P. Hémon, EELV aux municipales 2014 : "Pour moi, pas de vengeance !"

P. Hémon, EELV aux municipales 2014 : "Pour moi, pas de vengeance !"
Pierre Hémon - LyonMag

Pierre Hémon, adjoint à la Ville de Lyon en charge des personnes âgées (Europe Ecologie les Verts), était l’invité ce mardi de Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon, proposé en partenariat avec Lyon Mag.

Le parti écologiste présentera des listes indépendantes lors des prochaines élections municipales. Pour autant "les relations sont ni plus ni moins tendues qu’avant avec Gérard Collomb. Elles sont franches, cordiales, tout fonctionne bien".

Lors des dernières élections municipales, ils avaient pourtant rejoints l’équipe de Gérard Collomb au dernier moment. "En 2008, j’étais déjà déterminé à présenter une liste, mais j’étais en minorité dans mon mouvement, aujourd’hui je suis encore plus déterminé, mes amis sont aussi déterminés que moi. Lors de l’assemblée générale de décembre dernier, près de 80% de gens étaient pour."

Bien qu’étant dans la même équipe municipale, Pierre Hémon revendique ses divergences pour l’avenir de Lyon avec Gérard Collomb. "Nous avons des visions assez différentes, parfois même très importantes sur un certain nombre de points de vues. C’est comme au gouvernement, on peut être dedans et avoir de différences, il faut que le contrat soit clair".

Comme exemple de divergences, il cite le Grand Stade. "Sur ce projet, nous estimons que ce n’est pas à la collectivité de payer les accès à un projet privé comme celui-ci. D’autant plus que nous pensons que dans une belle ville comme Lyon, agrandir Gerland était possible, ça aurait été moins cher et avoir un stade en cœur de ville c’était bien mieux.

En juin dernier, Gérard Collomb avait apporté son soutien à Thierry Braillard face à Philippe Meirieu, appartenant à Europe Ecologie Les Verts et candidat du parti socialiste. "Le soutien de Collomb à Thierry Braillard a laissé des traces au sens où en termes de rapport entre partis politiques, dans le manque de respect vis-à-vis des autres organisations qui composent la majorité. C’est une volonté d’hégémonisme, volonté réelle d’écraser voire d’humilier une partie des partenaires, qui est assez détestable". Pierre Hémon tient toutefois à préciser qu’il n’y a "pas de volonté de vengeance, nous avons un réel projet à défendre".

Il est vrai que les écologistes peuvent espérer de bons résultats, notamment dans les 1er, 4ème et 7ème arrondissements. "Dans tous les arrondissements on a fait de bons voire de très bons scores que ce soit aux européennes où on approchait les 25%, aux régionales où on dépassait les 20%. Ce sera aux Lyonnais de dire au premier s’ils veulent plus ou moins d’écologie".

La machine se met donc en place, autour d’un programme en cours d’élaboration."On a lancé un dynamique, on a mis en place des commissions thématiques pour travailler sur le programme. Je rencontre beaucoup de gens de la société civile ou des politiques, notre projet à un très bon écho".

Comme à droite, la question du leader n’a pas encore été tranchée. "Je ne sais pas qui sera le leader. Je participe à l’équipe, je tiens à avoir un rôle, mais c’est moins la question du leader que de l’équipe, parce qu’aujourd’hui gérer une ville ce n’est pas une question humaine, c’est comment vous gérer une équipe, une dynamique, un projet. A partir de là, on bosse et on y va".

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lucien le 15/01/2013 à 19:02

Les vengeance est réservée aux personnes qui ont du caractère et des principes.

Ce Monsieur et ses amis, n'ont ni l'un ni l'autre.

Signaler Répondre

avatar
La grenouille verte qui rêve de se faire aussi grosse que le Boeuf! (Pardon Gérard Collomb) le 15/01/2013 à 18:39

"Démocratie de haute intensité"!

C'est bien ça !

Alors il doit être Pour un Referendum sur les projets du Gouvernement sur la Mariage+adoption de même sexe, la PMA t la GPA!

Chiche!

Signaler Répondre

avatar
Victor le 15/01/2013 à 18:31

Le moins qu'on puisse dire c'est que ce Hémon n'est pas à une contradiction près... Pas d'esprit de vengeance à part que ça balance grave. Un pied dedans, un pied dehors : on n'est pas d'accord avec la majorité mais on lui appartient depuis 2008 !!! Quelle indépendance d'esprit ! Pffff...

Signaler Répondre

avatar
couille molle le 15/01/2013 à 16:18

Ah les élus (300 000 en France) tous pourris ! J'entends déjà le bruit des bottes...

Signaler Répondre

avatar
spartacus le 15/01/2013 à 10:56
jm a écrit le 15/01/2013 à 09h16

A Lyon les verts sont des socialistes comme les autres, quoique un peu plus bête et tous le monde est d'accord là dessus.

Je dirais, cher jm, "pas que les verts", mais tous les élus, ou presque, qui mangent leur chapeau à tous les repas. Comme dirait Louis Pergaud dans "La guerre des boutons": que des "couilles molles" !

Signaler Répondre

avatar
jm le 15/01/2013 à 09:16

A Lyon les verts sont des socialistes comme les autres, quoique un peu plus bête et tous le monde est d'accord là dessus.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.