Musée des Confluences : "On va pouvoir y manger !"

Musée des Confluences : "On va pouvoir y manger !"
LyonMag

Le département du Rhône a signé ce jeudi la convention relative à l'exploitation des espaces de restauration du Musée des Confluences.

L'entrée de la future brasserie - LyonMag
L'entrée de la future brasserie - LyonMag

Ce sont au final Jean-Paul Pignol et Guy Lassausaie qui ont décidé conjointement de se lancer au sein de l'ouvrage afin qu'il soit "une vitrine alléchante de la cuisine lyonnaise et française". Le chef étoilé de Chasselay aura en charge une brasserie de type gastronomique au niveau 0 du musée avec "une cuisine contemporaine" et des "plats pas trop chers" selon Guy Lassausaie qui vise pour l'instant sur 120 couverts midi et soir avec des repas allant de 30 euros à la mi-journée à 40 euros en soirée ; tandis que le traiteur lyonnais Pignol s'occupera au niveau +4 d'un café vendant boissons, snacking et glaces. La Maison Pignol proposera également déjeuners et dîners pour les entreprises ayant loué des salles dans le musée.

Guy Lassausaie - LyonMag
Guy Lassausaie - LyonMag

Les lieux ne sentent toutefois pas encore le parfum de la cuisine lyonnaise mais bien le plâtre et la poussière. Les travaux se poursuivent en effet au sein du musée des Confluences dont la date de livraison n'est pour l'instant pas officiellement connue. "Avant le 1er janvier 2015", a promis Michel Mercier sur place faisant référence à la mise en place à cette date de la métropole de Lyon dont il est à l'origine avec Gérard Collomb. Le vice-président du Conseil Général a également tenu à faire taire les nombreuses critiques sur l'ouvrage insistant sur le fait qu'il provenait d'"un accord Noir-Mercier" et qu'il serait l'un des "signaux" de la métropole de Lyon. "Premier acte concret : on peut y manger !", a-t-il par la suite plaisanté.

Si les travaux vont se poursuivre dans les prochains mois, le musée va lui commencer à se remplir. Est prévue une collection permanente sur le thème des origines et de l'évolution mais également des expositions temporaires réparties dans les huit salles d'exposition opaques. "Le cadeau de la mariée à la métropole", a déclaré amusée Danielle Chuzeville, présidente du Conseil Général. Un cadeau dont le coût final avoisinerait les 364 millions d'euros.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jean.jack le 27/04/2014 à 08:13

Quand on sait "le four" ( et pas " petit") de la Confluence juste ct, on frmit face au gouffre financier prsent et venir de cet ouvrage. Quand dcolle t' il?

Signaler Répondre

avatar
sam le 26/04/2014 à 17:46

Les pleurnichards sont de sortie. Pathetique!

Signaler Répondre

avatar
Ecole le 25/04/2014 à 19:28
Gégé la magouille a écrit le 25/04/2014 à 10h46

Je suis très heureux d´avoir financé ca... sans blague, plus de 300 millions d´euros !
Merci Gégé, j´espère que toutes tes relations dans le BTP se sont bien gavées, et que les petits fours seront bons !

Tu veux plutôt dire merci Michel?
http://www.lyonmag.com/article/8256/confluent-le-musee-fou-de-mercier

Signaler Répondre

avatar
cochy le 25/04/2014 à 17:53

elle peut en rire de son cadeau de la marié mais elle nous aura couté bien cher

Signaler Répondre

avatar
les yeux dans les yeux le 25/04/2014 à 11:05
Gégé la magouille a écrit le 25/04/2014 à 10h46

Je suis très heureux d´avoir financé ca... sans blague, plus de 300 millions d´euros !
Merci Gégé, j´espère que toutes tes relations dans le BTP se sont bien gavées, et que les petits fours seront bons !

et je complète, j'espère que ton compte en suisse est flamboyant !

Signaler Répondre

avatar
Gégé la magouille le 25/04/2014 à 10:46

Je suis très heureux d´avoir financé ca... sans blague, plus de 300 millions d´euros !
Merci Gégé, j´espère que toutes tes relations dans le BTP se sont bien gavées, et que les petits fours seront bons !

Signaler Répondre

avatar
Sixty nine le 25/04/2014 à 10:16

Ce pôle évènementiel aura coûté bien plus cher que le grand stade pour les Rhodaniens.
Avec quel retentissement dans l'avenir ?
Par contre il est architecturalement spectaculaire et bien situé, c'est indéniable.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 25/04/2014 à 09:19

Cadeau du marié (le Rhône) à la métropole
(la mariée ) devrait- on plutôt dire?
Mais cadeau empoisonné car quel sera le coût de l'entretien de cette pyramide ?
Économie ! économie ! nous dit on partout
Les contribuables paieront de toute façon !!

Signaler Répondre

avatar
Trop cher !! le 24/04/2014 à 20:40

Voilà déjà un remerciement pour les amis de Monsieur le MAIRE.

Signaler Répondre

avatar
Kasneh le 24/04/2014 à 19:50

Espérons que le système d'aération des cuisines seront plus efficaces qu'à la BML et au MBA. Les effluves de cuisson ne sont pas très compatibles avec les livres et les peintures. Elle ne devraient pas l'être plus avec les dinosaures !

Signaler Répondre

avatar
jememarre le 24/04/2014 à 17:16

Savoir qu'on va pouvoir y manger est une chose ; mais quelqu'un a-t-il compris ce qu'on y verra ?
(hors collections permanentes, qui semblent être le fond de l'ancien musée Guimet.)

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 24/04/2014 à 16:53
Foldire a écrit le 24/04/2014 à 15h56

A ce prix-là et avec l'opacité qui a régné sur ce dossier, il y en a qui ont déjà certainement déjà bien mangé avant tout le monde.

Les mêmes qui se sont gavés sur le Rhône-Express ?

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 24/04/2014 à 15:56

A ce prix-là et avec l'opacité qui a régné sur ce dossier, il y en a qui ont déjà certainement déjà bien mangé avant tout le monde.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.