Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Anneau des Sciences : le public invité à débattre sur le projet

LyonMag.com

A partir de samedi et jusqu’au 28 février 2013, le public est invité à donner son avis sur le projet d’Anneau des Sciences, autrement dit sur le tronçon Ouest du Périphérique lyonnais.

Qu’est ce que l’Anneau des Sciences ?

Il s’agit du projet retenu par le Grand Lyon et par le Conseil général du Rhône, et concernant le nouveau périphérique lyonnais. Le terme "Anneau des Sciences" désigne le boulevard périphérique de Lyon bouclé par la liaison Valvert/ Beaunant/ Bonnevay. "Il y a quatre raisons de mettre ce projet en place.  Premièrement, entre Pierre-Bénite et Ecully, tout est bouché. De plus, c’est un scandale écologique qu’une autoroute traverse l’agglomération lyonnaise. L’ouest de l’agglomération lyonnaise est aujourd’hui mal desservi. Et pour finir, c’est sur cette Anneau des Sciences que se joue l’avenir de l’agglomération lyonnaise", a déclaré Gérard Collomb lors de la conférence de presse de présentation du débat public. L’Anneau des Sciences aurait ainsi pour objectif de soulager le trafic routier sur l’A6 et sur l’A7 mais aussi de renforcer le réseau des transports collectifs dans l’ouest lyonnais.

Comment va se passer le débat public ?

Vu l’ampleur du projet de l’Anneau des Sciences, le Grand Lyon ainsi que le Conseil Général sont tenus de saisir la Commission nationale du débat public. La CNDP est une autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon déroulement du débat public et sur la participation du public. Pour cela, la Commission nationale du débat public met en place à partir de samedi plusieurs outils, à savoir des réunions et des ateliers publics, un site internet où il est possible de télécharger de la documentation ou de poser des questions, une page Facebook sur le débat… Le 28 février 2013, ce dernier devrait permettre de prendre en considération toutes les remarques, en particulier sur l’aménagement de la ville et de la mobilité à l’horizon 2030, sur les impacts des transports sur la santé et l’environnement, les solutions alternatives ou complémentaires et pour finir les aspects financiers.
A noter que la première réunion publique aura lieu le 29 novembre de 19h30 à 22h30 à La Sucrière à la Confluence. Elle aura pour thème "Le projet et son contexte".



Tags : Anneau des Sciences | débat | public | périphérique ouest |

Commentaires 2

Déposé le 11/11/2012 à 09h12  
Par J'ai déjà donné Citer

Les élus continuent à prendre les citoyens pour des débiles. La démocratie participative donne bonne conscience aux élus, mais les décisions sont déjà prises, celles qui arrangent non pas les citoyens mais l'oligarchie lyonnaise (Elus et riches prédateurs). Les commissaires ne servent à rien, leurs avis, Collomb s'en fout, s'ils sont défavorables, on fera d'autres enquêtes, on nommera d'autres commissaires plus compréhensifs de manière à obtenir un avis favorable. Si vous assistez à leurs réunions, vous observerez avec quel mépris, les élus consentent à vous parler. On vous expliquera que l’intérêt général, n’est pas la somme des intérêts particuliers et que si certains riverains doivent subir pleinement l’impact de ces nouvelles routes, ils s’habitueront, ou qu’ils déménagent, et puis qu’au nom de l’intérêt général il y a des sacrifiés, normal ! L’avis des commissaires n’est pas exécutif, les élus font ce qu’ils veulent et n’ont pas à tenir compte des avis des citoyens. C’est une démocratie en trompe l’œil. La seule chose que connaisse Collomb, c’est les tribunaux, préparez vous à faire des recours, inutile de vous déplacer pour écouter ces rigolos, boycottez ces réunions, les élus ne nous respectent pas , vous n’avez pas à les respecter
Un Décinois plein d’expériences

Déposé le 10/11/2012 à 16h52  
Par TOP Citer

Si vous voulez vous donner un avis par vous-même, jetez donc un coup d’œil au dos­sier de presse du Grand Lyon sur le projet et à la pla­quette de pré­sen­ta­tion . Vous verrez que le débat va être res­treint à la pré­sen­ta­tion de trois scé­na­rii dif­fé­rents (un tracé court, un tracé long et une « hypo­thèse sans infra­struc­ture rou­tière nou­velle »). La ficelle est rela­ti­ve­ment grosse : pour éviter un débat poli­ti­que abor­dant les ques­tions de fond , il va être offert un choix entre trois options tech­ni­ques. Une option pro-voi­tu­res, une option radi­cale (sans nou­velle voirie) et enfin une option inter­mé­diaire qui pourra être pré­sen­tée comme la seule rai­son­na­ble.

http://rebellyon.info/BETON-OU-REVOLUTION.html

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.