Kem One : la fusion impossible des deux offres de reprise

Kem One : la fusion impossible des deux offres de reprise
photo Lyonmag.com

Alors que le préfet du Rhône, Jean-François Carenco avait promis que tout serait réglé avant Noël, le dossier Kem One connait deux coups de théâtre en moins de 24h.

Mercredi, le tribunal de commerce de Lyon se réunissait une énième fois pour désigner un repreneur pour le groupe chimique basé à Lyon et placé en redressement judiciaire depuis mars dernier. Une audience qui a été suspendue car les deux repreneurs, Alain de Krassny et Open Gate Capital ont annoncé vouloir fusionner leurs offres. Mais voilà, on apprend ce jeudi que « la fusion des offres n'est pas possible techniquement ». Conséquence, l'américain Open Gate va retirer son offre. Une nouvelle audience doit avoir lieu vendredi matin devant le tribunal de commerce de Lyon. Kem One emploie 1300 personnes, notamment dans ses usines de Lyon, St Fons et Balan.

Tags :

kem one

Lyon

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.