Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Opération des Motards en Colère mardi soir : leur parcours dans le Grand Lyon

LyonMag

Un cortège partira à 19h de la place Bellecour pour une opération marquage des radars pédagogiques.

"La décision de démonter les panneaux radars et de remplacer ceux-ci par des radars pédagogiques n’avait donc rien à voir avec la sécurité routière mais tout à voir avec le remplissage des caisses de l’Etat", estime la fédération. Les Motards en Colère du Rhône souhaite que le gouvernement respecte sa promesse, en date du 13 février, de supprimer progressivement les radars pédagogiques obsolètes positionnés en amont des radars fixes existants, et de les remplacer par des panneaux radars.

"Les radars pédagogiques, c’est une blague !"

Ce que veut mettre en avant la fédération départementale, c’est l’inefficacité des appareils. "Le radar pédagogique vous annonce une vitesse inférieure de 10km/h que celle qui correspond au compteur. On a donc fait le test, avec plaque d’immatriculation cachée, et on a rajouté 10km/h. Au final, on s’est fait flasher. De plus, ils ne marquent qu’avec un temps ensoleillé, et jamais quand c’est nuageux. Ça coûte aussi une fortune !", déplore David Thomas, coordinateur dans le Rhône. Les Motards en Colère ont déjà fait part de leur mécontentement face aux radars pédagogiques en 2011 et l’année dernière à travers différentes actions, à l’exemple de grands triangles présents sur le périphérique où il est marqué "Attention radars !". Mardi soir, l’opération sera la même mais sur un parcours différent.

Circulation difficile à prévoir mardi soir

Plusieurs centaines de motards sont donc attendues place Bellecour, ainsi que quelques automobilistes. Armés de peinture blanche, ils prendront la direction du Cours Lafayette, puis de la rue du 4 août pour arriver sur le Cours Emile Zola à Villeurbanne avant de reprendre le périphérique. "On va surtout cibler les axes rapides".

La fédération a en effet en ligne de mire quatre radars pédagogiques : deux situés sur la N346 (contournement est de Lyon), un sur le Cours Emile Zola et le dernier sur l’A7 à hauteur de Pierre-Bénite. A chacun d’entre eux, les motards s’arrêteront pour marquer grâce à la peinture blanche l’emplacement du radar. Des difficultés de circulation sont donc attendues. "On sait que les gens râlent, et je peux comprendre leur agacement car ils n’ont qu’une envie le soir : rentrer chez eux… Mais après ils sont contents car ils savent où se trouvent justement le radar en question", conclut David Thomas. La fin de l'opération est prévue à 21h avec un retour place Bellecour.



Tags : motards en colère |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.