L'Auvergnat

L'Auvergnat
Benoit de Valicourt - DR

Elle est à toi cette rengaine.

Toi, l’Auvergnat qui, sans peine,

Ne m’as pas donné 4 minutes à toi,

Quand dans ta vie, tu étais roi,

Toi qui as accordé du temps

Aux suceurs et aux courtisans,

Tous ces gens bien intentionnés

Qui t’avaient fermement critiqué

Quand tu as posé tes sabots crottés

Dans cette bonne ville de Lyon où tu es né.

Ce n’était rien qu’un peu de toi

Que je venais chercher et non l’or

De ta puissante région encore

Préservée des folies du nouveau roi.

Toi, l’Auvergnat quand tu liras,

Quand la revue de presse on t’apportera

Tu déverseras ton fiel

Sur tes collaborateurs qui font trop de zèle

Elle est a toi cette rengaine,

Toi, le Président qui, avec haine,

Dénonce l’assistanat, cancer de la société

Quand dans ta vie tu as été gâté,

Toi qui connais que l’argent du pouvoir

Que tu refasses bien ou mal les trottoirs

Sur lesquels marchent tes administrés

Bien plus préoccupés par leur sort que par tes scores

Ce n’était rien qu’un peu de temps

Qui t’aurait permis de parler vrai

Plutôt que de balancer

A qui mieux mieux tes boniments

Toi, le cumulard quand tu réagiras

Quand tes conseillers te diront

Qu’il fallait faire comme avec le Progrès

Me donner un os à ronger

Tu leur répondras que non

La liberté ne s’achète pas.

Elle est à toi cette rengaine,

Toi, le cabotin qui sans gène

Regarde Youporn en plein débat

Alors qu’on attend de toi que tu donnes le la

Pour trouver à ta région un nom digne de la Gaule

Plutôt qu’une pauvre appellation dont on rigole

Comme quand tu défiles avec tous les culs coincés

Parka rouge sur le dos contre le mariage gay

Alors qu’à l’UMP avec ton ami Sitbon

Tu vantes le plaisir de fréquenter un bon routier

Quand tu fais campagne aux confins de ta région.

Toi, le politique quand tu te retireras

Quand tes mains ne pourront plus agripper ton fauteuil

Avec humour et regret, tu repenseras

Aux éditos de Lyonmag et tu en feras ton deuil.

Retrouvez tous les billets de Benoît de Valicourt sur son site

Benoît de Valicourt

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jeansais le 14/06/2016 à 15:26

Le " huron du Rhône" appréciera t il cet hommage ingénu à l'auvergnat ?
Moi oui.. bravo !

Signaler Répondre

avatar
Foldire. le 14/06/2016 à 12:40

Les échanges à fleurets mouchetés des courtisans amusent toujours le bon peuple.
C'est réussi.
Cela m'a amusé.
Bravo.

Signaler Répondre

avatar
lol le 14/06/2016 à 12:16

j'applaudis des deux mains : la plume et la critique acerbe !

M Valicourt est donc capable d'autre chose que d'insulter "les gooochistes"

Signaler Répondre

avatar
Amusé le 14/06/2016 à 11:51

le talent n'est pas la chose la mieux partagée. Valcourt devrait plutôt danser le menuet que de s'essayer à l'écriture.

Signaler Répondre

avatar
Salomon Kane le 14/06/2016 à 08:35

Je pense qu'il faut laisser le temps à Laurent Wauquiez de prendre ses marques. Mais j'ai peur qu'au moment où il deviendra bon à la Région, il se cassera à Paris pour devenir président de la République...

Signaler Répondre

avatar
aaaa le 14/06/2016 à 07:21

En même temps vous le détestez depuis toujours.

Signaler Répondre

avatar
loulou le 13/06/2016 à 23:47

bravo tout est dit !!!!!*******

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 13/06/2016 à 20:49

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.