Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo DR

Samu social : du rififi à la Croix-Rouge de Lyon

Photo DR

La délégation du Rhône de l’organisation humanitaire a suspendu ses maraudes du Samu social dans le Rhône, à cause de dysfonctionnements constatés chez les bénévoles mais qui ne comprennent pas cette décision brutale.

Aucune tournée n’est prévue pour les 60 à 80 bénévoles qui viennent en aide aux sans-abris chaque nuit à Lyon. En tout cas, aucune maraude n’est prévue jusqu’à vendredi prochain, le 16 mars, le temps de régler une situation très obscure. La direction départementale de la Croix-Rouge aurait en fait décelé des dysfonctionnements dans l’organisation de ces tournées : horaires de fin tardifs, non-port de l’uniforme et des gilets estampillés Croix-Rouge Française, liberté prise avec les équipements… "Ce sont des actions qui ne se font pas à la Croix-Rouge, qui ne rentrent pas dans l’éthique de notre organisme", explique Michel Ducray, le président départemental, joint par Lyonmag.com par téléphone.

Les bénévoles ont alors été prévenus par mail il y a quelques jours que les maraudes étaient arrêtées, jusqu’au 16 avril. "On a tous reçu un mail mais dans lequel il n’y avait aucune explication", soupire Gérald Gautier, l’un des responsables de tournée suspendu. Réunis aujourd’hui en collectif, ces bénévoles se sentent aujourd’hui littéralement "exclus" du système de la Croix-Rouge, et ne comprenne surtout pas cette décision qui préjudiciable aux sans-abris. "Nous sommes des bénévoles, nous n’avons aucune obligation. Donc si on finit plus tard que les horaires prévus, c’est juste parce qu’on trouve de plus en plus de SDF dehors", justifie Gérald Gautier, "et si il y avait un problème avec seulement 4 ou 5 personnes, il aurait juste fallu suspendre ces bénévoles-là au lieu de bloquer tout le système. On ne comprend pas la démarche, qui est complètement idiote et qui pénalise ceux qui vivent dans la rue." Pour remettre de l’ordre, un dirigeant national de l’organisation doit venir à Lyon mercredi prochain pour faire signer une charte de bonne conduite à tous les bénévoles, sous peine d’exclusion. En attendant, deux voitures de bénévoles de l’association ALYNEA tournent chaque nuit pour venir en aide aux sans-abris et l’Armée du Salut ainsi que les Restos du Cœur assurent quant à eux l’accueil hivernal.



Tags : samu social | Croix-Rouge | maraudes | bénévoles |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.