Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'Equipe de France de handball féminine espère jubiler à Lyon - DR

Handball féminin : la quête olympique passera par Lyon

L'Equipe de France de handball féminine espère jubiler à Lyon - DR

L’Equipe de France féminine de handball disputera du 25 au 27 mai un tournoi décisif dans la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres. Et si le Palais des Sports de Gerland a été choisi pour accueillir cet événement, "ce n’est pas par hasard ou par superstition", d’après Olivier Krumbholz.

Le sélectionneur des Bleues est heureux de retrouver la ville de Lyon. "On pense que c’est ici qu’on aura la meilleure ambiance, que la salle sera remplie pendant les trois jours", pronostique le coach lorrain. Les organisateurs se sont souvenus de l’incroyable soutient que avait offert les Lyonnais lors de la dernière venue des Françaises. C’était au mois de juin 2009, lors de la qualification pour les Mondiaux contre la Croatie. "Nous avons choisi Lyon pour ses installations, son environnement, les conditions d’organisation et l’assurance d’avoir un public dont on va avoir besoin pour passer cet obstacle", confie Joël Delplanque, le président de la fédération française de handball.

Mais au mois de mai, il s’agira de convertir deux podiums consécutifs aux Championnats du Monde en qualification au Jeux Olympiques. "On peut penser qu’avec ce palmarès, chez nous, on va partir favori. Moi je suis beaucoup plus prudent, commente le président de la FFHB. On va mettre les meilleurs conditions possibles de notre côté et le public fait partie de ces conditions". A Gerland, l’équipe de France sera opposée à la Roumanie, la Macédoine et au Japon, "incontestablement le tournois de qualification olympique le plus difficile des trois organisés", selon Joël Delplanque. "Les Monténégrines et les Roumaines ont un potentiel supérieur à l’équipe japonaise, qui peut surprendre tout le monde, mais qui va manquer de gabarit, décrypte l’expérimenté Olivier Krumbholz. Mais le fait qu’il y ait deux équipes qualifiées, que l’on joue à domicile, devrait nous permettre quand même de passer".

La fédération veut que cette étape vers les Jeux Olympique soit une grande fête du handball français, toujours en quête de reconnaissance, malgré des équipes performantes. "Pour ça, il faut que l’on arrive à obtenir une exposition plus récurrente comme on l’a eu avec les garçons, note Joël Delplanque. Les Jeux nous donneraient cette possibilité". Attirer un public important à Gerland fait donc partie de ce plan de popularisation du sport à 7. Les places pour une journée, avec deux matchs au programme, seront mises en vente à 15 euros. "Pour le public, ça va être du régal, beaucoup d’émotion. Pour nous beaucoup de tension", prévient l’entraineur champion du monde en 2003.



Tags : handball | TQO | jeux olympiques |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.