Primaire du PS : un sanction lourde contre l’action gouvernementale selon le PCF du Rhône et le Front de Gauche

Primaire du PS : un sanction lourde contre l’action gouvernementale selon le PCF du Rhône et le Front de Gauche
Raphaël Debu - Secrétaire Fédéral, PCF du Rhône

Les deux partis ont réagi après l’annonce des résultats du premier tour de la primaire de la gauche.

Et notamment sur la deuxième place de Manuel Valls. "Avec moins d’un tiers des voix, le bilan catastrophique de gouvernement Hollande-Valls ne fait pas recette. Et comment le pourrait-il ? N’y a-t-il pas déjà au moins deux candidats de droite, Emmanuel Macron et François Fillon ? Un troisième ça serait top !". Dans le Rhône, l’ancien Premier ministre est largement devancé (28%) par Benoit Hamon (38%).

De son côté, le PCF et le Front de Gauche a tenu à rappeler qu’ils défendaient les valeurs de la gauche et notamment celles de la "transformation sociale, d’égalité et de progrès".

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pas vrai le 23/01/2017 à 18:48
Hortensia a écrit le 23/01/2017 à 16h34

Le PCF et toute la gauche hors PS n'existent pas, il y a le PS, LR et le FN.

les autres groupuscules sont ridicules.

Si c'était le cas vous n'en parleriez même pas

Signaler Répondre

avatar
Hortensia le 23/01/2017 à 16:34

Le PCF et toute la gauche hors PS n'existent pas, il y a le PS, LR et le FN.

les autres groupuscules sont ridicules.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.