Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'Assemblée nationale - DR

Déclarations de patrimoine : paroles d’élus du Rhône opposés au “déballage”

L'Assemblée nationale - DR

Promis, juré, ils ne cacheront rien.

Lundi soir, à 17 heures précises, le site web www.gouvernement.fr publiera les déclarations de patrimoine de tous les ministres de l'équipe Ayrault. C'est la parade qu'a trouvé François Hollande pour contenter l'opinion publique, après le scandale provoqué par l'affaire Cahuzac. Le Président, mercredi dernier, a annoncé ce "grand déballage", accompagné de mesures visant à lutter plus efficacement contre la corruption et les paradis fiscaux.

Après les ministres, ce sera au tour des parlementaires, sénateurs et députés, et aussi des "grands élus". Enfin, normalement. Un projet de loi sera présenté en Conseil des ministres le 24 avril ; ironie du sort, le texte sera ensuite soumis au vote... des parlementaires, qui détermineront si cette "opération transparence" doit également s'appliquer à eux.

"Un système de Big Brother"

Si les députés et sénateurs du Rhône que nous avons réussi à joindre sont d'accord sur le principe de transparence, ils ne sont pas chauds pour afficher leurs "richesses", réelles ou fantasmées, sur la place publique. Rien à voir avec la couleur politique : Thierry Braillard, député PRG de la 1ere circonscription, est peut-être celui qui critique cette mesure de la manière la plus véhémente. "C'est une mauvaise réponse apportée à un vrai problème, explique-t-il. Je trouve ce déballage indécent, impudique et populiste. Je ne vois vraiment pas l'intérêt, c'est un sparadrap sur une jambe de bois. On veut donner une bonne conscience aux gens, mais ça n'apporte rien".

Même son de cloche pour Georges Fenech, député UMP de la 11e circonscription : "Au nom de la transparence, on tomberait dans un système de voyeurisme totalement inutile à la transparence et à la démocratie". François-Noël Buffet, député-maire (UMP) d'Oullins, va encore plus loin : "Cela met la classe politique, en général, dans une sorte de tribunal populaire, qui pour moi est mortel pour la démocratie".

Tous trois engagés dans la sphère publique, les députés ressentent cette mesure comme une intrusion dans leur vie privée. Selon Georges Fenech, "On tombe (là) dans un système de Big Brother où tout le monde ira voir ce qu'il se passe chez le voisin". Thierry Braillard renchérit : "Je n'ai pas envie que mes proches soient interpellés parce qu'on saurait que j'ai de l'argent placé sur un compte assurance-vie ou quelque chose comme ça. Si j'ai fait un héritage, en quoi cela vous regarde-t-il ? Si j'ai un plan épargne logement, qu'est-ce que cela apporte au citoyen de le savoir ?"

"Le revenu d'un parlementaire, c'est celui d'un cadre moyen"

Pourtant, selon un récent sondage Ifop pour le Journal du dimanche, 63% des Français jugent nécessaire cette opération de transparence. De même, ils seraient sept sur dix à rester indifférents s'ils apprenaient qu'un ministre ou un député possède un patrimoine élevé.
Alors, cette mesure rapprocherait-elle le peuple de ses représentants, ou au contraire, le fossé entre les deux camps se creuserait-il encore davantage? Pour Thierry Braillard, le deuxième scénario reste le plus probable : "Des gens qui sont aujourd'hui dans de graves difficultés ne vont pas comprendre ces sommes, et vont entendre des propos populistes, du genre : ils s'en mettent plein les fouilles. Mais il faut relativiser : le revenu d'un parlementaire, c'est celui d'un cadre moyen dans une grande entreprise, ou dans la fonction publique. Après, c'est sûr que c'est un beau revenu, quand on fait le calcul du revenu moyen des Français, puisqu'on sait que 50% d'entre eux gagnent moins de 1800 euros par mois..."
"La France a toujours eu un problème vis-à-vis de l'argent, ajoute Georges Fenech, contrairement aux Américains, aux Anglais, aux Italiens... Mais il faut arrêter avec cette idée que pour être honnête, il faut être pauvre".

"90% des élus ne sont pas des Cahuzac"

Alors, que faire pour retrouver la confiance du peuple ? Les trois parlementaires sont d'accord pour renforcer les moyens de contrôle actuels. "Nous, les parlementaires, faisons en début de mandat une déclaration de notre patrimoine auprès d'une Commission pour la transparence de la vie politique, explique François-Noël Buffet. En fin de mandat, nous en faisons une autre, puis une troisième si nous sommes réélus. Aujourd'hui, cette commission doit pouvoir contrôler de façon efficace la véracité de ces déclarations, en étant dotée de moyens supplémentaires".
Cette commission prendra bientôt la forme d'une Haute Assemblée, a d'ores et déjà annoncé François Hollande. "Il est normal que, dès lors qu'on est élu [...], et que de ce fait-là on a des moyens et des indemnités, il puisse y avoir un contrôle sur cet argent, poursuit le député-maire. Il est aussi normal qu'on ait un contrôle encore plus important sur les conflits d'intérêts. Lorsque Cahuzac se lance dans cette affaire, c'est parce qu'à un moment, il a eu une activité professionnelle, qu'il a rencontré du monde et qu'il en a profité pour faire des affaires. Mais dans 90% des cas, les élus ne sont pas des Cahuzac".

NDLR : Selon un article paru sur Lepoint.fr dimanche, citant Xavier Kemlin, héritier français du groupe Casino vivant en Suisse depuis 16 ans, au moins 40 députés et sénateurs de droite comme de gauche possèdent ou ont possédé des comptes à la banque suisse UBS.



Tags : declaration de patrimoine | braillard | fenech | buffet |

Commentaires 9

Déposé le 16/04/2013 à 18h28  
Par soleilcouchant Citer

les entreprises seront toujours mal considérés par les élus qui n'investissent rarement sinon jamais dans ces entreprises par le biais d'actions:l'inculture et la méfiance sont les 2 raisons du désintérêt: le salut de la croissance du niveau de vie et de la baisse du chômage ne passera que par l'entreprise ,donc le printemps ne verra pas le jour avant longtemps...A méditer

Déposé le 16/04/2013 à 17h04  
Par 1789 Citer

si 90% des élus ne sont pas des CAHUZAC,
c'est donc que 10% le sont

alors du ménage pour virer ceux là
et arrêtons de tourner autour du pot, ce qui est le plus corruptif c'est tout simplement le CUMUL DES MANDATS

la preuve ? elle se trouve dans le réflexe des élus concernés à vouloir s'y opposer avec virulence

Déposé le 16/04/2013 à 06h11  
Par Nounou69 Citer

Si tu ne veux pas payer d'impôts par Les Charlots

L'autre jour au café
J'ai entendu un député
Qui a un ami murmurait ceci
Prends tes précautions
Et surtout fais bien attention
Aux prochaines contributions
Puis mystérieux et très sérieux
Il ajouta, mon vieux

{Refrain:}
Si tu n'veux pas payer d'impôts
Cache ton piano, cache ton banjo (Cache tes actions, cache tes magots)
Cache ta trompette (Cache tes porfeuilles)
Ton tambour avec tes baguettes (Ton mobilier et tes Berlines)
Tes castagnettes et tes grelots(Ton matériel et ton Harem)

Si tu ne n'veux pas payer d'impôts
Cache ton phono, cache ton saxo (Cache tes mandats cache tes diplômes)
Cache tes claquettes (Cache tes plaques d'immatriculation)
Ton trombone et ta clarinette (Tes visas et tes cartes d'identité)
Si tu n'veux pas payer d'impôts
Cache ton piano ! (Va visiter les Bermudes)

Je m'dis sapristi
Il faut que tout le monde soit averti
Dans un thé dansant (Dans un conseil des Sinistrés)
Cours immédiatement
Quatre musiciens (40 ministres????)
Des très beaux noirs Hawaiien ( De très beaux hidalgos vénézuéliens)
Grattaient sans s'douter de rien
Au maestro des quatre négros (A l'Euromillion)
J'ai chanté mon pauvre :
{au Refrain}

Déposé le 15/04/2013 à 17h24  
Par Sam Citer

Cette mesure est debile preuve une fois de plus de l'impasse dans laquelle ce trouve ce gouvernement aussi debile que sa mesure . Cela ne va rien changer et on s'en fout de leur patrimoine on a tous : soit achete soit herite bref mesure demago.

Déposé le 15/04/2013 à 16h21  
Par Germain Citer

Si le concept de déclarations de patrimoine est loin d'être parfait et très loin d'être d'une efficacité absolue, disons que ce peut être un bon début.
Il reste tant à faire dans ce domaine.
Les justifications des frais, des réserves parlementaires, des prises illégales d'intérêts, conflits d'intérêts, emplois fictifs, emplois de complaisance, associations, actionnariats, etc.. qu'il faudrait y consacrer un ministère de la Transparence.

Déposé le 15/04/2013 à 15h58  
Par yvan de lyon. Citer

Ce gouvernement socialiste est la crème de la crème !
Il récidive avec son très célèbre message pour nigauds, "Bouge pas Ursul, comment veut que je t'enc....".

Les déclaration fiscales des ministres ne seront pas publiées, déclare un ministre socialiste...(sur RTL).

Pourtant quelques jours auparavant, le premier d'entre eux, déclarait le contraire...

La toute petite et minable république des menteurs, sévit toujours malheureusement.

Monsieur Hollande démissionnez.

http://www.avaaz.org/fr/petition/Francois_Hollande_et_son_gouvernement_doivent_demissionner_immediatement/

Déposé le 15/04/2013 à 15h41  
Par jcb Citer

la plupart des pays nordiques ont adopté ce système sans que les élus soient réticents.On sait bien que les élus malhonnêtes ne déclareront pas une partie de leur patrimoine illicite .
Par contre ce qui est risible ce sont ceux qui mettent en avant la possession de véhicule ancien alors qu'ils bénéficient de voiture de fonction,que le patrimoine immobilier déclaré correspond à l'achat et pas sa plue value,et qu'enfin peu ou pas d'élus ayant déclaré des actions dans leur portefeuille pourtant consacré à l'investissement productifs au contraire de livret a ou autres assurance vie en euros .Posséder des actions serait donc être considéré comme un capitaliste véreux?

Déposé le 15/04/2013 à 14h43  
Par jm Citer

A Lyon où même le cumul d'emplois fictifs est un signe d’allégeance au Régime Collomb, on ne va pas couper les grattons en 5.

Déposé le 15/04/2013 à 13h06  
Par Yvan de Lyon. Citer

C'est vrai que dans un premier temps, je trouvais cette mesure nauséabonde.

Et puis, je me suis dit pourquoi pas !
Quand ont veut accéder au pouvoir au prétexte d'agir pour l'intérêt général, et bien l'intérêt général conduit à être transparent !

A l’instant T, cela n’empêchera pas les fraudeurs. En revanche, cela permet de figer le patrimoine aux yeux des électeurs et des services fiscaux.
Services qui sont à même de recouper les informations ainsi rendues publique, et poursuivre d'éventuels fraudeurs.

Alors OUI, mesdames et messieurs qui voulez agir pour l'intérêt général en étant élu, montrez vous exemplaire en commençant par "montrer patte blanche" !

Puisque vous avez laisser faire des pratiques inacceptable, assumez les conséquences de votre laxisme !

Pour rappel, Urbagraco, la MNEF, Leo Lagrange, DSK, cahuzac, guerini, fédé soces du nord, le stade de Lille, "Rose Mafia", etc.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.