Cannabis : bientôt des tests de dépistage en vente libre

Cannabis : bientôt des tests de dépistage en vente libre

3000 bureaux de tabac dont plusieurs de l'agglomération lyonnaise pourraient prochainement commercialiser des tests de dépistage du cannabis.

Principalement destinés aux fumeurs occasionnels, ces auto-test permettraient aux conducteurs de vérifier leur consommation mais aussi aux parents de faire de la prévention.

Créés à l'origine par une entreprise montpelliéraine, Elicole, les tests seront vendus 3,5 euros. Il s'agit d'une languette urinaire nécessitant 5 minutes pour établir la présence de THC dans le corps humain. Les tests sont différents de ceux utilisés par les forces de l'ordre, ces derniers faisant appel à la salive

L'objectif de ces autotests est double. D'abord permettre aux fumeurs de cannabis occasionnels de s'autotester avant de conduire un véhicule. Un test qui s'adresse aux fumeurs « légers » car on peut être positif plusieurs jours après avoir fumé sans en ressentir les effets. Pour les fumeurs réguliers, Marc Elie, le dirigeant de la société Elicole, juge que l'autotest peut surtout permettre de se rendre compte que la substance active, le THC, est beaucoup plus longue à être éliminée que l'alcool.

Lors d'un contrôle, une automobiliste présentant des traces de THC est passible de 4500 euros d'amende, d'un retrait de 6 points sur le permis et de deux ans d'emprisonnement.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.