CFCM : La Grande mosquée de Lyon "félicite" Manuel Valls

CFCM : La Grande mosquée de Lyon "félicite" Manuel Valls
Photo Lyonmag.com

Selon le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) créé en 2003 par Nicolas Sarkozy (Ministre de l’Intérieur à cette date) "rencontre des difficultés".

Dans un communiqué, la Grande Mosquée de Lyon se "réjouit" du constat fait par le Manuel Valls lors de l'inauguration de la Grande Mosquée de Cergy vendredi. Le ministre a "pris conscience de la situation de délabrement dans laquelle se trouve aujourd’hui l’Islam en France". La Grande Mosquée de Lyon avait à plusieurs reprises "dénoncé cette situation". Elle avait appelé à l’organisation des assises Nationales de l’Islam de France basé sur les principes de transparence, de démocratie, d’indépendance, et d’ouverture, pour remédier à cette situation. "Les responsables politiques en contradiction avec les principes qui régissent les règles intangibles de la laïcité avaient pris la mauvaise habitude de s’ingérer dans le fonctionnement du CFCM", s’indigne Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon.
 
Il se félicite que Manuel Valls veuille établir avec le CFCM un regard "apaisé, dépassionné, serein". "C’est dans cette seule perspective que le CFCM pourra répondre aux attentes de la communauté musulmane mais aussi pour ne pas  différer plus longtemps le dialogue indispensable qui doit s’ouvrir sur les sujets culturels comme le souhaite le Ministre de l’Intérieur", rajoute Kamel Kabtane.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lucien le 11/07/2012 à 22:27

Pas trop d'abrutis non plus ...

Signaler Répondre

avatar
lucien le 09/07/2012 à 15:25

Cet organisme communautaire et religieux, va-t-il lui remettre une cloche en chocolat, symbole de sa félicité ?!

Signaler Répondre

avatar
defr le 09/07/2012 à 14:07

pas trop d'Islam en France j'espère et pas du tout de femmes voilées en France car la France est un pays laïc

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.