La Ligue des droits de l'homme du Rhône dénonce la situation précaire des expulsés du squat de Perrache

La Ligue des droits de l'homme du Rhône dénonce la situation précaire des expulsés du squat de Perrache
Photo Lyonmag.com

Une quinzaine a été relogée à l'hôtel. Les autres devaient se voir proposer une solution avant la fin de cette semaine. Mais selon la Ligue des droits de l'homme « rien n'a progressé ». Elle dénonce « un véritable camp de réfugiés laissé à l'abandon à quelques pas de la gare Perrache », et réclame à l'Etat des mesures de relogement immédiates.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 14/07/2012 à 09:08

Pourquoi ne pas appeler Nathalie Perrin-Gilbert ?

Signaler Répondre

avatar
Aliente le 13/07/2012 à 14:02

Eh oh réveillez vous le droit au logment (DAL) c'est pour les ressortissants Francais ! Les autres, circulez !

Signaler Répondre

avatar
lyon0069 le 13/07/2012 à 13:55

je travail tous les jours et gagne à peine de quoi me loger et eux ont les loges gratuitement alors qu'ils nous volent.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.