Manif contre le mariage gay à Lyon : l'extrême-droite joue les prolongations

Manif contre le mariage gay à Lyon : l'extrême-droite joue les prolongations
Alexandre Gabriac harangue son camp face aux policiers - LyonMag

Dimanche soir, plusieurs heures après le rassemblement de la place Bellecour, moins d'une centaine de personnes ont tenté de rallier la préfecture.



Ces anti-mariage pour tous, certains déjà présents lors de la manifestation qui avait rassemblé plus de 3000 participants, ont été barrés par un important dispositif policier. Ils sont alors retournés en direction de la Presqu'île, empruntant la rue de la République et scandant "Un père, une mère" ou "Hollande et Taubira, démission !".

Le défilé sauvage a pris fin place des Célestins où la police a procédé à des contrôles d'identités. Alexandre Gabriac, leader des Jeunesses Nationalistes, faisait notamment partie des manifestants de ce dimanche soir.

X
6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
yannick mansion le 16/04/2013 à 14:21

gabriac et tous les neo nazis de lyon ne sonts que de sombres cretains qui salissent la memoires des resistants francais de la seconde guerre mondiale !!!!honte a ces idiots

Signaler Répondre

avatar
Candide le 15/04/2013 à 10:37

Pourquoi avoir catalogué tous les manifestants ???

Signaler Répondre

avatar
DTC 69 le 15/04/2013 à 10:22

Quelques-uns feraient mieux de fermer leur clapet, nous serions ainsi, beaucoup mieux dans nos bottes.

Signaler Répondre

avatar
gsaid@voila.fr le 15/04/2013 à 10:02

Harlem Désir est aussi un repris de justice (18 mois avec sursis et 30000 Fr d'amendes)

Signaler Répondre

avatar
krist le 15/04/2013 à 09:33

vu les exemples qu il y a au gouvernement ......tous des voleurs et punis certains d'emprisonnempent

Signaler Répondre

avatar
plouf le 14/04/2013 à 23:12

Il serait bon de rappeler pour situer le personnage que Gabriac est un repris de justice. Il a été condamné en 2009 pour avoir tabassé à mort un homme a un an de prison par un juge pour mineurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.