Lyon : appel à projet lancé pour le Château de la Motte du Parc Blandan

Lyon : appel à projet lancé pour le Château de la Motte du Parc Blandan
Le Château de la Motte veille sur le parc Blandan - LyonMag

Si le parc Blandan dévoile ce mercredi la vague des Remparts, il n'est pas totalement terminé.

Le Château de la Motte, monument historique trônant sur une colline, doit être réhabilité. L'appel d'offres vient d'être lancé par le Grand Lyon, propriétaire des lieux. Le but est de transformer le Château, et le Magasin d'Armes en "concept hôtelier", ce qui traduit la volonté de Gérard Collomb qui rêvait il y a un an de voir apparaître "un hôtel de charme". A l'époque, le président de la communauté urbaine révélait également les difficultés de rénovations du bâtiment, dont les plafonds sont très bas.

L'équipe qui proposera le meilleur projet avant octobre sera retenue en mai 2015 et devra livrer les premiers équipements en 2018. Le cahier des charges prévoit d'ouvrir le bâtiment au grand public avec un restaurant, une salle des fêtes, un bistro... le tout réparti sur un terrain de plus de 10 000 m2.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Castel obs le 01/07/2014 à 15:48

Et oui, il y a eu des seigneurs en ces lieux. Plus maintenant...

Signaler Répondre

avatar
Conservateur le 01/07/2014 à 15:23

Bonjour,
il n'existe pas de musée militaire dans LYON du moins digne de ce nom!!!!!!!
Voilà une bonne idée dans placer un ici!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
florian le 01/07/2014 à 14:20

et pourquoi pas de faire un musee de l'armee

Signaler Répondre

avatar
patrimoine le 01/07/2014 à 13:44

Il n'es pas censé y avoir une étude archéologique (bâti + fouille) prescrite par la DRAC avant le début des travaux ? D'habitude c'est la procédure (ex : Hotel Dieu) pour que l'information archéologique soit sauvé avant d'être irrémédiablement détruite par les travaux. (Mais ça s'enclenche peut être après le choix du maitre d’œuvre, je ne sais pas)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.