre dernier de sa branche vinylique au fond d’investissement suisse Klech.

En 2010, la branche cédée affichait 14 millions de pertes brutes pour 1,1 milliard de chiffre d’affaire. Les produits vinyliques, chlore, soude ou PVC, représentaient 19% du chiffre d’affaire du groupe spécialisé dans la chimie . Rachetée pour un euro symbolique, c’est aujourd’hui près du quart des 2630 salariés français du groupe qui sont menacés sur six sites de productions, dont celui de Saint-Fons dans le Rhône. "L’unique raison pour laquelle le pôle PVC a été vendu, c’est que dans le bilan global de l’entreprise, il diminue la profitabilité, a expliqué Mélenchon dans un discours face aux salariés. Il ne l’anéantit pas, il la diminue. Au lieu de cracher du 21% de profitabilité, il ne va sortir que du 20% ou du 16%. C’est énorme, mais ça ne leur suffit pas. Pour faire bonne figure devant le conseil d’administration et le fond d’investissement qui est là, on coupe. Ce que l’on coupe, c’est un savoir-faire, des métiers, des centaines d’emplois et un produit fabriqué chez vous."

Le candidat du Front de Gauche est arrivé sur le site aux alentours de 14h, accueilli par les 280 salariés, avant de s’entretenir pendant plus d’une demi-heure avec les représentants syndicaux. C’est dans le réfectoire qu’il a tenu son discours. "Total vend une partie de ses activités au début des années 2000 et créé le groupe Arkéma, a-t-il rappelé. Qu’il revend. Arrive un fond d’investissement, cette espèce de sangsue qui vous tombe dessus. Ils arrivent sans savoir ce que vous produisez. Vous n’existez pas pour eux, vous n’êtes même pas de pions. Vous n’êtes rien. Vous êtes un centre de coût et il faut vous sortir des taux de profits jamais connu dans l’industrie." Une "caricature du capitalisme financier qui dévore de l’intérieur la production réelle", pour l’homme de gauche.

Et c’est cette méthode que brocarde Mélenchon. "A l’intérieur d’un groupe, on sépare les pôles. Puis on constate que certains sont moins profitables que les autres. Mais il n’est pas profitable car on l’a séparé, tempête-t-il. Depuis quand une entreprise qui a une cohérence de métiers de la chimie se polarise sur une seule partie ?"

Face à ces comportements, Jean-Luc Mélenchon assure que la France possède en ses lois la réponse pour protéger sa production, mais également ses salariés. "Le jour n’est pas si loin où, parce que nous seront forts politiquement, nous serons en état de dire que doit s’appliquer dans le pays l’article 411 du Code pénal qui réprime ceux qui se sont mis au service d’une entreprise étrangère pour porter atteinte aux intérêts économiques de la nation, tempête-t-il. C’est le cas ici." Et de brocarder "ce bon à rien de Besson", le ministre de l’industrie, qui n’a pas su préserver l’activité vinylique du groupe.

C’est en bon communicant que le leader du Front du Gauche a appelé ses "camarades" à continuer la lutte. "C’est à un dépeceur que l’on a vendu cette affaire. Organisez-vous pour le chasser d’ici. Si vous résistez, il s’enfuira. Il craint les salariés organisés. Comme vous êtes-là, vous êtes bien parti pour le faire fuir." Pas sur toutefois que la mobilisation suffise. Et pour leur visiteur du jour de donner ce dernier conseil : "serrez-vous les coudes, protégez-vous les uns les autres." Pas sur non plus que la fraternité suffise à repousser les intérêts économiques du fond d’investissement Klech.



Tags : melenchon |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.