Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Stéphane Rouvé - LyonMag

Stéphane Rouvé, préfet délégué pour la défense et la sécurité : “Les grandes agglomérations comme Lyon sont une cible pour les terroristes”

Stéphane Rouvé - LyonMag

Stéphane Rouvé, le préfet délégué pour la défense et la sécurité, était l’invité ce mardi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

LM : Un très important exercice de sécurité est organisé demain et jeudi à Lyon. Le scénario est de simuler des attentats terroristes, notamment dans le métro. Comment ça va se passer ?
"On a effectivement un exercice d’ampleur avec plusieurs sous-exercices. Le premier d’entre eux est au Marché Gare dans le secteur de Confluence avec l’explosion d’une bombe dès demain matin et l’identification d’un autre colis piégé. Le deuxième exercice, ce sera demain après-midi, et là c’est l’explosion à nouveau d’une bombe avec dispersion d’un gaz non identifié à la station du métro Gerland. Jeudi matin, nous renouvelleront l’exercice de demain matin avec d’autres équipes. En fin jeudi après-midi, nous aurons à faire avec une prise d’otages avec à nouveau un risque d’explosion chimique".

LM : Quel est l’objectif de ces exercices là ?
"C’est à la fois de tester nos capacités de réactivité et opérationnelles, de tester notre matériel, notre chaîne de commandement et de secours, et puis c’est ce qui donne une dimension particulière à cette journée, c’est de tester aussi notre capacité à travailler en interservices de secours mais aussi avec les transports en commun, avec des moyens zonaux, internationaux et en l’occurrence des moyens européens puisque nous aurons des renforts de l’Allemagne, de l’Espagne, de l’Italie, de la Belgique et du Portugal".

LM : Combien de personnes vont participer à cet exercice ?
"Ce sont plus de mille personnes qui seront mobilisées au plus fort de la journée entre les figurants et les secours eux-mêmes qui seront entre 500 et 600".

LM : Quel impact pour la population sur les deux jours ?
"Je vous confirme que pour trois de quatre exercices, il n’y aura aucune perturbation locale pour les habitants de l’agglomération. En revanche, pour l’attentat dans la station de Gerland, il y aura quelques perturbations mais uniquement demain après-midi avec la fermeture de quelques rues, le maintien de la circulation en double-sens sur l’avenue Tony Garnier mais sur une seule voie et puis la fermeture de la station Gerland et des deux précédentes (jusqu’à Jean-Jaurès). Mais Keolis met en place des navettes de bus avec une régularité avec entre quatre et six minutes de passage".

LM : En début d’après-midi jusqu’à 20 heures ?
"On démarre à partir de midi jusqu’à 20 heures. Là, il ne faut pas espérer pouvoir emprunter ces trois stations de métro mais nous aurons les navettes de bus. Dès 20 heures, on remet le métro en service jusqu’à son heure habituelle de fermeture qui est un peu après minuit".

LM : Pourquoi la ville de Lyon a-t-elle été choisie pour accueillir un tel exercice ?
"La ville de Lyon et le département du Rhône ont été choisis d’abord par les moyens dont on dispose ici pour traiter les attentats NRBC (Nucléaires Bactériologiques, Chimiques et Explosions). Le ministère de l’Intérieur va doter le SDIS du Rhône d’un véhicule particulier justement pour identifier et détecter ce type de produits chimiques. Lyon est aussi une agglomération qui présente une configuration intéressante pour tester ce type d’exercice avec des transports en commun très développés, et notamment ses lignes de métro".

LM : Est-ce que Lyon aujourd’hui, sans parler de l’exercice, est particulièrement la cible d’un attentat terroriste ?

"Je crois que sur la menace terroriste, c’est la France dans sa totalité qui est exposée. Il est vrai que médiatiquement ce que l’on peut voir de ces attentats terroristes est qu’ils se produisent dans des grandes agglomérations à New York, à Madrid, à Londres et à Paris dans les années 90. Il est assez évident que pour les terroristes, les grandes agglomérations sont des cible qu’ils visent puisque il y a une population nombreuse et des moyens de passer plus inconnus".

LM : Aujourd’hui le plan Vigipirate est émis au niveau rouge renforcé. On voit en ce moment qu’il y a énormément de perturbations dans le métro avec des sacs qui sont laissés. Vous avez demandé des choses particulières au SYTRAL ces dernières semaines encore plus que les mois précédents ?
"Il n’y a pas de préconisation plus sévère, il y a une vigilance constante, permanente et renforcée. Rien ne doit être laissé de côté. Dès qu’on nous alerte d’un colis suspecté d’être dangereux ou piégé, on intervient immédiatement. Il est certain que cela oblige de créer des périmètres de sécurité, le temps de laisser intervenir les démineurs, mais c’est la sécurité des citoyens qui est en jeu. Il faut appeler seulement à la responsabilité de chacun de veiller à ne pas laisser et oublier ce type de colis et de bagage".



Tags : attentats |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.