Chauffage urbain : thermostat 6 (millions d'euros) pour le Grand Lyon

Chauffage urbain : thermostat 6 (millions d'euros) pour le Grand Lyon
Gérard Collomb dans la tourmente du marché du chauffage urbain - LyonMag

Pour avoir évincé Enerpart du marché public du chauffage en 2004, le Grand Lyon a été condamné par le tribunal administratif à leur verser 6,35 millions d'euros d'indemnités.

Le Grand Lyon avait préféré attribuer la charge du chauffage urbain à Dalkia, filière de Veolia, et qui présentait l'avantage d'être déjà en place. La société indépendante écartée avait alors poursuivi la communauté urbaine présidée par Gérard Collomb pour une dizaine d'irrégularités durant la passation. Sept ans plus tard, le tribunal administratif leur a donné raison à cause du manque à gagner résultant de la perte de bénéfice net annuel moyen prévisionnel qui devait courir sur les vingt-cinq années de la convention. Et pour ne rien arranger aux affaires de Gérard Collomb, il est toujours menacé par une plainte de Dalkia qui estime avoir subi un préjudice dans cette affaire. La filière de Veolia réclame plus de 68 millions d'euros. Selon les Echos, un médiateur a été nommé par la juridiction administrative et une expertise est en cours.
Le Grand Lyon a d'ores et déjà fait appel de sa condamnation à verser 6,35 millions d'euros à la DSP.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
LOULOU le 13/07/2012 à 14:34

Espèrons que le responsable sera le payeur ! Le contribuable que je suis en a assez de tous ces irresponsables qui perçoivent des indemnités de toutes parts sans être présent dans les instances pour lesquellles ils sont élus. Il faut une bonne foi pour toute les virer et les faire payer.

Signaler Répondre

avatar
1789 n'a pas fini le boulot le 13/07/2012 à 10:46

et qui est ce qui banque ? les contribuables, mais jamais jamais celui qui s'est fait moussé sur le sujet et a failli dans la conduite administrative normale qui était la sienne

Débordé ? trop de mandats ? il est urgent d'y remédier

exactement comme le stade ! pareil pareil
on va dans le mur, et ce baronnet continue ses méfaits en toute impunité, sauf si quelqu'un l'attaque au pénal, ce que je crois savoir comme évident

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.