Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Forissier - LyonMag.com

Michel Forissier : “Les militants du Rhône deviennent indifférents à la crise de l’UMP”

Michel Forissier - LyonMag.com

Michel Forissier, le secrétaire départemental UMP du Rhône et 1er vice-président du conseil général du Rhône, était ce lundi l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Cela fait maintenant trois semaines que la crise de la présidence de l’UMP dure. Aucune issue n’a pour l’instant été trouvée. Les militants du Rhône sont-ils dépités ? "Je crois qu’il y a bien sûr des mécontents mais en plus grand nombre ils deviennent maintenant indifférents. Aujourd’hui, je pense que seul un accord politique entre les deux hommes peut permettre de sortir de cette crise".

Dans cette même émission, Fabienne Lévy de l’UDI, le nouveau parti centriste de Jean-Louis Borloo, avait déclaré que chaque semaine 300 nouveaux adhérents arrivaient depuis cette crise à l’UMP. "Sur 9200 adhérents, j’ai dû avoir une dizaine de démissions. Ce sont peut-être des gens qui auraient une double carte. La vocation de l’UDI n’est pas de recevoir des gens qui quitteraient l’UMP, c’est au contraire élargir l’assise que les deux partis peuvent représenter. Aujourd’hui, les militants du Rhône considèrent qu’il y a des affaires parisiennes et des affaires locales. Dans le Rhône, les gens sont maintenant dans les municipales car les prochaines élections nationales sont un petit peu loin".

Pour Michel Forissier, malgré cette crise les parlementaires, les députés et sénateurs sont restés unis dans le Rhône. "Qu’ils aient soutenu Jean-François Copé ou François Fillon, les parlementaires du Rhône se parlent normalement et ne veulent plus en parler au niveau local. Disons qu’au niveau national, ils essayent d’arrondir les angles et de trouver une solution".

La crise à l’UMP aura-t-elle des conséquences pour les municipales. "Pas du tout. Je suis élu maire de Meyzieu et j’ai été élu la première fois sans avoir de carte politique. Les municipales ont plus voté pour un homme que pour un parti. Pour l’instant, il est vrai qu’il faut qu’on règle les problèmes de fonctionnement de notre parti politique. Cela fonctionne bien dans les fédérations. Il est évident que la ville de Lyon, étant donné qu’il s’agit d’une investiture nationale, n’avancera pas tant que nous n’aurons pas réglé nos problèmes nationaux".

Gérard Collomb et Michel Mercier ont annoncé la semaine dernière leur projet de créer une métropole d’intérêt européen sortant le Grand Lyon du Conseil général. "C’est un projet qui a toute mon adhésion. Je n’ai pas de leçon à donner à qui que ce soit. Le débat sur la méthode est déjà dépassé. Ce qui me fait peur, c’est que l’on considère qu’il peut y avoir naissance d’une nouvelle féodalité autour d’hommes puissants locaux qui tiendraient une métropole".

Quelle forme alors pour cette réforme territoriale ?
"Il ne faut pas que ce soit la rupture avec le département qui va être scindé en deux en quelque sorte. Aujourd’hui par exemple vous avez le SDIS qui sont les services de secours, sont actuellement gérés par le département. Je pense qu’ils peuvent rester tels qu’ils sont car c’est une entité indépendante du département. Il ne faut pas couper les liens entre le département du Rhône. Il faut même que cette métropole en tisse avec l’Ain et l’Isère qui sont des départements imbriqués. Je vais consacrer beaucoup de temps avec un groupe de travail au Conseil général pour voir comment on peut transférer les compétences et les budgets de manière à ce que les services soient bien rendus. Et ensemble je crois que tous les élus ont une volonté de grandir vers une métropole", conclut Michel Forissier.



Tags : ça jazz à lyon | michel forissier | ump |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.