Paquets de tabac uniformes : "une entrave à la liberté de choix"

Paquets de tabac uniformes : "une entrave à la liberté de choix"
Les buralistes parlent d’un simple

Ce jeudi matin, le patron du bureau de tabac Le Sathonay, situé place du même nom dans le 1er arrondissement de Lyon, va recouvrir d’un drap blanc ses rayonnages durant deux heures, de 10 heures à midi.

Vers 16 heures, ce sera au tour du tabac des Célestins, rue des Archers (2°). Le mouvement est d’ampleur nationale : les buralistes s’alarment du projet de Bruxelles d’instaurer des paquets de cigarettes sans couleurs, sans logo ni aucun signe distinctif. A terme, l’Union européenne prévoirait de faire disparaître les linéaires des bureaux de tabac. "Non seulement cela va défigurer nos fonds de commerces, mais c’est une entrave à la liberté de choix du consommateur, selon Jean-Pierre Teindas, président de la chambre syndicale des débitants de tabac du Rhône. Le client ne saura plus ce qu’on lui vend, et s’il s’apprête à fumer une Marlboro, une Camel ou une Gauloise. Nous pourrons lui vendre ce qui nous passe par la tête, et pourquoi pas, après tout, aller nous fournir chez la contrebande".
Désormais, 22% des paquets de tabac achetés en France viennent de la contrefaçon. Une tendance grandissante que cette mesure pourrait encore amplifier : "Jusqu’à présent, les fabricants se démarquaient avec des paquets identifiables. Désormais, dans les pays de l’Est, on fabriquera des paquets blancs, identiques à ceux que l’on trouve dans le commerce, et vous ne saurez pas si vous fumez de l’extrait de Marlboro ou de l’extrait de ‘chichon’".
Et si les anti-tabac arguent du fait qu’enlever la publicité sur les paquets, c’est les rendre moins attractifs pour les jeunes, Jean-Pierre Teindas rétorque : "De toute façon, eux sont déjà acheteurs de cigarettes de contrebande, ils ne recherchent pas la marque".

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
BlackMatter le 06/09/2012 à 00:21

Le tabac est un excellent produit pour limiter le déficit des retraites.

Signaler Répondre

avatar
Spartacus le 05/09/2012 à 19:59

De toute façon, on finira bien un jour par interdire la vente du tabac, vu ce que ça coûte à la collectivité!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.