Rhône-Alpes en alerte après un cas d'anthrax chez un toxicomane

Rhône-Alpes en alerte après un cas d'anthrax chez un toxicomane
Vaccin Anthrax - Photo DR

L’agence régionale de santé de Rhône Alpes a confirmé ce vendredi un cas d’infection diagnostiqué le 9 juillet chez un jeune toxicomane de 27 ans, qui après avoir été admis en service de réanimation est désormais en convalescence.

Un cas d'infection par le bacille du charbon, anthrax en anglais, a été signalé chez un usager d'héroïne injectable en France dans la région Rhône-Alpes. Quatre autres cas, dont deux décès, ont été identifiés dans deux autres pays de l'Union Européenne. La Direction générale de la Santé a adressé ce week-end une note d’information aux structures spécialisées dans la prise en charge des usagers de drogue ainsi qu’aux associations en contact avec eux. "Aucune voie d’administration de l’héroïne n’élimine le risque de contamination par la maladie du charbon : les injections intramusculaires, sous cutanées ou en intraveineuses peuvent causer la contamination. L’inhalation des spores en fumant peut également causer la maladie du charbon sous sa forme respiratoire, également très grave". Le communiqué de la DGS recommande fortement aux "usagers de drogues non dépendants à l’héroïne d’éviter toute utilisation de ce produit dans la période actuelle".

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.