Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Menacée, la Compagnie Nationale du Rhône envoie une lettre à Manuel Valls

LyonMag.com

"La CNR a une histoire forte et cette histoire doit se poursuivre", s'est exclamé Jean-Jack Queyranne en conférence de presse.

Au moment où se prépare le projet de loi sur la transition énergétique, l'avenir de la compagnie Nationale du Rhône pourrait être menacé. Depuis 1933, la CNR travaille en collaboration avec l'État. Elle produit près de 25% de l'électricité hydraulique françaises grâce à ses 19 barrages, ses 18 plateformes industrielles et portuaires mais également ses 14 écluses qui permettent la navigation entre la Méditerranée et la ville de Lyon. Mais l'inquiétude grandit chez le vice-président de la CNR, Jean-Jack Queyranne, mais également chez Christian Monteil, membre du conseil de surveillance de la CNR.

Pourquoi ? Car l'engagement historique avec l'Etat pourrait prendre fin en 2023. Face à ce problème, une lettre a été envoyée au Premier ministre Manuel Valls, mais également à la ministre de l'Écologie du Développement durable et de l'Énergie Ségolène Royal : "Cette démarche a pour volonté de faire bloc, il faut que l'État nous écoute et continue de travailler avec la CNR dans le futur. Car pour eux, c'est une bonne affaire. Le chiffre d'affaires de l'entreprise s'élève autour de 890 millions d'euros et ce sont environ 400 millions qui sont directement reversés à l'État", explique Jean-Jack Queyranne.
Près de 70 élus de la vallée du Rhône ont d'ailleurs signé cette lettre et notamment le maire de Lyon, Gérard Collomb. "Cette lettre n'est ni une motion, ni une pétition, nous voulons simplement attirer l'attention", prévient Christian Monteil. Ils demandent à ce que l'avenir de la CNR soit inscrit dans ce projet de loi afin qu'elle puisse continuer ses investissements pour l'aménagement du territoire. Et pour ça, ils appellent à ce que ce partenariat soit prolongé d'une quinzaine d'années, soit jusqu'en 2040.

Cette lettre aura-t-elle l'effet escompté ? Réponse le 18 juin lors de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres.



Tags : compagnie nationale du rhône | Manuel Valls |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.