Greenpeace Lyon heureux de l’abandon de l’Anneau des Sciences par Gérard Collomb

Greenpeace Lyon heureux de l’abandon de l’Anneau des Sciences par Gérard Collomb
DR

A part François-Noël Buffet (LR), aucun candidat qualifié pour le second tour des élections métropolitaines n’envisage de construire l’Anneau des Sciences.

Gérard Collomb a annoncé cette semaine renoncer à boucler le périphérique, compte-tenu du coût pharaonique du projet.

Pour Greenpeace Lyon, c’est une heureuse nouvelle. "L’anneau de sciences allait à contre-courant du développement d’une mobilité urbaine durable et souhaitable, déclare Nicolas Burret, référent transports du groupe local de Greenpeace Lyon. Ce projet aurait poursuivi la promotion de la voiture individuelle à Lyon, tout en réduisant considérablement la capacité financière de la métropole à développer d'autres types de mobilités. De plus, outre la destruction de zones naturelles, cette option n’était également pas juste socialement avec des prix de passages élevés réservés aux classes les plus aisées".

Selon l’ONG, il est désormais primordial de faire "la promotion du vélo en mettant en place les infrastructures adéquates", développer les transports en commun et faire "la promotion de la marche à pied via la piétonnisation et la réduction de la place de la voiture".

"Les milliards prévus à ce projet peuvent et doivent désormais être utilisés pour des mobilités douces. Les travaux entrepris pour développer les pistes cyclables à Lyon pendant le covid19 montrent la rapidité avec laquelle il est possible d’avancer quand la volonté politique est là. Nous appelons dès à présent à consolider ces éléments et à les rendre pérennes", conclut Greenpeace.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Etienne le 21/05/2020 à 12:11
Pije a écrit le 21/05/2020 à 08h58

Quelles solutions propose Greenpeace pour aller du nord au sud et vice versa de la métropole quand l'aménagement final des voies M6 et M7 sera achevé comme par exemple la suppression de l'autopont au droit du musées des confluences.
Pour certains c'est un trajet nécessaire à leur activité professionnelle (ayant des clients des 2 côtés).
Je suis à l'écoute. Merci

Quand je pense que le déclassement de l'autoroute avait été vendue comme le corrélat de la construction du nouveau périphérique. Il était évident que l'on essayait de faire passer l'un sans l'autre, et maintenant, il est urgent de ne plus entreprendre les travaux de destruction des voiries existantes sous peine d'aggraver encore un situation hélas mal embarquée, sans parler même de la réduction à une voie dans chaque sens du tunnel de la croix-rousse, ineptie de plus.

Signaler Répondre

avatar
Pije le 21/05/2020 à 08:58

Quelles solutions propose Greenpeace pour aller du nord au sud et vice versa de la métropole quand l'aménagement final des voies M6 et M7 sera achevé comme par exemple la suppression de l'autopont au droit du musées des confluences.
Pour certains c'est un trajet nécessaire à leur activité professionnelle (ayant des clients des 2 côtés).
Je suis à l'écoute. Merci

Signaler Répondre

avatar
kumer le 21/05/2020 à 08:56

C est une honte

Signaler Répondre

avatar
Letto le 21/05/2020 à 08:54

Et puis tous ceux qui allaient arriver par le nouveau tronçon et être détournés allaient arriver en vélo tandem trottinettes et skateboard

Signaler Répondre

avatar
Bobos le 20/05/2020 à 19:31

Rien n'est trop beau pour faire plaisir aux bobos.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 20/05/2020 à 19:21

Pas de surprise car C est un fin statege à
Savoir l appui écologique pour les élections en juin ou plus tard....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.