Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Benoît de Valicourt - DR

Il faut tout changer !

Benoît de Valicourt - DR

Je reprends à mon compte la une du Figaro Magazine du weekend dernier car il y a un vrai problème.

Je croyais que la défaite de l’UMP et de l’UDI aux dernières municipales avait eu raison des absurdités les plus folles et que le résultat des européennes remettrait de l’ordre dans les têtes de l’élite politique lyonnaise. Je salue au passage le très bon édito de mon confrère Romain Blachier sur les élites de la capitale des Gaules.

Et bien non, la politique lyonnaise et la politique nationale ont en commun de connaître les mêmes crises : crise d’identité, crise morale, crise financière, crise sociale, crise humaine, crise sociétale, … Je m’arrête là mais je vous laisse le soin de poursuivre cette anaphore, figure de style très répandue en politique !

Michel Havard, grand perdant des municipales déclarait il y a quelques jours : "Je me suis construit mon costume de leader. (...) J'ai vocation à être candidat en 2020. Il n'y aura donc pas de primaires". On croit rêver, lui qui défendait, contre toute logique, l’idée des primaires soufflée par Erick Roux de Bézieux, se rend compte aujourd’hui qu’un chef digne de ce nom doit s’imposer (ce que je lui disais il y a bientôt deux ans), mais c’est un peu tard car il n’a pas montré son aptitude à être chef.

Leader de l’opposition sous la précédente mandature, il ne montait pas au créneau face à Gérard Collomb, candidat aux primaires, il donnait des consignes pour une campagne sans débat, tête de liste dans le 5e arrondissement, il est battu alors qu’il aspirait à devenir Maire de Lyon, comment peut-il affirmer qu’il a vocation à être candidat en 2020 parce qu’il a un nouveau costume, lequel d’ailleurs lui a été gracieusement fourni par un président d’organisation patronale en échange d’intervention pour un hochet de la République !

Même dans son entourage, les spéculations vont bon train pour lui trouver un successeur et il semble que les plus proches conseillers d’hier deviennent les plus farouches adversaires d’aujourd’hui et qu’un certain Pascal Blache trouve grâce à leurs yeux surtout s’il distribue emploi et délégation ! Alors quand l’accord avec l’UDI pour le Grand Lyon vole en éclat, les nouveaux amis de Pascal Blache expliquent qu’un maire d’arrondissement ne peut pas être absent du Conseil communautaire et au passage, défendent celui qu’ils poussent vers la sortie en accusant Fabienne Lévy de collaborer avec Gérard Collomb. Le leader centriste, Christophe Geourjon, sans doute un peu naïf et croyant qu’un accord oral en politique valait contrat devant notaire, s’est fait avoir par la fine équipe du 6e !

Et le dernier épisode de la série "Droite lyonnaise" est la liste des sénatoriales et le coup de colère d’Emmanuel Hamelin. C’est vrai que le coup est dur pour le délégué UMP de la 2e circonscription qui pourtant s’est appliqué ces derniers temps à réunir les adhérents de sa circo, ce qu’il ne faisait plus depuis longtemps, mais le triumvirat à la tête de la plus grande association politique de malfaiteurs en bande organisée, peut lui laisser espérer quelques faveurs d’Alain Juppé. Se voir piquer la place par Michel Forissier, 72 ans, frappé depuis longtemps par l’âge de la retraite, est sans doute fort désagréable, mais qu’Emmanuel Hamelin se rassure, le Sénat est la chambre mortuaire de la République, un mausolée qui ne sert à rien et qui coûte très cher. A moins bien sûr que l’ancien député de Lyon eut la volonté de réformer la chambre haute et rendre hommage au Général de Gaulle en reprenant le projet de fusion du Conseil Economique et Social et du Sénat.

A gauche, rien de bien mieux, le Maire socialiste de Lyon est investi pour les Sénatoriales, faisant fi de la loi sur le cumul des mandats dans une République normale.
Nathalie Perrin-Gilbert, incarnant l’opposition de gauche à Gérard Collomb, se range dans la majorité municipale pour ses tribunes dans Lyon Citoyen, laissant ses amis du Gram en quête du mythe de la vérité.
Parce que les affaires importantes peuvent attendre, l’adjointe au Maire de Lyon en charge de l’éducation populaire (cela ne s’invente pas !), Anne Brugnera, explique sans rire, que la méthode de calcul du Progrès pour le décompte des voix sur la réforme des rythmes scolaires, n’est pas la même que la sienne ! Il est évident qu’en mathématique, le résultat est forcément subjectif, suis-je assez bête pour avoir oublié le principe de base de l’arithmétique ?

Quant à l’UDI, Michel Mercier, après avoir démissionné de son poste de Sénateur pour s’occuper pleinement de son nouveau mandat de Président de la Communauté de Commune de l’Ouest Rhodanien, laisse planer le doute de sa candidature en septembre prochain pour retrouver la douceur du temps qui passe et le confort feutré du palais du Luxembourg.

Vous voyez, il faut tout changer ! La politique n’est plus l’organisation de la vie de la cité, c’est une comédie, les acteurs aussi mauvais soient-ils, restent les acteurs et les spectateurs restent passifs et dubitatifs devant un tel spectacle.

Et s’il faut tout changer, il faut aussi tout réinventer mais faut-il le faire avec celles et ceux qui nous ont conduits là où nous en sommes ?

Benoît de Valicourt



Tags : de valicourt |

Commentaires 10

Déposé le 02/07/2014 à 14h49  
Par Lolo Citer

Il faut tout changer, oui, mais le système est fait de telle sorte que rien ne puisse changer sinon,comme disait je ne sais plus qui !, les élections seraient interdites. Donc il faut renverser les barons et les 1% qui s'enrichissent sur le dos des 99 autres et cela ne passera malheureusement pas par les urnes ....

Déposé le 02/07/2014 à 14h36  
Par Kestion Citer

Nous sommes passés de la Royauté cléricale à la République laïque, ne serait-il pas temps de passer à la Citoyenneté responsable ?

Déposé le 02/07/2014 à 14h18  
Par veritas Citer

Super Article.

Pour ceux qui ont pratiqué ces hommes et ces femmes, tout est vrai.

Malheureusement.

Déposé le 25/06/2014 à 19h02  
Par Benoît de Valicourt Citer

L'observateur a écrit le 25/06/2014 à 11h56

Quand BDV passera-t-il du clan des diseurs au clan des faiseurs ? J'ai hâte car si son ramage... La Fontaine l'a mieux écrit que moi

Cher Observateur,
Vous le savez, je fais !
Mais vous ne m'aurez pas, je sais que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute !

Déposé le 25/06/2014 à 15h54  
Par lidenbrocke Citer

Vous avez raison Monsieur de Valicourt. Il faut TOUT changer. Et je vous félicite d'avoir vous-même, et en premier, balayé devant votre porte...parisienne ! Votre prise de hauteur vous honore !

Déposé le 25/06/2014 à 11h56  
Par L'observateur Citer

Quand BDV passera-t-il du clan des diseurs au clan des faiseurs ? J'ai hâte car si son ramage... La Fontaine l'a mieux écrit que moi

Déposé le 25/06/2014 à 09h16  
Par Choco69 Citer

Il faut tout changer, certes, mais en donnant la prime à ceux qui gagnent les élections. Assurément, Michel Forissier et Pascal Blache sont dans cette catégorie.

Contrairement à ce qui a été dit, l'UMP est en forme sur le Rhône : c'est toujours le premier parti politique du département et il n'y a pas de fuite des adhérents. Le parti est devant le FN aux Européennes, il a gagné de nombreuses communes aux municipales.

Et ça, grâce à Michel Forissier, à Philippe Cochet, à François-Noël Buffet et au reste de l'équipe UMP du 69. Une équipe unie et efficace, qui a aujourd'hui vocation à donner le Fa sur ce qui va se passer sur la ville de Lyon.

Michel Havard reste dans la course, il peut changer de stratégie et tirer des enseignements de sa dernière campagne. Bien malin qui prédira ce qui se passera dans 6 ans.

www.bruitdevert.fr Déposé le 25/06/2014 à 09h14  
Par www.bruitdevert.fr Citer

L'UMP succédant au RPR ne s'est jamais remis à Lyon du départ de Michel Noir.
Se sont succéder des politiques qui pour obtenir une légitimité se sont entourés de personnes incapables de leur faire de l'ombre,
Les résultats électoraux se suivent et se ressemblent : pas à la hauteur et Gérard Collomb finit par avoir les mains complétement libres.

Le problème de ce mouvement c'est l'incapacité des militants à prendre le pouvoir, c'est la culture du chef providentiel auquel on peut ajouter des phénomènes de cour ; des élus qui vont chercher leur pouvoir à Paris et qui finissent pas se caser dans le 6ème arrondissement pour se garantir un poste pendant six ans.

Toute cette absence de stratégie fait que tous les six ans on nous sort une martingale électorale qui démontre la faiblesse de ce mouvement qui est devenu au fil des ans une machine complétement folle ; l'argent à pris la place des idées, les élus sont des héritiers et des rentiers de la politique, les candidats aux élection des consultants ou des membres de conseil d'administration, les militants des chiens de garde.

Plus de corpus idéologique réfléchi et construit dans la démocratie, plus de références morales, les idées du Conseil National de la Résistance ont été balayés par les revendications du MEDEF, la théorie du pain au chocolat et les hautes envolées de la droite pan-bagnat.

Alors oui il faut tout changer !

Déposé le 25/06/2014 à 08h43  
Par BaliBalo Citer

Critiquer la cours pour espérer y avoir audience …. LoL, sinon Pascal Blache, c'est surtout la consécration de l'héritage sonnant et trébuchant comme mode d'accès rapide et sans débat au pouvoir, un chèque comme tout passé politique.

Mais c'est la crise, et les mouettes sont avides de miettes.

Déposé le 25/06/2014 à 00h17  
Par diversdroiteLyon Citer

Pas mal cette analyse monsieur de valicourt cependant une modifications ne tombez pas dans les crittiques des adversaires de monsieur hamelin il réuni ses troupes depuis deux ans non stop il est le seul à faire campagne même quand il n'est pas sur la liste à travailler sérieusement et avec intelligence c'est pour cela que ses copains de l'ump du rhône veulent le dégager il est largement au dessus d'eux homme consensuel et s'exprimant avec justesse et clarté il a une notoriété nationale toujours existante... j'aurai préféré qu'il soit sur la liste et c'est tout à fait légitime pour Lyon qui n'a pas de sénateur ump . Je voulais reprendre ma carte pour voter pour le congrès et bien l'ump c'est fini là où je suis bien d'accord avec vous il faut tout changer !! il n'y a que des incapables qui ne cessent de privilégier leur petit pré-carré et non l'intérêt de leur part ou de leur pays ... J'en garderai deux personnellement dans le rhône

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.