Lyon : des ex salariées attaquent Car2go aux prud'hommes

Lyon : des ex salariées attaquent Car2go aux prud'hommes
Photo LyonMag.com

Quatre anciennes employées de la société d'auto partage ont déposé jeudi dernier un dossier aux prud'hommes de Lyon.

Elles dénoncent leur licenciement suite à l'interruption du service Car2go à Lyon, quelques mois seulement après son lancement. En mai dernier, la société a perdu un procès intenté par Car'go pour concurrence déloyale, et devait donc changer de nom. Le service a alors été suspendu.

Selon les syndicats Sud et Solidaires, Car2go a utilisé "pendant des mois des méthodes honteuses pour faire craquer les salariées". Elles auraient reçu "des mails incessants les poussant à trouver un nouveau travail et démissionner". Le 6 décembre dernier, deux salariées ont finalement reçu une lettre de licenciement pour motif économique, les trois autres salariées étant déjà parties. Les syndicats demandent désormais à être reçus par le maire de Lyon, Gérard Collomb, et son adjoint en charge des déplacements, Gilles Vesco, car "la Ville de Lyon est à l'initiative du projet et doit assumer sa responsabilité dans ce fiasco".

Tags :

car2go

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fif le 14/01/2013 à 14:29

Il s'agit d'un problème de droit, la société CAR2GO a été contraint par le tribunal de ne plus utiliser cette marque, suite a une action entrepris par la société CARGO, alors même que cette marque existait déjà à l’étranger, avec le même type de véhicules.
Une entrevue avec le maire ne changera rien.
C'est au tribunal qu'il appartient de trancher.

Signaler Répondre

avatar
lucien le 14/01/2013 à 13:27

Je suis toujours atterré, de la bêtise incommensurable de certains de mes concitoyens !

Qu'apportera pour les salariées concernées, une rencontre avec ce maire ?
Il n'y a pas de choses plus urgentes à faire, pour les salariées que vous assistez ?!

Si vous voulez visiter les salons dorés de l'hôte de ville, vous pouvez le faire lors de visites organisées, sinon durant le journée du patrimoine !

Ah là la, si tous les cons étaient mis en orbite, il n'y aurai plus de place dans l'espace et la terre serait enfin tranquille !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.