Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Benoît de Valicourt - DR

Wauquiez, le meilleur ennemi de Macron

Benoît de Valicourt - DR

Mon Dieu que je n’aime pas cet homme avec son air hautain et sa fausse modestie mais je refuse de me joindre à la meute des loups pour l’accabler et ce n’est pas une posture.

Je le dis sans la moindre ambiguïté, il est inacceptable dans une grande démocratie comme la France que la pensée unique domine. Pas un titre, pas un article, pas un édito aux quatre coins de l’hexagone pour nuancer le WauquiezGate. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est coupable. Je ne crois pas un seul instant que le peuple de France partage l’analyse des journalistes et commentateurs politiques parce que Wauquiez a plus de sens politique que la majorité de ceux qui le critiquent.

 

La responsabilité de cette affaire incombe à l’EM Lyon. Comment les dirigeants de cette vénérable école de commerce ont pu croire une seconde que Wauquiez serait apolitique ? Le chef d’un parti ne peut pas être apolitique ou alors il fallait intituler ce cours "de l’oxymore en politique". Bernard Belletante et Thierry Picq seraient naïfs ou au contraire avaient-ils envie de créer le buzz pour faire parler de l’école ?

 

Bien entendu, Wauquiez a joué le jeu et l’homme est suffisamment cabotin pour ne pas s’engouffrer dans le tunnel médiatique que lui offre l’EM Lyon. Et là, c’est un festival ! Tout y passe ou du moins ce que l’on nous rapporte est la quintessence de la vie politique française. Enfin, un peu de sincérité. Et vous remarquerez que si Wauquiez a condamné la confiscation des téléphones portables par Nicolas Sarkozy à chaque conseil des ministres, il n’a pas demandé à ses étudiants de déposer leurs mobiles dans une caisse avant de commencer son cours car il savait pertinemment qu’il serait enregistré et que cela circulerait sur les réseaux sociaux. C’est comme interdire à un enfant de prendre un bonbon dans le paquet ouvert devant lui !

 

Mais finalement que reproche-t-on à Laurent Wauquiez ou du moins que reproche la media-sphère bienpensante et les politiquement-corrects ? De dire ce qu’ils savent tous mais qu’ils n’osent pas dire publiquement parce qu’ils ont liés par le serment d’hypocrite.

 

Que Darmanin abuse de sa position pour se faire du bien, cela n’a rien de surprenant. Il est l’exemple même de la médiocratie. Que Sarkozy ait voulu contrôler ses ministres rien de surprenant non plus de la part d’un homme que la presse présentait comme le Bonaparte du XXIe siècle. Que Angela Merkel ne soit pas charismatique n’est pas un scoop, c’est Marine Le Pen en plus vieille. Que Fillon ait été victime d’un complot, c’est une évidence, en même temps comme dirait Macron, il l’a bien cherché. Que la France soit un petit volcan est une réalité, il n’y a que les humanistes comme moi pour refuser cette vérité.

 

Alors qu’a voulu faire Wauquiez ?  Tout simplement régler les comptes avec la vieille droite qui s’est perdue entre courir après les électeurs du FN et ceux du PS. Le grand écart était trop douloureux, la droite s’est émasculée. Tout le monde s’indigne de ce que Wauquiez a pu dire sur Sarkozy, mais de quoi on parle ? Wauquiez s’en fiche de Sarkozy, il incarne la défaite, les défaites ; celle de 2012 face à Hollande et celle de 2017 face à son propre parti.

 

Wauquiez a deux objectifs : incarner l’opposition face à Macron et récupérer les voix de droite qui se sont échouées chez Marine Le Pen faute de pensée politique claire de la part des Républicains.

 

Ce lundi matin sur Sud Radio, au moment où nous débattions du WauquiezGate, 79% des auditeurs n’étaient pas choqués par les propos du président des Républicains. Il n’y a que les bienpensants et les politiquement-corrects pour ne pas reconnaître que Wauquiez est plus fin stratège que ses prédécesseurs. Il lui reste de ne pas tomber dans les pièges du sexe, de l’argent, des costumes et de la haine.

 

Mais a priori, il faudrait être un vrai con pour s’habiller avec des costumes à 10 000 €, coucher avec une femme mal logée ou au chômage en échange d’un petit service, détourner l’argent de la région Auvergne-Rhône-Alpes à son profit, être raciste dans une société de délation et d’écoute permanente. Non, Wauquiez a la chance d’être bien né, bien éduqué, terriblement égocentrique, intelligent, cultivé et ambitieux pour ne pas reproduire les erreurs que nous nous plaisons à analyser à longueur de journée.

 

Wauquiez et Macron réinventent le bi-partisme, à l’un d’incarner la droite dans toutes ses composantes à l’instar des Républicains américains, à l’autre de fédérer les sociaux-démocrates. Il restera toujours des extrêmes à la marge pour justifier le pluralisme mais ces extrêmes ne seront plus le FN, ni le PC. A l’extrême droite, ce sera la tendance néo-conservatrice maurassienne et à l’extrême gauche, la tendance progressiste zado-altermondialiste.

 

Finalement les deux quadras auront transformé la politique française sans rien changer mais en déplaçant les curseurs. C’est exactement la pensée du neveu du Prince Salina dans le Guépard : "Pour que tout reste comme avant, il faut que tout change !"

 

Retrouvez tous les billets de Benoît de Valicourt sur son site

Benoît de Valicourt



Tags : de valicourt | wauquiez |

Commentaires 16

Déposé le 23/02/2018 à 20h11  
Par Objectif Lune Citer

C'est un événement qui n'aura pas de prolongement. Je vois mal Laurent Wauquiez provoquer le buzz chaque semaine. La droite et l'extrême droite n'ont pas encore trouvé leur leader. Quant au président, il surfe sur ses ambiguïtés en attendant soit de plonger la France dans une dépression, soit de la lasser jusqu'à ce qu'elle ne lui accorde plus aucun intérêt... A ce rythme là la politique risque de devenir le siège d'un ennui mortel pour l'opinion publique.

Déposé le 22/02/2018 à 12h18  
Par Benoît de Valicourt Citer

henon a écrit le 22/02/2018 à 00h29

Je ne partage pas souvent les idées de Benoit de Malicourt; mais cette fois, un peu d'air frais et de lucidité font grand bien. Ce lynchage de Wauquier est une réplique de celui qu'a subi François Fillon l'année dernière. Il fallait faire de la place à un certain Macron, à peine connu des Français. Fillon était élu dans un fauteuil, même si une élection n'est pas gagnée avance. Donc le Canard reçoit la visite de Gaspard Gantzer, ami de Macron et le carnage est lancé.Chaque semaine sort un nouveau "scoop" sur ce qu'a fait Fillon et que font la plupart des élus; mais eux n'étaient pas candidats. La justice, si lente d'habitude, est alors dotée d'un zèle que l'on ne lui connait pas. Les millions tombent dans le compte de campagne du futur président. D'un inconnu, il devient en quelques mois une vedette aux discours creux, mais peu importe

Le parti LREM perd les deux élections partielles de février (même si le taux de participation est très bas, les députés rejoignent l'Assemblée); les Européennes approchent. Il faut arrêter Wauquiez, seul opposant possible, même si rien n'est sur. Et d'un fait banal, on en fait une affaire d'Etat; cela tombe d'autant mieux que les ministres Hulot et Darmanin sont sur le sellette (je ne dis pas qu'ils sont coupables, mais montrés du doigt). Donc, un bon rideau de fumée au bon moment. Et en France, on donne des leçons au monde entier, on se moque de Poutine et de Trump, mais sommes nous plus exemplaires?

Triste presse aux mains de ceux qui ont fait élire Macron; pauvres journalistes aux ordres et sans conviction aucune si ce n'est de garder leur carte à vie.

Merci !

Déposé le 22/02/2018 à 11h31  
Par Un républicain Citer

Jeansais a écrit le 20/02/2018 à 17h20

Bon d'accord selon vous, M. Benoît De Valicourt le jeune Huron de la vie politique veut se faire entendre, faire sa place de leader ...et c'est bien consciemment qu'il a tenu des propos critiques ( je dirai plutôt de beauf du café du commerce !) sur des membres de son parti ou des sympathisants...
Autrement dit il fait comme le animaux ...il dépose ses excréments pour marquer son territoire ...

L’article de Mr de Valicourt se place sur un plan de Communication politique et non pas d’Idée politique. Force est de constater que Mr de Valicourt est dans le vrai. Les médias parlent de cette affaire depuis une semaine. Et les adversaires de Mr Wauquiez (qui sont plus dans son camps que dans son opposition) sont bien inaudibles.

Déposé le 22/02/2018 à 00h29  
Par henon Citer

Je ne partage pas souvent les idées de Benoit de Malicourt; mais cette fois, un peu d'air frais et de lucidité font grand bien. Ce lynchage de Wauquier est une réplique de celui qu'a subi François Fillon l'année dernière. Il fallait faire de la place à un certain Macron, à peine connu des Français. Fillon était élu dans un fauteuil, même si une élection n'est pas gagnée avance. Donc le Canard reçoit la visite de Gaspard Gantzer, ami de Macron et le carnage est lancé.Chaque semaine sort un nouveau "scoop" sur ce qu'a fait Fillon et que font la plupart des élus; mais eux n'étaient pas candidats. La justice, si lente d'habitude, est alors dotée d'un zèle que l'on ne lui connait pas. Les millions tombent dans le compte de campagne du futur président. D'un inconnu, il devient en quelques mois une vedette aux discours creux, mais peu importe

Le parti LREM perd les deux élections partielles de février (même si le taux de participation est très bas, les députés rejoignent l'Assemblée); les Européennes approchent. Il faut arrêter Wauquiez, seul opposant possible, même si rien n'est sur. Et d'un fait banal, on en fait une affaire d'Etat; cela tombe d'autant mieux que les ministres Hulot et Darmanin sont sur le sellette (je ne dis pas qu'ils sont coupables, mais montrés du doigt). Donc, un bon rideau de fumée au bon moment. Et en France, on donne des leçons au monde entier, on se moque de Poutine et de Trump, mais sommes nous plus exemplaires?

Triste presse aux mains de ceux qui ont fait élire Macron; pauvres journalistes aux ordres et sans conviction aucune si ce n'est de garder leur carte à vie.

Déposé le 21/02/2018 à 18h23  
Par Gay pride Citer

Mac rond. a écrit le 21/02/2018 à 17h47

Wauquiez est un "droite qui s"assume"
Macron est un "gauche caviar" honteux qui se cache derrière une étiquette floue; Hollande en plus lâche.

Il y en a d'autres qui s'assument : voir la gay pride.

Déposé le 21/02/2018 à 17h47  
Par Mac rond. Citer

Wauquiez est un "droite qui s"assume"
Macron est un "gauche caviar" honteux qui se cache derrière une étiquette floue; Hollande en plus lâche.

Déposé le 21/02/2018 à 17h41  
Par Toujours le fric ? __ Citer

Toujours le fric ? _ a écrit le 21/02/2018 à 13h39

La seule raison pour laquelle les médias parlent de ce "non événement", c'est parce que ça fait vendre de l'espace publicitaire.

80% d'abstention aux dernières élections législatives partielles...

et ce n'est pas prêt de s'arrêter ! :D

Déposé le 21/02/2018 à 15h00  
Par jdc Citer

Veauquiez en "ennemi" de Macron ?
Ils sont malheureusement d'accord sur un trop grand nombre de points.

Déposé le 21/02/2018 à 13h39  
Par Toujours le fric ? _ Citer

Antoine de T.. a écrit le 21/02/2018 à 10h13

Le lecteur inspiré et responsable est celui qui sait lire entre les lignes et fait la part juste entre l'information et la propagande dissimulée.
Le simple fait que les médias ont autant à cœur de décrédibiliser L.Wauquiez est tout simplement la preuve qu'il est le principal opposant au président ramasse miettes élu par défaut.
Si L.Wauquiez arrive à rassembler TOUTES les "vraies droites" la porte de l'Elysée lui est grande ouverte et il pourra alors redonner à notre pays ses lettres de noblesse.

La seule raison pour laquelle les médias parlent de ce "non événement", c'est parce que ça fait vendre de l'espace publicitaire.

80% d'abstention aux dernières élections législatives partielles...

Déposé le 21/02/2018 à 12h21  
Par Antoine de Tain Exaspérant Citer

Antoine de T.. a écrit le 21/02/2018 à 10h13

Le lecteur inspiré et responsable est celui qui sait lire entre les lignes et fait la part juste entre l'information et la propagande dissimulée.
Le simple fait que les médias ont autant à cœur de décrédibiliser L.Wauquiez est tout simplement la preuve qu'il est le principal opposant au président ramasse miettes élu par défaut.
Si L.Wauquiez arrive à rassembler TOUTES les "vraies droites" la porte de l'Elysée lui est grande ouverte et il pourra alors redonner à notre pays ses lettres de noblesse.

C'est c'laaa ouiii.

Déposé le 21/02/2018 à 10h13  
Par Antoine de T.. Citer

Le lecteur inspiré et responsable est celui qui sait lire entre les lignes et fait la part juste entre l'information et la propagande dissimulée.
Le simple fait que les médias ont autant à cœur de décrédibiliser L.Wauquiez est tout simplement la preuve qu'il est le principal opposant au président ramasse miettes élu par défaut.
Si L.Wauquiez arrive à rassembler TOUTES les "vraies droites" la porte de l'Elysée lui est grande ouverte et il pourra alors redonner à notre pays ses lettres de noblesse.

Déposé le 20/02/2018 à 18h14  
Par andreper Citer

excellent édito
Merci!

Déposé le 20/02/2018 à 17h20  
Par Jeansais Citer

Bon d'accord selon vous, M. Benoît De Valicourt le jeune Huron de la vie politique veut se faire entendre, faire sa place de leader ...et c'est bien consciemment qu'il a tenu des propos critiques ( je dirai plutôt de beauf du café du commerce !) sur des membres de son parti ou des sympathisants...
Autrement dit il fait comme le animaux ...il dépose ses excréments pour marquer son territoire ...

Déposé le 20/02/2018 à 10h46  
Par Un républicain Citer

Excellent édito d’un esprit libre.....
Ceux qui veulent une opposition molle continueront à faire du « politiquement correct »
Que l’on aime ou pas Wauquiez il faut admettre qu’il n’a pas d’autre choix pour exister et sauver la droite.
Bravo pour votre édito

Déposé le 20/02/2018 à 07h53  
Par Rien Citer

Un édito qui est un "désert".

On y apprend quoi ?
Que "79% des auditeurs n’étaient pas choqués par les propos du président des Républicains"
et ensuite ?

Les "choqués", ce sont les personnes là pour faire de l'audience, du buzz, parce qu'après on peut vendre les espaces publicitaires plus cher (ou arriver à les vendre, tout simplement).

Moi je vais vous rappeler le même chiffre ou presque, sauf c'est le taux d'abstention aux dernières élections partielles législatives : 70 % et 81 % ! cad que le nouveau député représente au maximum 18% du peuple !

Alors, les spectateurs ne sont pas choqués ?
Non puisqu'il a fait du Wauquiez, rien de surprenant.
(à part ce qu'il dit : menacer d'un procès ceux qui aiment la transparence).

et que la démocratie française est morte.

Déposé le 19/02/2018 à 21h51  
Par consterné ! Citer

Entre Mélenchon et Wauqier, le président Macron n'a pas vraiment de soucis à se faire !
Non seulement Macron mène promptement les réformes que la droite n'a jamais mise en oeuvre malgré leurs promesses, ni sous Chirac, ni sous Sakozy , mais LR a aussi commis une spectaculaire erreur de casting en désignant Wauquier.
En effet, malgré un CV prometteur, il s'avère catastrophique et accumule les erreurs.
Il risque de finir seul sur son ile désertée par tous les autres cadres LR de valeur, écoeurés par le fiel qu'il distille en permanence tous azimut...
Casting error ! Game over.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.