Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Printemps de Pérouges: “Organiser un festival n’est pas si simple que ça !”

Marie Rigaud, directrice et créatrice du Printemps de Pérouges était jeudi l’invitée de Jazz Radio pour l’émission Ca Jazz à Lyon, une émission proposée en partenariat avec  Lyonmag.

Le printemps de Pérouges fête ses 16 ans cette année. Il a commencé le 4 avril et se prolonge jusqu’au 8 juin.  Le festival propose un réel parcours géographique à travers les différents événements programmés. "Le Printemps de Pérouges se déroule sur des points divers et variés entre la cité médiévale de Pérouges et la cité de Lyon" détaille Marie Rigaud, "on passe d’une usine en activité, au parc animalier du Parc des oiseaux. On est venu à la Sucrière pour le côté industriel et brut, à la salle Molière ou encore au Caro de Lyon… ". Le festival qui recherche la diversité passe aussi par des lieux atypiques comme "la ferme chez l’habitant à Pérouges au milieu des tracteurs et des bottes de foin". Pour Marie Rigaud, il s’agit d’un festival avec "cette ADN particulière de l’atmosphère, de l’ambiance et de la proximité, un peu rare, du fait de ces sites singuliers et atypiques".  Si le Printemps de Pérouges a commencé il y a presque deux semaines, il reste encore des dates incontournables au programme, notamment Hugues Aufray le 24 mai prochain au Centre International de Saint Vulbas. Un artiste "toujours dans le vent" pour Marie Rigaud, "un de ces derniers troubadours de la chanson française". La directrice site aussi I Muvrini, Voca People, Yuri Buenaventura ou encore Thomas Fersen.

Une programmation alléchante, qui ne donne pourtant pas de garantie de réussite au festival. "Il y a une offre globale sur la région lyonnaise qui est énorme, et tant mieux", explique Marie Rigaud, "mais c’est vrai qu’il faut aussi se bagarrer, se défendre pour essayer de récolter le plus de public possible". Pour autant ces difficultés ne mettront pas en péril cette édition 2012 estime-elle.  Même si elle précise, "je compte me faire entendre sur ces sujets là, me rapprocher de collègues et autres organisateurs de festival qui ressentiraient peut-être le même revirement de situation dans le monde du spectacle en ce moment " Selon Marie Rigaud, "les gens ont une méconnaissance de notre métier qui est d’organiser des spectacle". "C’est pas si simple que ça. Il ne s’agit pas juste de booker des artistes, c’est tout un dispositif, toute l’année, avec des tractations, des négociations, et un  combat pour le succès", explique-t-elle.



Tags : festival | Printemps de Perouges | rhône-alpes |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.