Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Guy Fischer - LyonMag

Disparition de Guy Fischer : les hommages des élus du Rhône

Guy Fischer - LyonMag

L’annonce samedi du décès de l’ancien sénateur du Rhône a provoqué une vague d’émotion dans la classe politique lyonnaise.

Gérard Collomb (maire de Lyon) :
"Dans sa ville de Vénissieux à laquelle il était profondément attaché, au Conseil Général, au Conseil Régional comme à la Communauté Urbaine, Guy Fischer était connu de tous pour son dévouement pour ses concitoyens, son humanisme et sa capacité à transcender les clivages politiques traditionnels, toujours guidé par l'intérêt général et les valeurs de la République qu'il avait chevillées au corps. Enfant de l'école publique, il fut aussi un Vice-président du Sénat engagé et apprécié de tous pour sa capacité à dialoguer avec toutes les formations politiques de la Haute-Assemblée où il laissera le souvenir d'un parlementaire exemplaire, avec qui on avait plaisir à travailler et échanger. A sa famille, à ses proches, je veux adresser, en mon nom personnel, et au nom de la Ville de Lyon mes plus sincères condoléances".

David Kimelfeld (Premier secrétaire fédéral du PS du Rhône) :
"C’est avec émotion et tristesse que j'ai appris la disparition de Guy Fischer.
Pendant plus de trente ans, Guy Fischer a œuvré au quotidien pour l’intérêt général de ses concitoyens et de son pays au travers des responsabilités politiques locales puis nationales qu’il a assumées. A Vénissieux comme au Sénat, cet ancien instituteur a toujours su placer son action au service de la justice et du dialogue. C'est une grande voix de la gauche  que nous perdons dans le Rhône. En mon nom et au nom du Parti socialiste, j’adresse à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances
".

Jean-Jack Queyranne (Président de la Région Rhône-Alpes) :

"Guy Fischer était une personnalité marquante de la gauche dans notre région. Nous avions débuté notre parcours politique à la même période dans des responsabilités municipales. Très souvent, nous avons partagé des combats communs au Grand Lyon et au Conseil général du Rhône. C’était un homme aux convictions solides et qui les exprimaient sans sectarisme. D’une grande courtoisie, il était toujours soucieux de faire prévaloir l’intérêt général. Cela lui valait l’estime de tous les horizons politiques, notamment au Sénat où il était un parlementaire assidu. Je salue la mémoire d’un humaniste, d’un homme d’écoute et de dialogue, d’un militant sincère et d’un vrai républicain".

Michèle Picard (maire de Vénissieux) :
"Hier soir, notre ami Guy Fischer nous a quittés. Il le savait, nous le savions, mais la tristesse reste immense et le vide infini. Il nous faut dire au revoir à celui qui a marqué la vie vénissiane de son empreinte pendant près un demi-siècle et ça n’est pas rien. Il nous faut saluer cet élu communiste qui a consacré sa vie au bien commun et au vivre ensemble, les deux pieds bien ancrés dans le réel, au conseil municipal de Vénissieux comme à la vice-présidence du Sénat, mais aussi au Grand Lyon, au Conseil général du Rhône et à la Région. Son parcours est exceptionnel, authentique, fidèle aux idéaux qu’il défendait, à son histoire et ses racines dont il était si fier. Ses combats servaient obstinément l’intérêt général, en prise avec la réalité quotidienne, les difficultés qu’il touchait du doigt, saisissant avec justesse tous les enjeux locaux et nationaux essentiels au développement de l’humain. L’école de la République a sans doute construit son engagement indéfectible pour la jeunesse et l’enfance. De l’instituteur à l’homme politique que nous connaissons, il a gardé cette volonté d’ouvrir le champ des possibles aux jeunes générations, portant une oreille attentive à leur détresse, leur désir d’avenir, notamment lorsque Vénissieux se retrouve dans le cyclone des évènements de l’été 1981. Il disait lui-même que cette période avait été la plus difficile de sa vie politique. Pourtant, avec les équipes qu’il a conduites en tant que premier adjoint, aux côtés de Marcel Houël, puis d’André Gerin, Guy a impulsé la transformation et le développement de Vénissieux. Guy est à l’image de sa ville, jamais résigné, engagé pour une vie meilleure, défendant résolument une politique solidaire répondant aux besoins sociaux, une politique volontariste pour les populations et le monde du travail. Il a toujours été à mes côtés pour défendre les droits fondamentaux inscrits dans notre Constitution, qu’il s’agisse de logement, d’emploi, d’éducation, de santé,…En mars dernier, nous partagions cette formidable victoire pour tenir le cap à gauche à Vénissieux. Tout au long de la campagne, malgré la maladie, il s’est engagé, il a milité, il a porté mon comité de soutien, en homme de terrain infatigable, il a arpenté les rues de Vénissieux, les marchés, les réunions publiques,… Encore et toujours fidèle à ses valeurs, à ses engagements, à ses combats. J’ai coutume de dire que l’on n’est jamais ce que l’on est par hasard. Guy est un des "grâce à qui…" qui ont jalonné ma vie et qui ont jalonné la vie de notre ville, belle et rebelle. Guy nous manquera cruellement. Guy aimait profondément Vénissieux, ses habitants, cette population qui lui a tant apporté au cours de ses trente-sept années de mandats, qui a semé dans sa vie tant de perles de bonheur, selon ses propres mots. Un livre d’or sera à la disposition de toutes celles et ceux qui souhaitent lui exprimer un dernier hommage, dès demain à l’Hôtel de ville".

Armand Creus, conseiller régional Front de Gauche (pour le mouvement "Ensemble 69 !")
"Nous venons d apprendre le décès de Guy Fischer Sénateur militant et dirigeant communiste. Disponible, toujours sur la brèche, c est jusque à la limite de ses forces que Guy Fischer aura vécu son engagement en intervenant dans les institutions comme sur le terrain auprès des militants associatifs, syndicalistes, de tous les " sans droits" et aussi, dans le combat pour la reconnaissance du Peuple Palestinien. Guy Fischer attirait le respect, même chez ses adversaires politiques et il était un passeur de la même trempe que son camarade Jean-Pierre Brunel .Nous ne l oublierons pas. Nous n’oublierons pas leur exemple. C’est avec tristesse et émotion que j’adresse en mon nom et celui du Mouvement Ensemble !69 nos condoléances à sa famille, à ses camarades et à son Parti".

Azedine Haffar, président du Parti Radical de Gauche du Rhône
"C'est avec une grande tristesse que j'apprends le décès de Guy Fischer, ancien Sénateur du Rhône.
Attaché à la ville de Vénissieux où il fut élu en tant que Conseiller Général, Régional et Communautaire. Il ne cessa de défendre l'intérêt général avec une capacité de toujours rassembler et dialoguer afin de trouver un consensus. Je tiens à adresser en mon nom personnel mais aussi au nom du Parti radical de gauche mes plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à ses proches"




Tags : Guy Fischer | fischer |

Commentaires 2

Déposé le 03/11/2014 à 14h27  
Par garder les yeux ouverts Citer

Un grand salut pour ce grand Monsieur toujours présent avec constance aux côtés de ceux qui luttent.
Un Homme politique comme on les aime.
Un exemple de probité et d'engagement.
Merci aussi à Guy d'avoir accompagné la lutte du peuple palestinien pour sa liberté.
Salut l'ami.
http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article810

Déposé le 02/11/2014 à 22h07  
Par cygne69 Citer

le plus grand honneur qu'il ait pu me faire et à la hauteur duquel je n'étais pas est de m'avoir traité en ami. Un homme lucide, généreux, engagé, ouvert, intelligent ( de l'intelligence de l'homme) disponible, courageux, fidèle, les mots manquent pour la caractériser. Sans le voir souvent l'idée de lui faisait adhérer à son idéal.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.