Le Conseil Général du Rhône coupe les subventions de neuf festivals de cinéma

Le Conseil Général du Rhône coupe les subventions de neuf festivals de cinéma
Photo d'illustration - LyonMag

Le Département fait une économie de 43 000 euros.

Mais en contrepartie, la culture en prend un coup. Pas moins de neuf festivals de cinéma ont appris que les subventions du Conseil général ne seraient pas reconduites cette année. Une perte importante pour les festivals rhodaniens concernés qui étaient financés parfois à hauteur de 15% par le Département. Ce dernier s'est justifié en indiquant devoir se recentrer financièrement sur ses partenaires culturels historiques comme les Nuits de Fourvière.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
José Berenguer le 11/08/2012 à 14:56

avatar
maryse le 11/08/2012 à 13:13
José Berenguer a écrit le 11/08/2012 à 10h52

Curieuse manière de gérer l’argent public de la Culture, favoriser les grosses machines dont il faudra nous expliquer l’intérêt artistique pour la majorité des artistes choisis ainsi que les cachets exorbitants qu’ils touchent en comparaison d’autres lieux équivalents, artistes qui se précipitent à Lyon pour les conditions matérielles et financières trop souvent supérieures à leur côte du moment.
S’il faut faire des économies c’est dans la programmation des Nuits de Fourvière, faire moins people, moins VIP,moins snob et plus culturel.
On peut aussi s’attendre à d’autres coupes importantes pour faire face au fonctionnement du Musée des Confluences dont le coût est largement sous-évalué

Completement à côté du sujet.

Signaler Répondre

avatar
José Berenguer le 11/08/2012 à 10:52

Curieuse manière de gérer l’argent public de la Culture, favoriser les grosses machines dont il faudra nous expliquer l’intérêt artistique pour la majorité des artistes choisis ainsi que les cachets exorbitants qu’ils touchent en comparaison d’autres lieux équivalents, artistes qui se précipitent à Lyon pour les conditions matérielles et financières trop souvent supérieures à leur côte du moment.
S’il faut faire des économies c’est dans la programmation des Nuits de Fourvière, faire moins people, moins VIP,moins snob et plus culturel.
On peut aussi s’attendre à d’autres coupes importantes pour faire face au fonctionnement du Musée des Confluences dont le coût est largement sous-évalué

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.